75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche Star Wars Trilogie : Un Nouvel Espoir [Episode 4 - 1977]
 

Film réalisé par George Lucas. Etats-Unis d'Amérique


90

Anecdotes de Un Nouvel Espoir

  • Tempêtes du désert

    A l'époque du tournage en Tunisie en 1976, l'équipe eut droit à un évènement rarissime dans le désert : de la pluie (et même une tempête) On peut d'ailleurs voir dans certains plans de R2-D2 et C3PO, juste après leur atterrissage sur la planète, des nuages assez menaçants. Vingt ans plus tard, en 1997, lors du tournage de La menace fantôme, une nouvelle tempête décime le lieu de tournage, ce qui n'était pas arrivé sur place depuis... 20 ans ! Tiens donc...

  • La mort de Ben

    A l'origine, Obi-Wan Kenobi ne mourrait pas dans les couloirs de l'Etoile de la Mort. Mais, pendant le tournage, George Lucas se rendit compte que le personnage n'avait plus grand chose à faire après la fuite de l'Etoile Noire, et décida de le faire tuer par Vador. On raconte que Sir Alec Guinness ne fut guère content de ce soudain changement de scénario. Par contre, c'est lui qui choisit la façon de mourir d'Obi-Wan Kenobi en se sacrifiant pour laisser une chance à Luke de s'en sortir en faisant diversion.

    La mort de Ben
  • Le visage de Solo

    Harrison Ford n'était pas censé auditionner pour Star Wars un nouvel espoir. Venu prêter main forte à George Lucas en donnant la réplique aux candidats, Ford a fini par hériter du rôle de Han Solo, remportant la bataille face à Kurt Russell, Sylvester Stallone, Nick Nolte, Christopher Walken ou Al Pacino.

  • Carrie Fisher et Carrie

    ​Le casting de la princesse Leia et celui de Carrie au bal du diable - adaptation de Stephen King par Brian De Palma - furent organisés en même temps. Après avoir envisagé Melanie Griffith, George Lucas fut surpris par la fraîcheur de Carrie Fisher. Cette dernière remporta le rôle à la condition de perdre dix kilos avant le début des prises de vue.

  • Faucon Millenium revu et corrigé

    ​Le Blockade Runner Tantive IV, poursuivi par un croiseur interstellaire durant l'ouverture d'Un nouvel espoir, devait à l'origine être le Faucon Millenium. Une miniature très large fut construite, mais la ressemblance trop prononcée entre le vaisseau et les aigles de Cosmos 1999 poussèrent l'équipe à redessiner le véhicule. La miniature du Blockade Runner est pourtant dix fois plus grande que celle du croiseur dans la scène mentionnée plus haut.

    Faucon Millenium revu et corrigé
  • C'est une période d'incertitude

    ​Le tout dernier plan livré par Industrial Light & Magic fut bizarrement le texte déroulant d'ouverture. Pour la sortie initiale, le texte devait faire apparaître le sous-titre Épisode IV, mais la Fox s'inquiéta de la réaction du public. Le sous-titre fut ajouté lors d'une ressortie officielle deux ans plus tard.

  • Les amis oubliés de Luke Skywalker

    De nombreuses scènes de Tatooine furent coupées au montage final, Lucas considérant à raison qu'elles alourdissaient inutilement la narration. Pour le première fois dévoilées dans une encyclopédie interactive au format CD-ROM, ces séquences mettaient en scène les amis de Luke Skywalker, tout particulièrement le pilote Biggs, victime d'un tir de laser fatal durant la bataille de l'étoile noire. Effectivement très laborieux, les dialogues devaient intervenir juste après la prise du Blockade Runner par le croiseur de Vador, Luke apercevant la bataille à travers ses jumelles et s'empressant d'avertir ses comparses. La vidéo suivante vous montre les archives de ces scènes coupées avec Luke, Biggs et ses amis en train de discuter de l'Empire.

  • La résurrection de Jabba le Hutt

    Dans l'édition spéciale de 1997, une séquence ajoutée mettait en scène un Jabba en images de synthèse, venu demander des comptes à Han Solo après la perte d'une précieuse cargaison. Ré-animée pour la version Blu-Ray (les textures numériques de Jabba seront également retouchées), elle fut bel et bien tournée en 1976. Le comédien irlandais Declan Mulholland y prêtait ses traits au personnage, Lucas jurant vouloir depuis le début le remplacer par une créature animée image par image.

    La résurrection de Jabba le Hutt
  • La valeur du sacrifice

    Entre le tournage en Tunisie et la reprise des prises de vues à Londres, Alec Guinness pensa beaucoup à la mort de son personnage Obi Wan Kenobi, et décida qu'il ne voulait plus tourner la scène. Au cours d'une discussion avec Lucas, il expliqua être mal à l'aise à l'idée de tourner un fantôme. Lucas avança des arguments convaincants, mais Guiness demanda une modification de dernière minute : son personnage ne serait plus assassiné, mais se sacrifierait pour sauver Luke et ses compagnons.

    La valeur du sacrifice
  • D'alien à humain

    Certains personnages ont vu leur morphologie considérablement évoluer depuis les premières versions du scénario. Han Solo, par exemple, a longtemps été un extraterrestre. Dans une version du scénario de l'épisode IV datant de mai 1974, Han Solo est un alien uréallien, soit un immense monstre à la peau verte, sans nez mais avec de larges branchies. Lucas préfèra finalement mettre en scène un humain accompagné d'un alien. Il fut aussi envisagé de faire d'Obi-Wan Kenobi un robot, mais Lucas opta pour une rupture plus forte avec le personnage de Vador.

    D'alien à humain
  • Vitesse de pointe

    George Lucas et le superviseur des effets visuels John Dykstra eurent de longues discussions à propos de la vitesse des X-Wing et des chasseurs TIE. La scène en cause était celle de la tranchée : Lucas voulait que ses murs défilent à toute vitesse, mais Dykstra lui répondait que ce n'était pas réaliste, et physiquement presque impossible. Lucas eut bien évidemment gain de cause.

    Vitesse de pointe
  • Censure belge

    A sa sortie, la Belgique trouva Star Wars si violent que le gouvernement interdit aux enfants d'assister à la moindre projection. Une version censurée fut rapidement validée par Lucas, et exploitée dans les salles de cinéma belges. Les scènes coupées incluaient le bras tranché, les deux squelettes et le son de la nuque brisée de l'officier rebelle. Ce montage modifié a aujourd'hui totalement disparu.

    Censure belge
  • Pari du troisième type

    Prenant une pause dans la production de Star Wars, George Lucas rendit visite à Steven Spielberg sur le plateau de Rencontres du troisième type. Lucas lui exprima ses doutes et ses désillusions. Persuadé que Rencontres du troisième type battrait tout les records, ce dernier proposa un pari : celui dont le film récolterait le plus d'argent donnerait 2,5% de ses bénéfices à l'autre. Spielberg reçu ainsi plus de 40 millions de dollars.

  • Rupture de stocks

    Engagé pour produire les jouets Star Wars peu avant la sortie du film, le constructeur Kenner ne fut toutefois pas en mesure de répondre dans les temps à une demande inattendue. À Noël 1977, les enfants reçurent ainsi les boîtes de figurines vides, le contenu devant leur être livré en février ou mars l'année suivante. Une opération inconcevable de nos jours

    Rupture de stocks
  • L'art de Struzan

    L'affiche originale de la Guerre des Étoiles fut peinte par Tommy Jung. Les fans retiennent toutefois plus volontiers le travail exceptionnel de Drew Struzan, qui signa un triptyque magnifique pour l'édition spéciale, et qui réitère sur les épisodes I, II, III et VII. Struzan est également connu pour les affiches de Retour vers le futur et Indiana Jones.

    L'art de Struzan
  • Fuite pour Hawaï

    George Lucas n'a donné aucune interview à la presse avant la sortie de Star Wars. Trop occupé par le mixage pour participer à une conférence de presse organisée par la Fox début mai 1977, il est ensuite parti en vacances à Hawaï en compagnie de son épouse et de ses amis Bill et Gloria Huyck. Steven Spielberg les a rejoints sur place, et ils découvrirent ensemble les chiffres impressionnants du premier week-end d'exploitation.

  • Furtive Alderaan

    Les séquences de l'étoile noire, notamment celles de la prison, étaient à l'origine situées sur la planète Alderaan, que les fans ne verront qu'à la fin de La revanche des Sith. De nombreuses planètes furent envisagées dans les premières versions du script d'un Nouvel Espoir, notamment une planète désertique nommée Utapau.

  • Le vrai visage de Greedo

    Le scène de confrontation entre Han Solo et Greedo est sans doute celle qui a le plus fait parler les fans, Lucas n'ayant cessé de la modifier depuis la sortie de l'édition spéciale en 1997. En revanche, peu de spectateurs savent que le chasseur de primes était en fait interprété par une femme, Maria de Aragon. Ses mains appartenaient également à un autre costume d'alien.

    Le vrai visage de Greedo
  • R2-D2 se fait tirer l'oreille

    En 1976, l'acteur Kenny Baker refuse, par trois fois, de jouer D2-R2. Il estime que ce rôle n'est pas assez théâtral et trop bizarre. Il ne veut pas non plus être coincé dans une boîte de conserve en mouvement. Il change d'avis au fur et à mesure qu'il découvre l'histoire et qu'il trouve le personnage sympathique.

    R2-D2 se fait tirer l'oreille
  • Tradition quand tu nous tiens...

    Il y a quelques passages obligés dans tous les épisodes de la saga : au moins un personnage dit : "j'ai comme un mauvais pressentiment", mais la version française ne joue pas toujours le jeu ; il y a au moins un cri Wilhelm (un effet sonore d'un vieux western, que le créateur des effets sonores, Ben Burtt, met dans tous ses films); et le nombre 1138 apparaît au moins une fois (en référence au premier film de George Lucas, Thx 1138).

    Tradition quand tu nous tiens...
  • À gauche toute !

    La majorité des Stormtroopers sont gauchers, surtout quand il y a de l'action. Le chargeur étant à gauche de leurs blasters, s'ils tiennent leur arme de la main droite, celui-ci cogne contre leur armure quand ils courent. Cela explique peut-être pourquoi les troupes de choc de l'Empire ne sont pas si bonnes au tir.

Making of / Astuces de tournage de Un Nouvel Espoir

  • Beru trouve sa voix

    Interprète de tante Beru, Shelagh Fraser est la seule dont les dialogues furent entièrement doublés en post-production. Si certains fans affirment que Fraser se plia elle-même à l'exercice, la version officielle est que sa voix fut remplacée par celle d'une actrice inconnue, elle-même remplacée par une autre pour la version télé de 1982.

  • Tromperie d'éléphant

    La monture gigantesque des hommes des sables, baptisée Bantha, était en réalité une femelle éléphant d'Asie, âgée de 22 ans et pesant plus de deux tonnes. La création de son costume velu demanda un mois de travail. L'homme des sables destiné à la monter n'était autre que Doug Beswick, futur expert en stop Motion (Evil Dead II et Freddy 3 : Les griffes du cauchemar).

    Tromperie d'éléphant
  • Planning de tournage

    La première séquence à être tournée fut celle du marché aux droïdes, durant laquelle oncle Owen et Luke achètent R2-D2 et C3PO aux Jawas (prises de vues en Tunisie). La dernière séquence à être tournée fut étonnamment l'arrivée de Vador et des Stormtroopers dans le Blockade Runner, en fait placée en ouverture du long métrage (prises de vues aux studios Shepperton de Londres).

  • Cantina extended

    Réalisée lors du tournage principal, la scène de la Cantina fut complétée en post-production. Épaulé par Jon Berg, Phil Tippett et Doug Beswick, le maquilleur Rick Baker conçut des dizaines d'extraterrestres supplémentaires, filmés séparément et insérés dans la séquence. La version originale contient même un loup-garou (remplacé par un alien rasta dans l'édition spéciale).

    Cantina extended
  • En intérieur

    Lucas et Gary Kurtz durent se débrouiller pour économiser de l'argent à tous les étages, en dépit du spectacle promis par l'intrigue. A l'origine, la scène de préparation des rebelles sur la planète Yavin devait être filmée en extérieur. Elle le sera finalement en intérieur, avec des murs noirs et une réplique de X-Wing soulevée par une grue à travers le toit du studio.

    En intérieur
  • Roi des échecs

    Très satisfais de leur travail sur la Cantina, Lucas confia à Phil Tippett et Jon Berg la réalisation de la scène des échecs holographiques. Les deux compères animèrent les marionnettes grâce à la technique du stop motion, et l'intégration des bestioles dans le film fut réalisée par Dennis Murren. Deux gros plans totalement achevées finirent sur le sol de la salle de montage.

    Roi des échecs
  • ​Barrissement spatial

    ​Les effets sonores ultra-iconiques de Star Wars furent réalisés par Ben Burtt. Le passage des chasseurs TIE était par exemple un barrissement d'éléphant ralenti et étiré électroniquement. Burtt pris également un malin plaisir à placer le fameux Wilhelm Scream, un cri utilisé durant 25 ans par les westerns Warner. Le cri sera réutilisé dans la saga Indiana Jones.

  • Dialectes extraterrestres

    Ben Burtt dut créer le langage des Jawas. S'inspirant de dialectes africains, il enregistra de nombreux collègues en train de prononcer des mots spécifiques ou de hurler, puis accéléra les pistes. Nien Numb, le copilote de Lando dans le Retour du Jedi, s'exprima quant à lui dans un dialecte kényan appelé Haya, traduit par un étudiant de passage aux Etats-Unis.

    Dialectes extraterrestres

Notes de production de Un Nouvel Espoir

  • En attendant Alien, le 8ème passager

    ​Les schémas de l'étoile noire visibles des piratages de R2-D2 furent en partie dessinés et animés par Dan O'Bannon, qui écrira deux ans plus tard le scénario d'Alien, le 8e passager, et réalisera au milieu des années 80 Le Retour des morts-vivants. O'Bannon fut engagé grâce à son travail similaire sur les écrans d'ordinateurs de Dark star, co-réalisé par John Carpenter en 1974.

  • Symphonie fantastique

    A la recherche d'un compositeur, George Lucas écouta les conseils de Steven Spielberg, qui avait travaillé sur Les Dents de la Mer avec un certain John Williams, pour un résultat entré instantanément dans l'inconscient collectif. Williams commença à travailler sur Star Wars en janvier 1975, et découvrit une piste temporaire truffée d'extraits de la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak et de la 9e symphonie de Bruckner.

  • Tueur d'étoiles

    Lorsque Luke Skywalker révèle son nom à la princesse Leia, le scénario vient tout juste d'être modifié. Quelques semaines plus tôt, alors même que le tournage venait de commencer, le personnage se nommait encore Starkiller. De nombreuses histoires dérivées réutiliseront ce patronyme, jusqu'au Réveil de la Force, dont la base ennemie porte le nom de Starkiller.

    Tueur d'étoiles
  • À dormir debout

    Pour la première fois de sa carrière, le comédien Anthony Daniels avait droit à une chaise à son nom durant le tournage. Malheureusement, il ne peut jamais s'y asseoir, à cause de la rigidité du costume de C-3PO. Un lit fixé en position verticale fut installé pour que l'acteur, victime de chaleurs insupportables, puisse se détendre légèrement entre les prises.

    La chaise de tournage de C-3PO

  • L'enfer du cockpit

    Bien que réparties tout au long du film, et séparées les unes des autres, les séquences à l'intérieur du cockpit du Faucon Millenium furent tournées en un bloc, en mai et juin 1976. Il en fut de même pour les scènes à l'intérieur des cockpits des X-Wing, des Y-Wing et des chasseurs TIE.

  • Bilan et dépassements

    Le décompte définitif des plans truqués par Industrial Light & Magic est de 365 plans, fabriqués à partir de 14 000 éléments différents. Le budget final pour les effets visuels aura dépassé les 3,6 millions de dollars, soit près du double du maximum alloué par la 20th Century Fox. Le budget total du film : 11,3 millions de dollars environ, soit un dépassement de près de 3 millions de dollars.

  • Le journal des Whills

    George Lucas a écrit la toute première mouture de sa saga début 1973. Titrée Le Journal des Whills I, elle tient sur deux pages et résume "l'histoire de Mace Windy, un Jedi Bendu vénéré d'Opuchi", le plus puissant des Jedi, plus puissant encore, selon certains, que le "leader impérial de l'Empire galactique". L'histoire est racontée par C. J. Thorpe, "apprenti padawaan de célèbre Jedi" entré, a 16 ans, à l'académie intersystèmes pour s'entraîner et devenir Templier Jedi. Si l'on est loin du traitement final de Star Wars, George Lucas en pose les bases : les Jedi, les padawans (nouvelle orthographe), l'Empire...

  • Une chronologie chamboulée

    Dans une première chronologie de la saga établie par George Lucas, l'épisode IV tel qu'on le connaît aujourd'hui est en fait l'épisode VI (et le début de la trilogie originale Star Wars). L'épisode I est alors un prélude, la Guerre des Clones est une trilogie qui court sur les épisodes II à IV et l'épisode V est à la fois un épilogue et un prologue.

  • Dar(k)(Dea)th (in)vader

    George Lucas développe le personnage de Darth Vader dans la quatrième version du scénario, datée du 1er janvier 1976. Vader terrasse le père de Luke, est presque tué par Obi-Wan Kenobi, tombe dans un volcan, et devient mi-homme mi-machine. Lucas a inventé son nom (devenu Dark Vador en français) en mélangeant les mots "Dark" (sombre), "Death" (mort) et "Invader" (envahisseur).

  • Première concession, première victoire

    Le tout premier contrat que George Lucas propose à la 20th Century Fox (futur producteur et distributeur de l'épisode IV) est daté du 13 juillet 1973 : le réalisateur touchera 15 000 dollars pour le développement du film, 50 000 dollars pour écrire le scénario, et 100 000 dollars pour lettre en scène le film, budgété à 3 millions de dollars. Dans le contrat final du 1er février 1976, le budget est fixé à 8,2 millions de dollars. George Lucas sera bien payé 50 000 dollars pour écrire le script et seulement 72 700 dollars pour la réalisation. Mais il garde précieusement les droits du film, des personnages et des produits dérivés.

     

Easter Eggs de Un Nouvel Espoir

  • Clins d'œil miniatures

    ​Très tôt les artistes d'ILM ont pris l'habitude de glisser des clins d'œil cachés dans leurs miniatures. A l'intérieur du cockpit du Blockade Runner, on peut ainsi trouver une pré-affiche de Star Wars et un mini poster central de Playboy. Pour l'anecdote, dans Les Aventuriers de l'Arche Perdue, autre production de Lucas, R2-D2 et C3PO apparaissent en hiéroglyphes sur les murs du puits des âmes.

    Clins d'œil miniatures

Si vous avez aimé ce contenu, n'hésitez pas à le partager auprès de vos amis ou de vos proches.