Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

La Zone du dehors [2007]
Staff (0)-
Membres (2)90
Impatience Bientôt

2084. Les normes ont succédé aux codes. Le contrôle aux contraintes disciplinaires. Le flicage démocratique de tous par tous à la police d’État. Sur un satellite de Saturne, une métropole climatisée, Cerclon, construite pour les colonies terriennes fuyant la terre, abrite une société panoptique et pacifiée, modèle envié du système solaire. Autour, la Zone du Dehors s’étend, horizon minéral brut — espace d’appel pour la Volte, groupe révolutionnaire qui prone la liberté inconditionnelle des forces de vie, la création et le combat. Contre quoi ? Un monde dévitalisant où le Clastre dicte à chaque individu son rang dans l’échelle sociale, contre la virtue qui déréalise, les tours panoptiques qui veillent, les lavements médiatiques, les technogreffes qui s’introduisent dans le corps humain… Sur Cerclon, la norme est plus puissante que la force. Le contrôle, plus étendu, plus complet et plus insidieux que ne le soupçonnait la Volte… Jusqu’où faut-il aller pour que le pouvoir révèle, sous sa chair compréhensive, que la démocratie qu’il offre est un liberticide collectif ? Jusqu’à l’intellectrocution ? Jusqu’à la Volution ? Pour son premier roman, où se lit toute l’influence de Nietzsche, Foucault et Deleuze, ses trois maîtres à penser, Alain Damasio dresse, dans un style actif, une anticipation rigoureuse et puissante de l’avenir de nos sociétés « avancées ». Avec, en fil rouge, la terrible envie de vivre de qui résiste. “Se libérer, ne croyez surtout pas que c’est être soi-même. C’est s’inventer comme autre que soi. Autres forces : flux, fluides, flammes. Autres formes : métamorphoses. Déchirez la gangue qui scande “vous êtes ceci”, “vous êtes cela”, “vous êtes…”. Ne soyez rien : devenez sans cesse. L’intériorité est un piège. L’individu ? une camisole. Soyez toujours pour vous-même votre dehors. Le dehors de toute chose. ”
Sur la liberté : "Ce que j’aurais voulu vous dire pour finir ne tient pas en quatre minutes. Ni en dix, ni en mille. Ça ne tient même pas dans la durée d’une vie. Il faudra des siècles encore pour que l’animal unique que nous sommes apprenne à inventer ce que vivre peut être. Nous ne le savons pas. Nous ne savons pas ce que peut un corps en tant qu’il serait vivant. La vérité est que nous n’avons jamais eu aussi peur de la liberté. Que plus fraîche et proche elle a été de nous, plus nous l’avons fuie, comme une femme magnifique et facile. La liberté est un feu. On veut bien s’asseoir autour pour s’y réchauffer. Éventuellement souffler sur les braises avec des mots. Mais pas se jeter dedans pour faire torche, ça non !"
Extrait Postface : "J’avais commencé la Zone en 1992, à Kiev, à 22 ans. Je croyais voir loin, être en avance… Aujourd’hui l’ADN sert à retrouver un scooter volé, le mobile nous localise au mètre près et, dans la rue, on vous demande par haut-parleur de ramasser un papier jeté parce que votre ville (anglaise) est quadrillée de caméras… Avec les puces RFID, bientôt logées dans chaque produit, ce sont vos chaussures qui vous diront quand elles sont assez usées pour mériter un nouvel achat. Ils n’ont pas seulement tué Rimbaud, à force de recyclage massif. Ils ont inventé l’homme aux semelles de vente."
LE DVD : Prolongeant le livre, Ludovic Duprez et Erwan Castex nous offrent un DVD qui met en image le chaos des zjavascript:self.opener.document.formulaire.elements[textfield].value = document.formulaire.thefield.value; window.close() Validerones où leur cerveau bivouaque depuis plus d’un an. Nourris au kebab et au manga, accélérés dans une cave cubique, les électrons libres de Sycomore Films frôlent ici les parois d’un tokamak graphique qui fusionne 3D déjetée, comédiens réels et images de synthèse. Avec une certitude : si Dieu n’a pas d’yeux, eux ont un regard…

Date de sortie en France : 15 mars 2007
Oeuvre : La Zone du dehors
Thèmes abordés: Science-Fiction

Casting de La Zone du dehors

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Editions de La Zone du dehors

Acheter La Zone du dehors en un clic

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (2)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • -

    2084, cent ans plus tard qui se souvient encore d'Orwell (1984, big brother) , et de ses mondes totalitaires? Bienvenue à Cerclon, la majestueuse ville construite sur un satellite de saturne. Architecturé en sept cercles, la ville compte sept millions d'habitants vivant dans la plus parfaite social-démocratie. Parfaite? Trop parfaite sans doute. Tout y est organisé de façon structurelle jusqu'à la plus partie de l'ensemble: l'individu. Votre nom, composé d'un ordre de lettres désigne votre niveau social, votre fonction. Ainsi , nous trouvons tout en haut A, le président, suivent les 25 ministres du gouvernement, les 1e lettrés. Puis, viennent les deux, trois, quatre, et enfin cinq lettrés. Bien évidemment les plus miséreux sont les cinq lettrés, mais le système n'est pas figé puisque nous sommes dans une démocratie et que normalement chacun possède sa chance. Ainsi, chaque année revient le "Clastre", sorte évaluation électorale, ou chacun note les personnes qu'il connait. Ensuite, un classement, qui déterminera votre position et vous fera changer de nom si vous évoluez. Il existe également des méthodes pour vous faire baisser dans le classement, comme être reconnu d'un crime. N'oublions pas aussi que vous pouvez dénoncer vos concitoyens. D'ailleurs, les tours panoptiques au centre de chaque cercle ne servent qu'à ça. Du haut de la tour, chaque personne peut traquer les incivilités de la population. Face à cette glue, une seule résistance, « la volte », une bande de fous, d'anarchistes combattant le système ; des terroristes selon les médias et les soit disant bien-pensants. Le manifeste de la volte ne contient qu'une seule ligne: « Brulons le manifeste » . Guidé par Captp, dit le capitaine ou encore simplement capt, la volte décide de changer ses interventions. Fini les manifestations silencieusement, les tags de slogans, et les tonnes de pétitions, la volte a décidé de passer à l'action et de taper un grand coup.

    Premier livre de Damasio, celui-ci est à mon humble avis moins bien réussi que « la horde du contrevent » Trop ambitieux, voir parfois même prétentieux avec des référence à Nietzsche en veux tu en voilà, jusqu'au point de trouver ça niais. Des jeux de mots plus ou moins bien trouvés: Dieu n'as pas d'yeux; Réfléchir, c'est fléchir deux fois; Souriez, vous êtes gérés; La rage a un coût : courage ! La fin du roman est également un peu faiblarde (deus ex machina).
    Sous ces gros défauts se cache quand même de bonnes qualités. Un rythme et un style soutenu, une bonne analyse de la société, dans ses systèmes de médias et de politiques qu'on ne va pas comparer à la France du début du XXIe siècle, non quand même pas? Hein!
    La zone du dehors est un livre coup de poing qui manque malheureusement parfois de finesse ou de retenu, mais reste fort plaisant.

    Note 7,4
    sarouken
    le 24 février 2008 18h11
  • 90

    Bien que ce soit le premier livre de Damasio, et que la horde du contrevent soit écrasant de différence par son style. La zone du dehors est un ouvrage très fort, car complétement en phase avec le réel. De nombreux auteurs de SF ont critiqué la société via ce genre littéraire pour pouvoir arriver à faire passer un message, mais peu, propose ne serait ce qu'un début de solution. Il s'agit fréquemment d'anticiper la difficulté future, hors aujourd'hui il n'est plus temps. La société évolue peut être déjà vers le scénario peu réjouissant qu'expose mister damasio dans la zone du dehors, et la solution vient bien peut être d'un réveil de l'individu et d'un début de lutte contre soi même pour se battre contre la torpeur et la léthargie qui nous entoure.
    Un début d'action pourrait passer par l'emploi des clameurs qui permettraient déjà d'offrir une nouvelle voix d'expression.
    C'est un livre excellent quoi qu'il en soit !
    Et il inspire :
    http://www.dailymotion.com/video/xcu99i_creation-d-une-clameur_tech
    Bonne lecture à tous
    mkgbt
    le 6 avril 2010 11h23

Informations complémentaires sur La Zone du dehors

  • Titre (France) : La Zone du dehors
  • Date de sortie officielle (France) : 15 mars 2007