75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Hasta la pizza Baby #2 [2007], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 15 mars 2007 à 22h24

Une peperonni sans oignons SVP

Heroïc Pizza est une BD complètement anachronique qui nous présente des mini histoires d’une page sur une société de livraison de pizza dans un monde médiéval fantastique. C’est vrai quoi, pourquoi les chevaliers, les monstres et les gobelins ne pourraient pas, eux aussi, commander des pizzas pour le dîner ? C’est sur cette idée de base que la BD explore les codes de la fantasy avec humour et un certain relâchement.
Albert Colin, jeune pizzaïolo chez Heroïc Pizza va subir la vie rude et brutale de l’époque médiévale en essayant de livrer ses galettes fumantes sans accroc. Mais ce serait bien moins marrant si tout était facile. Il faut dire que pour sa première BD, Augustin n’y va pas de main morte. Sur un ton proche de la série Kaamelott visible sur la 6, il extrapole les situations de la vie de tous les jours avec humour et un certain goût pour l’humour noir. En effet, le pauvre Albert va se faire charcuter, trucider, manger et j’en passe, mais toujours sur un ton léger et fun. Je sais, ça à l’air contradictoire mais c’est possible.
D’un point de vue technique, c’est plutôt bon. Augustin s’occupe de tout – dessins, couleurs, scénario – et on aurait pu penser qu’en tant que première BD, il y aurait un point faible dans son art mais non. Les 40 histoires sont variées et assez drôles, les couleurs font état d’une palette maîtrisée sur tous les tons et les dessins, suffisamment caricaturaux pour être drôles en soi. Albert et ses collègues, dans leur uniforme rouge tomate sont aussi intelligents qu’un pizzaïolo sur la roue arrière en plein bouchon, tandis que les monstres et autres créatures fantastiques ont un air toujours amical (mais un fond brutal). C’est frais et « MDR approved » par le Lanfeust Mag, alors n’hésitez pas à le tester en commandant une pizza ce soir…

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Hasta la pizza Baby #2 [2007]

David Q.
80

Un premier album d’Augustin très réussi qui mêle fantasy et livraison de pizza sur fond d’humour noir anachronique dans le ton du moment. Un album rafraîchissant.

Que faut-il en retenir ?

  • Le style d’Augustin
  • Les nombreuses fins du pauvre pizzaïolo

Que faut-il oublier ?

  • Le concept va surement vite d'essoufler

Acheter la Bande Dessinée Hasta la pizza Baby en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Hasta la pizza Baby sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+