75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Kybrilon #1 [2005], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le vendredi 29 avril 2005 à 04h29

Seul dans l'espace, une seule personne vous entendra crier

Album « one-shot » adapté du roman de Laurent Genefort, "L'homme qui n'existait plus", Kybrilon nous entraîne dans un huit clos sur une station spatiale déserte où deux personnalités vont s’affronter, par robots interposés, l’un pour s’en sortir, l’autre par pur plaisir.
Réalisé entièrement en 3D de synthèse, les premières images peuvent paraître un peu déroutantes par rapport à la BD traditionnelle, mais on s’y fait finalement assez vite. Les décors sont superbes et semblent parfois être photographiés. Les personnages paraissent par contre un peu trop statiques (3D oblige) et du coup on s’y accroche moins. La 3D à cet avantage de reproduire des environnements réalistes mais possède toujours se sentiment de froideur vis-à-vis des personnages réels trop « parfaits ». La qualité de l’impression et du papier force au respect et essaie de corriger ce défaut.
Pour ce qui est du scénario, cela ressemble à un croisement entre 2001 et Alien dans les thèmes. L’accent a été mis sur l’angoisse du capitaine enfermé seul dans cette station et coupé du monde. Malheureusement, l’histoire est courte (1 volume seulement) et donc forcément moins développée qu’une série en plusieurs tomes et la fin arrive donc rapidement et un peu comme un couperet sans trop d’explications, ce qui est dommage.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Kybrilon #1 [2005]

David Q.
65

Bybrilon nous offre une histoire chargée d'ambiance mais qui s'avère un peu légère comparée à des séries plus conséquentes. La 3D est un plus pour les décors mais élimine du coup la patte graphique de l'auteur et interposant la machine entre ses réalisations et le lecteur. Un album cependant superbe qui donne du plaisir à lire même si l'histoire aurait pu être plus soignée, surtout sur la fin.

Que faut-il en retenir ?

  • La qualité des images
  • L'ambiance

Que faut-il oublier ?

  • Les personnages au rendu "froid"

Acheter la Bande Dessinée Kybrilon en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Kybrilon sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+