75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Voir la fiche 300 [2007]
Oeuvre 300 >

300 - Film (2007)

Film réalisé par Zack Snyder. Etats-Unis d'Amérique


84
Staff (6)84
Membres (20)84
Date de sortie au cinéma en France : 21 mars 2007
Avec : Stephen McHattie (Un sénateur) , Lena Headey (Gorgo) , Michael Fassbender (Stelios)

300 synopsis

La bataille des Thermopyles est l'un des plus célèbres faits d'armes de l'histoire antique. Le roi grec Léonidas et ses 300 soldats y furent massacrés par les Perses. Selon la légende, leur courage et leur sacrifice encouragèrent le peuple grec à s'unir contre les armées perses et à fonder la démocratie.

300 fait partie de l'oeuvre 300.
Thèmes abordés dans 300 : Mythes et Légendes / Récits bibliques

Acheter 300 en un clic

Critiques du staff de 300

Critiques de produits

  • 300 - Blu ray

    David Q. : Plongez au coeur de la bataille ― Le 28 juillet 2008

    80
Voir toutes les critiques

Photos, Images, Affiches & Vidéos de 300

  • Image de 300 - 01
  • Image de 300 - 02
  • Image de 300 - 03
  • Image de 300 - 04
  • Image de 300 - 05
  • Image de 300 - 06
  • Image de 300 - 07
  • Image de 300 - 08

DVD / Blu-Ray de 300

Voir toute la gamme de produits

Casting de 300

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »

Commentaires des membres (20)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • dans la seconde partie juse d'ironie, ce que j'écris ne sont pas des jugement de valeur ou des opinons qui sont miennes, ils sont uniquement ironiques
    9/10 au premier degré
    0/10 au second degré

    je m'explique, si vous allez le voir au premier degré, sans réfléchir, excellent péplum se rapprochant plus du SDA que de la réalité historique. ça fritte tout le long, et ça fritte bien! les bras, les jambes et les têtes volent sous des jets de sang, le tout sous les plaisanteries grecques. Ah on prend son pied les gentils massacrent les méchants et leurs créatures bizzarres, (trolls, bourreau a pinces de crabes,etc...), bien fait pour leur gueule!
    En plus c'est magnifiquement bien filmé, et la bande son est correcte, on a même droit dans la vf à un générique de fin sous fond sonore de rap dont les paroles sont en français.

    Maintenant si vous voyez le film d'un oeil un peu plus critique, ce film est un vrai navet!
    Les beaux américains blancs... oups ma langue a fourché..., les beaux grecs bodybuildés, (avec un ptit blond dans le lot) qui massacrent du méchant arabe, euh scusez du méchant perse, désolé mais ils se ressemblent vraiment...! ce n'est bien sûr qu'une coincidence... .

    Et hop dans le camp des gentils spartes , sont tous beaux, courageux, fiers et vertueux, (a part le traitre, sinon ça se verrait trop) et surtout qui ont le sens de la parole: si même ces philiosophes athéniens qui préfèrent les garçons ont pu le faire et hop une tite remarque homophobe ni vu ni connu, tous des fiottes ces pds c'est connu. Et les vrais hommes, les vrais ricains...euh spartes (scuzez) sont hétéro.

    Et de l'autre côté le camp des méchants perses à tête d'irakiens est composé d'eux et de tous les rebuts de l'humanité, y a de tout: des afro-américains arrogants; un chinois au detour d'une charge en train de manier le fouet sur des esclaves (méchant niac); des ninjas à tête ravagée par du vitriol; un géant difforme genre troll, un bossu, des vieillards consanguins ( c fou tous les hadicapés et malformés sont des êtres vils ); tout ça dirigé par une sorte de grande folle ultra maquillée percée de piercing sur toute la face régnant dans une cour sordide dont la seule vue du fim consiste en une gigantesque partouze entre lesbiens nymphomanes qui crevent d'envie de se faire le bossu, (et hop seconde vision homophobe les lesbiens sont toutes des pétasses nympho).

    Le tout se terminant avec un petit discours du seul survivant des 300 à Platèes, (où les grecs casseront la tronche des perses), "Aujourdh'ui nous allons, nous hommes libres mettre fin au mysticisme et à la tyrannie!", on croirait entendre une armée actuelle déclarer qu'elle va libérer un pays...

    Bon et au milieu de tout ça quelques petits symboles chrétiens, la pomme du péché originel, et surtout l'une des dernières images du film où Léonidas est cloué au sol, par les milliers de flèches que les perses lui tirent dessus, dans l'exacte position du christ sur la croix mais la tete préservée de toute flèche, quel beau héros judéo-chrétien!

    Bien évidemment toutes ces remarques qui conduiraient à penser que ce film est un vulgaire outil de propagande sorti en plein bourbier irakien ne s'apliquent pas vraiment et sont surement des éculubrations de mon esprit, après tout ce film est tellement barré que personne ne serait assez stupide pour le prendre au sérieux et y voir un reflet de la réalité....ou si?
    Myth1942, le 21 mars 2007 19:25
    -

  • Critique de [b]300[/b] de [b]Zach Snyder[/b]
    2007
    1h57min
    Genre Mythologique

    Ceci est une Critique tout ce qu'il y a de plus subjectif bien évidemment.
    J'ai vu le Film en Avant-Première en VOST le 19 Mars et une Seconde fois le 21 Mars toujours en VOST.

    Je ne penses pas qu'il est nécessaire de rappeler l'histoire du film , je penses que chacun de vous le connaît dans ses grandes lignes .

    D'emblée , la première chose , la plus évidente , c'est bien entendu l'image.
    Beaucoup de Critiques l'ont trouvé '[b]TOO MUCH[/b]' ou Hideuse .
    Pour moi , nous sommes en présence parfois de véritable peinture , je penses notamment , et s'en est le meilleur exemple , au plan ou le Roi Léonidas est au pied de la Montagne des Ephores. Les Images rivalisent de beauté à l'oeil du spectateur , je ne peux que saluer le sacré boulot de la post-prod qui transforme des plans bleus en véritable oeuvre d'arts ( la Scène avec le Loup est superbe!). On passera rapidement sur Quelques détails techniques comme l'absence de cicatrices sur les bras de certains Spartiates par exemple. C'est tellement dérisoire que ce serait cherché le petit détail.

    Parlons ensuite des Acteurs , si au vu de la filmographie de [b]Gerard Butler[/b] on pouvait être effrayer d'avance de sa prestation ( la bande annonce laissant croire qu'il ne fait que hurler) , force est de se rendre à l'évidence , c'est [b]LA Révélation du film[/b]. IL crève l'écran avec un charisme absolument ahurissant , il surprend dans son Face à Face avec Xerxès par des traits d'humour bien senti. Sa voix tonitruante n'y est d'ailleurs pas pour rien mais il est l'incarnation même du roi Léonidas pardon il [b]EST[/b] le Roi Leonidas.
    Même constat chez [b]Lena Headey[/b] qui est tour à tour forte , fragile et émouvante en Reine Gorgo , personnage largement retouché par rapport à la BD mais qui apporte un grand plus indéniable au film.
    [b]Vincent Reagan[/b] est très surprenant en Capitaine puisqu'il révèle un coté humain dans les derniers instants du film qui n'est pas sans trancher avec sa fougue dans le reste du film , il fait du reste une très bonne prestation tout comme le reste des Spartiates comme [b]David Wenham[/b] (Dilios) ou [b]Michael Fassbender[/b] (Stelios).
    Reste donc [b]Rodrigo Santoro[/b] , Qui joue Xerxès avec une grande habilité , mégalomane et prétentieux à souhait.

    Pour la Musique , soyons clair , elle est magnifique et audacieuse .
    Audacieuse pour ses sonorité Rock dans un des derniers combats et surtout dans la scène de Tempête , mais quoiqu'il arrive la Musique colle parfaitement au film jusqu'a en devenir émouvante lors de la fin ou Epique dans le premier affrontement.
    [b]Tyler Bates[/b] frappe encore un grand coup après une excellente B.O de L'armée des Morts ( avec ce Générique de Fin saupoudré de Down With The Sickness du groupe Disturbed) ou encore l'autre excellente B.O de The Devil's Reject.

    Le film est pour moi très brillamment (re)construit . Il saffranchit de la narration de la BD mais en tire un large profit contrairement à l'adaptation de V pour Vendetta . Les 2heures du film passe vite , très vite , et elles nous offrent son lot de combat , magnifique et violent , bien stylisé par des Ralentis/accélérés qui rendent justice aux talents Spartiates et surligne la Violence des Coups.
    Le Sang est donc bien abondant comme 3 décapitations en attestent( bien placé et bien utilisé)
    Nous sommes , et c'est certain, en présence de la parfaite adaptation de Comics qui va même jusqu'a se payer le luxe d'améliorer le matériau d'origine notamment par l'ajout d'une sous intrigue bien mené à Sparte entre la Reine Gorgo et le Conseiller Theron.

    Dernière chose à ajouter qui concerne les critiques sur les aspects politiques du film qui méritent une mise au point à mon avis.
    Le film a été fait en dépit de toute considération politique actuelle de l'aveu même de Snyder lui-même pourtant on s'acharne à lui en donner.
    Paradoxe d'autant plus que contrairement à ce que disent stupidemment certain ,Snyder montre bien que les Spartiates ne sont pas une Démocratie et qu'ils ne sont pas Libres , D'abord lors de leur Arrivée dans les Thermopyles où le Narrateur précise " Nous Marchons , Guerriers Spartiates , Esclaves Affranchis , Grecs Libres" prouvant bien que seul quelques catégories sont libre , subtil mais non négligeable.
    Rappelé encore une fois par le Conseiller Théron qui dira "Tout les Spartiates ne naissent pas égaux" et qui se retrouve gifflé par une Reine qui n'a rien à y répondre.
    Bref pas d'éloges d'une démocratie qui n'existe pas car on voit bien que le pouvoir est à une petite poignet d'hommes.
    Aucun Parallèle Politique à faire dans un film qui se base sur un fait Historique simple , les Perses envahissent les Grecs pour les écraser (ou punir plus exactement) , les Perses sont montrés comme les Méchants et les Spartiates comme les Gentils , en gros .
    Après Certains y voien une Politique de Droite ou Pro Bush ou que sais-je, eh bien qu'ils continuent de philosopher , de toute facon c'est peine perdu . Je ne me suis jamais demandé personnellemnt si les 7 Nains de Blanche Neige n'était pas des Communistes incitant au dépassement de soi dans leur travail!

    Mais bon , la Branlette Intellectuelle fait toujours plaisir à certains.
    Enfin , je dirais qu'on est en présence d''un film Mythologique par l'héroisme des Spartiates , la Fantasy des Combats vers le final ou encore les Tenue des Soldats.
    Le film n'est certes pas historique mais n'en contient pas moins beaucoup d'éléments ( pêle-mêle , mention des bataille de Platée , de Marathon , la tempête qui détruit une partie de la Flotte de Xerxes ,l'éducation Spartiates
    et leur Xénophobie envers les autres Grecs, les Formations en Phalange etc....)
    mélés a des élements de Dark Fantasy du meilleurs effets dont la bataille avec les Immortels reste le point d'orgue on rajoutera la cour dépravée de Xerxès , ou encore le Rhinocéros pas du tout domestiqué et totalement Fantasy.

    Pour Conclure , une Note 19/20 et je Reprends les derniers mots de Ciné Live , les plus judicieux à mon avis :

    [b]"Lyrique et Baroque, entre myhtologie et Histoire, une fresque Epique d'une stupéfiante puissance visuelle"[/b]
    Razheem, le 21 mars 2007 20:49
    100

  • je sors de le voir et j ai ador je suis tout a fait d accord avec la critique du staff ce film est a voir ne serait ce que pour sa beautee visuellea defaut d'aimer ce genre de film. comme quoi on a pas forcement besoin d un scenario hyper complexe pour sortir un bon film. En bref si vous ne l avez pas encore vu foncez vous ne le regretterez pas.
    saeba0277, le 22 mars 2007 01:20
    90

  • désolé je n'arrive pas a noter, à la fois 10 en rires cyniques
    et 2 en film vu au premier degré

    oui y'a pleins de tentative de lyrisme et de belles images, TROP!
    par contre je confesse n'avoir pas lu le comics, et l'avoir vu en vf qui soit dit en passant terrasse de ridicule ce qui a résisté a la surenchere visuelle!

    désolé pour le raccourci mais je vous recopie ici ce que j'en ai dit ailleurs.

    une daubasse, les perses avaient un spécimen d'huruka Haï?
    xerxes se faisait piercer chez qui, pour les antiseptiques de l'époque, une bonne cicatrisation et pas de rejets pour autant de surface to surface, ça releve de l'exploit!

    le ralenti est surexploité, au lieu de s'employer pour magnifier une action il est utilisé pour quasiment chaque coup porté par un spartiate, (je ne dirais pas tous, je n'en suis pas sur, mais c'est bien ce que je crois)
    et au final l'effet s'essoufle le ralenti pour exacerber une action, faire monter la tension, oui, mais là tu sais tres bien que ohhh la lance dans le bide, ohh le bras tranchééé surprissseeeeeeeeeee! Ah bon, c'est une bataille? on s'y mutile? on savait paaaas!


    ensuite la galerie des monstres, la peau du traitre, je l'adore on dirait du latex non lustré , gollum fut bien plus crédible
    et franchement, pour montrer la décadence etc, on nous donne a voir le bordel de Tibere, importé de Caligula, mais en moins crédible que trente ans plus tot (et pourtant ça verse déja bien dans l'outrance caligula, mais, c'est jouissif, transgressif pour l'époque, là on croirait avoir affaire à une enfilade de boss de fin de niveau, les streums de return to castle wolfenstein ne sont pas bien loin, j'ai adoré l'homme homard de 2,80 metres de haut, l'huruk berzerk aussi,
    sérieusement il y'avait une sacrée épidémie de lepre non?
    Entre les pretres, les immortels au joli masque etc!

    ensuite en analysant plus avant, je ne vois pas ce qui peut etre trouvé de novateur!

    c'est du combat de héros en sandalettes modern style
    les lumieres sont piquées a gladiator en en faisant encore bien plus (qui a dit trop?) dans les lumieres chaudes, etc, et en faisant encore bien plus aussi et là assurément trop, dans les tentatives, cette fois pitoyables pour donner du soufle a l'action par le seul truchement des effets graphiques et des ralentis

    en gros c'est gladiator meets matrix, et puis allez maciste pour le coté un rien trop, du truc, un mec baraque ça existe, et ça se fait a l'entrainement, là ils ont des musculatures de salles de sport, pas tellement d'athletes, en tout cas a ce qu'il me semble, qui plus est se réérer a l'idéal de beauté grec pour justifier leur musculature me semble froler le ridicule ils sont là tous aussi musclés ou plus, que les spécimens les plus muclés disponibles de la statuaire antique, en tout cas a voir, ils ont la grace de stallone egorgeant en pleine jungle, une grace... massive on va dire!

    le pinaillage j'aime alors passons aux armes!
    les angles ça fait violent, donc c'est par ici que vla le kopis au profil de lamborghini, sans rapport avec la moindre piece de fouille, avec une garde made in mordor presque, mais vu que ça fait violent youpi (enfin pour les nanardeurs hardcore il a par contre un rapport certain avec un couteau gadget au profil suragressif mais pas plus efficace qu'un autre, qu'on peut apercevoir dans traqué (on peut y admirer une scene de forge que peut etre seul héphaistos pourrait mener a bien (avec du bois mouillé, et la méthode par friction à l'archet, mais mal éxécutée à l'écran, bref les brindilles mouillées, pour forger y'a que ça de vrai et attendre d'avoir des braises, ça sert à quoi? ah et un souflet pour oxygéner le feu et le monter en température, meuhh naaaan enfin, c'est un truc de branleurs ça! mais là je m'égare!)

    passons à l'armement des perses, assez youpiyayayoupi, presque autant que les accoutrements des concubines et des streums de ce cher xerxes, tres joli spécimen d'ephebe legerement sm, il peut peut etre susciter des vocations, sait on jamais!
    alors dans la plupart des ouvrages sérieux disponibles il est question de boucliers d'osier et de courtes lances, héhé vous les avez vus a l'écran? pour ce qui est de l'usage de rhinocéros au combat, j'avoue mon ignorance, peut etre, sait on jamais!


    Bref a part une belle lumiere tres RE-travaillée, une volonté de faire dans le phénoménal (l'arbre aux cadavres de villageois, merci pour l'inspiration si je dois masteriser un jdr se déroulant aux portes de l'enfer héhé)

    une déformation de pas mal de trucs (le traitre était tout simplement d'une cité voisine, en théorie alliée, du peu que je m'en souvienne)

    il n'y a rien a retenir, là ou peut etre le comics jouait sur des partis pris graphiques pour accrocher le lecteur et le tenir en haleine, le film lui noie l'histoire et l'action

    CE FILM EST UNE DAUBE!

    je n'ai pas lu le comics, j'adore frank miller, mais peut etre le réalisateur n'a t'il pas compris qu'en bd il faut tout faire passer par le papier, et que donc des partis pris graphiques radicaux sont intéressants, il a oublié qu'il aurait pu avoir pour lui des acteurs, une mise en scene, des dialogues, une bande son, et n'a fait que dans le tonitruant
    "-Allez, c'est a vous, tous en coeur! ouais!
    -BEUAAAAHHHHHHH!
    -cool vous jouez bien les mecs!"

    remarque j'ai bien ri avec le loup que la bete du gévaudant a côté, c'est un teckel atteint d'une rage de dents, ainsi qu'avec les trve beuhmeus dans la tempete sur fond de metal riant: "muhahaha ils font t(r)empete!" (brassens et son bénitier toussa)
    en fait on a vu un clip de Manowar, mais réalisé avec les moyens et la volonté de faire du Ridley Scott style, ce que j'avais craint a l'époque se réalise, je me disais, un bon péplum pas réaliste pour un sous mais bien fait, pourvu que l'industrie n'en vienne a pas a se ruer dans ce "nouveau" marché avec ses gros sabots, en en rajoutant bien sur plus que trop mais sérieusement, le truc métalloide a guitares avec les mecs torsepoils en cape dans la tempete, merci! avec les scenes dans la neige ils pourront faire des clips pour des groupes black metalleux héhé!

    merci pour cette rigolade, ah, j'oubliais les speechs éminement nanards du borgne au coin du feu, avec la voix de rocky bat-le-boa "Ils veulent anhilier la liberté, adrieennnneeeeee!"

    (notre statut d'homme libre ça oui, mais l'idée de liberté, la leur, mais culturellement l'idée de l'esclavage leur était on ne peu plus "normale", quasi "naturelle"!

    ça et la remarque sur les athéniens, quand l'homosexualité n'était pas une notion considérée en tant que telle jusque dans la rome antique, ou la question était plutot" actif ou passif?", peu importe dans qui ou quoi (un esclave relevant du quoi, et oui, voila nos types épris de liberté héhé!)

    sinon j'en retiendrai qu'une reine de sparte penchée sur une fontaine prete a etre entourloupée par un salaud, c'est joli, et que xerxes aimait les embiances lubriques huileuses à la lueur des torches!

    de grands moments de rire, et peut etre quelques minutes qui peuvent se regarder agreablement, sans arriere pensées ni second degré!
    Siouxsette, le 24 mars 2007 20:03
    -

  • Mais sérieusement , que demandont nous, peuple de l'héroic fantasy en partant voir ce film, nous faisont partit de ce petit groupe de personnes qui suivont le trailer depuis près de 1 an et demi, on se le remet près de 10 fois par jour depuis 1 an, on passe outre tous les commentaires de personnes qui expliquent le trailer comme publicité bourré de ralentis, on passe outre les gens qui expliquent que le film est une version supra facho d'une armée de blancs qui va vaincre une armée de noirs, là j'aimerais dire STOP !!

    On va voir 300 parceque bien sur on veut voir des batailles d'une envergure sans nulle autre pareille, on veut voir un "BON GROS FILM DE BASTON " , oui !! C'est ça on veut notre surdopage d'hormones mâles sur grand écran, des têtes coupées, des tripes à l'air, on est pas choqués par la pseudo violence à priori spoliée par les critiques, nous on va voir 300 parceque depuis longtemps on a pas vu de la grosse latte comme on en rêve sur toutes nos parties de jeu de rôles, parceque le Roi Leonidas c'est "LE" archétype de notre général d'armée de jeu de plateau, parceque on veut que ça saigne, parceque on veut du spectacle !!

    Bah voilà pour ma part ce film c'est du grand spectacle graphique, des batailles phénoménalement bien réalisées, de la surenchère de palette numérique certes, mais pfiouuu ces baston que c'est jouissif!! Je voulait comme mes camarades depuis longtemps un film avec 2 h de baston, on l'a eu ; à part quelques petits incident de parcours minimes qui font juste " goutte de trop " dans ce verre sanglant d'Heroic fantasy, ce film de Snyder est à la hauteur de nos espérances ôôô grand dieux des fanatique de bastons.

    This is Sparta !!


    .. bah oui quoi dire d'autre, pas de premier degré pas de second degré, juste de la baston !!

    A voir impérativement pour tout ceux qui recherchent encore et toujours a remplacer leur archétype de maximus de Gladiator pour leur perso de D&D.

    gogogo Soldats !!
    Vinnie, le 25 mars 2007 22:45
    100

  • Pour ce qui est de l'utilisation des rhinocéros et des éléphants, l'armée perse n'en a jamais possédé (ils auraient eu bien du mal à les embarqué dans des birèmes), c'est sur. Le plus con, c'est que dans leur armée d'un "million" d'hommes, il n'y aque trois spécimens de chaque, ce qui est franchement ridicule. Et surtout que les perses possédaient des chars à faux aux Thermopyles etq qu'ils ont chargés les lignes grecs... Cela aurait été aussi spectaculaire et plus crédible. La, ça fait juste comme les Opliphants du SdA, en moins bien...
    Par contre, Siouxette, il faut se mettre bien à l'esprit que le film ne se veut pas historique du tout, il se passe aux Thermopyles, mais il aurait tout aussi bien avoir lieu dans les Royaumes Oubliés ou les Jeunes Royaumes...
    Personnellement, c'est le ridicule du traitement des personnages et l'excès d'effets de style qui m'a le plus géné, pas la véracité historique
    Bastable, le 26 mars 2007 10:27
    -

  • pas grand chose a dire... excellent film... il yaura toujours des detracteurs pour le cassé.. mais je pense qu'une forte majorité de personne aprouveront et placeront 300 dans leur panthéo perso... voila sur ce a+++ a tous... bye
    nono68, le 27 mars 2007 17:17
    100

  • Au début, on se n’y croit pas trop.

    Mais comme on se plonge un peu dans les quelques détails historiques réels, on ne se dit : ce n’est pas possible … que quelques-uns, disciplinés cad organisés, aient tenu tête durant quelques instants, chétifs mais cruciaux, et donc historiques au sens plein, à une invasion monumentale.

    On est gêné, un peu, de quelques facilités made US, mais aussi sentimentales… or ces dernières parviennent juste en contrepoint d’une férocité qui se dévoile peu à peu. Etrangement cette férocité n'apparait pas brutalement.

    D’une férocité sans pitié : qui n’offre pas le désordre des hordes qui s’abattent, mais marque le pas d’une volonté consciente hallucinante. Une cité organisée pour et par la guerre : un autre monde pour nous … d’autant que encore une fois il ne s’agit nullement de sauvagerie, ni de violence infondée et inconsidérée.

    Parce que ce qui traverse toutes les images, c’est la charge de ce sacrifice consenti, volontaire, et assumé autant en intention (la gloire des guerriers) qu’en justification (cette gloire n’est pas inutile)… parce qu’aussi bien sur leurs lances et leurs glaives, un empire c’est déchiré.

    Qui menaçait historiquement une civilisation entière. Intention d’un égocentrisme voulu et justification historique forment en somme une perfection : un accord.

    Et le contrepoint acharné du contrepoint sentimental, c’est ce manifeste désir de baptiser sa vie d’une mort infiniment glorieuse.

    Ici se referment les vies ; dans leur volontés affirmées. De sorte que ce sacrifice prend sa réelle dimension personnelle : celle d’un égoïsme généreux… d’un panthéisme singularisé en quelques âmes, d’un accord fastueux, celui d’un sacrifice vivant par-delà lui-même qui s’engouffre comme le défilé abrupt d’un destin prévu par une individualité monumentale et plurielle (300 volontés).

    Doublée du balancement homme-femme : qui manifestent tous deux « l’essence guerrière » : ce qui n’est sans surprendre. (301...)

    Perfection encore puisque aux instants décisifs (et qui réellement alors sont des instants de décisions) le roi Léonidas est parcouru du souffle du vent, du froid qui effleure, de mille sensations naturelles ; infiniment percevant autant qu’il découvre, et révèle : vivant… aux portes de la mort sanglante.

    Corps, cœur et esprit, tout est ainsi parfaitement lié. Autant que désir de gloire égoïste et justification de cet égoïsme : parvenir à l’instant parfait : lorsque toutes les causes assumées s’abîment en une volonté chargée de sa propre vision.

    Et plutôt que d’un délire de fou furieux, il apparaît qu’il est en cause d’un calcul intégral de quelques uns ayant pris sur eux-mêmes la perfection complète, achevée d’un instant.

    De là viennent les glissements lents vers la saisie sensible, perceptible, ressentie de cet engagement. On est engouffré dans une petite complexité, mais une complexité quand même : entièrement vouée à la célébration d’un acte. Les critiques anti américaines (« la nouvelle sparte » : sans doute en partie valables), n’ont pas grande importance dans la mesure où l’expérience visuelle se veut épique : autant condamné Homère et tous les grecs !

    Et que les valeurs sont universelles : liberté contre tyrannie. Ça peut s’appliquer à toute situation d’oppression.

    Et enfin l’esthétisme peut sembler lourdingue à ceux qui n’ont pas l’esprit BD ou jeu vidéo, c’est qu’il leur faut apprendre que les règles du récit et de l’apparence ont quelque peu changé depuis les années soixante… et que étrangement, ça n’est peut-être pas loin de désirer porter des concepts …

    Et que par conséquent ça porte autre chose que le classicisme et l’espèce de fausse perception compassée : il y a du sang qui gicle sur l’écran (relativement, il ne faut pas exagérer : mauvais procès intenté, qui voudrait disqualifier absurdement), parce qu’effectivement, en vrai, ça n’était pas sans effusions diverses et variées : n’est-ce pas … ?

    Au terme on se demande : comment ont-ils extrait et cette férocité, et cette victoire du cours de l’histoire, prodigieusement infléchie ?
    zward.over-blog.com, le 30 mars 2007 13:33
    90

  • Bon, disons le tout net : j'ai ADORE ce film.
    Effectivement, pas pour le coté historique, mais c'est vraiment une partie de JDR sur grand écran.

    Parlons plutot du coté Pro américain de ce film.
    Je répondrai sur 2 points :
    1) La BD 300 date d'une dizaine d'année, donc bien avant l'invasion de l'Irak par les américains. Donc, le coté "C'est un film pro bidule ..." ne tient pas beaucoup...
    2) Les grecs sont plutot les Irakiens, et les Perses les américains !
    Je m'explique : Les grecs vivent en paix tranquille chez eux. Voila des perses qui débarquent plus nombreux, mieux équipés technologiquement, tentant de soudoyer les chefs pour gagner. Les grecs sont une poignée a resister, et inflige des pertes avant de succomber suite à la traitrise. On dirait les Irakiens qui font de la guerrila urbaine comme l'armée US ?

    A force de vouloir trouver un sens caché a tout, on fini par dire n'importe quoi.

    C'est un film de grand spectacle, qui respecte les plans graphiques de la BD pages après pages.

    En pour finir, si vous chercher encore un sens caché, on peut dire que ce film est Pro Ségolene Royal. Ben si, une reine (Royale donc) qui défie seule le parlement composé d'hommes, ca vous rappelle rien .... ;-)
    ratbert, le 31 mars 2007 09:09
    100

  • Le film est super-bien fait, violent c'est vrai, mais la guerre ne se fait pas avec des petals de rose. Il y a des choses fantastiques bien sur. Par exemple Ephialtes n'etait pas un spartiate malformé. Il etait un grec (pas spartiate) traitre. Il n'y avait pas des monstres. Pas plus que tous les monstres qui attaquent sans être menaces. Tout effort de rapprocher des intentions racistes à ce film sont vraiment deplacées. L'histoire est l'histoire. Quoi qu'il arrive en ce moment, les faits historiques ne peuvent pas changer. L'empire Persanne etait composée de toutes les nations Asiatiques. Il y avait de tout et surtout les peuples Asiatiques (normal). Ils etait des barbares dans le sens que par rapport au grecs qu'ils avait des lois à respecter, pour eux le lois de plus fort etait le seul à exister. Ces qui font des comparaison entre les Spartiates et les Americains d' aujourd'hui, et le message hypothetique vers les arabes, sont loin d'avoir compris que c'est plutôt un message contre les americains de toujours. Les faibles peuvent gagner mais la liberté n'est jamais gratuite. Jusqu'à maintenant Leonidas n'etait que des chocolats pour la pluspart des gens. Malheureusement on a besoin d'un film pour se rappeler que dans l'histoire il y a des pages qui meritent d'etre enseignées dans toutes les écoles sur terre. Malheureusement il faut un film impressionant et exageré pour faire connaitre au gens que faible ne signifie pas perdu! Les faits historiques sont vrais. 300 spartates avec 700 thespiens (pas mentionné dans le film mais ça ne change pas grand chose) auraient reussi d'arreter la plus puissante armée sur terre à cette epoque si Ephialtes n'avait pas trahi. Mais même comme ça, ils ont reussi de montrer aux autres grecs qu'ils peuvent repousser les Perses. Et ils ont vraiment gagné la prochaine bataille. Le monde entier pouvait etre different si les Perses avaient passé sans resistance en ce moment là. Thermopyles c'est un moment sacré dans l'histoire mondiale pour la liberté des gens.
    kninza, le 7 avril 2007 09:17
    90

  • Bien que 300% pro amerloc je trouve quand meme que quand Leonidas parle de "liberte face a la tyranie et au mysticisme" ( j ai revu le film 2 fois donc ...) je ne peux m empecher de penser a l affrontement d un monde qui a tout fait pour se liberer de ses dieux et un autre qui refuse de s en detacher. L occident et l orient. Et nous en Israel qui sommes comme cette pointe spartiate dans l abdomen de cet orient qui depuis 60 ans hurle a l infamie... J ai bien aime quand meme :)
    zion, le 24 avril 2007 01:41
    100

  • personnelment je trouve le film super bien réussit...
    les effets sont super bien fait, l'histoire et les dialogues aussi... le film semble nous capturer dans son monde et dans l'histoire...
    je trouve aussi que le film est beaucoup plus captivant lorsqu'on le voit dans sa version originale....

    kisss.... pauline M.


    -------------------------------------------------------------------

    Hello Pauline M. ;p

    Merci pour ton commentaire. Contente que tu sois venue visiter le site. ^__^

    Bises

    Lucie M. alias Requiem
    piline, le 24 avril 2007 03:34
    100

  • quand on aime les film a grand spectacle comme moi ce film est tres rafraichissant et innovant . c est exactement ce que j attend d un film distrayant et jamais ennuyeu belle performance bravo
    chris91240, le 8 juin 2007 18:45
    90

  • je vais peut etre en épéter certains, mais il faut voir ce film a deux niveaux. D'un coté au 1er degré, ce film est absolument sublime. La première fois que je l'ai vu, j'étais prêt a lui attribuer tout mes louanges. Personellment, j'adore le rendu rouge et or, le côté fantasy (j'adore les élaphants, rien à foutre qu'ils pouvaient pas les embarquer, où que c'est pas la vérité historique : c'est fun, c'est bien) les ralentis rendent les combats magnifique à mon goùt, bref un bon, très bon film de baston, avec de temps en temps des pauses pour pouvoir souffler.
    Maintenant je l'ai rapidemant revu. Et là j'ai pu voir les idées horribles qui se cacher dessous. D'un côté une société constitué de femmes sublimes et d'hommes body-buildé, blancs, éliminant tout les enfants qui ont des malformations. Déjà dur a accepter, vu que, qui a ne pas suivre la réalité historique on aurait pu nous épargner sa. Mais le pire vient quand on regarde les méchants : des étrangers, (les 1000 nations) des esclaves (alors que normalement l'empire perse n'en a pas et sparte oui), des homosexuels(la pareil les grecs sont plus réputés pour sa ^^) des malformés (le traître). En gros tout les non blancs, non "normaux", sans corps parfait. Et cela cont les enemis, ceux qui veulent détruire les autres et esclavagiser le monde.
    Hum sa ne vous rapelle pas un idéologie du milieu du XXème siecle sa? Apres on peu rajouter tout les messages délivrés au long du film, léonidas = jésus, lesbiennes = nimphomanes.
    Bref ce film est écoeurant, il aurait bien plus aux néo nazis et normalement horrifié les autres. Mais bon je suppose que ceux la ne l'ont vu qu'une seule fois et se rendront compte après comme moi de leur erreur.
    revoyez le (illégalement ci possible, ne donnez pas d'argent au créater de ce film il e le mérite pas) et vous comprendrez de quoi je parle.
    jerem056, le 14 juin 2007 01:36
    10

  • ce film est exellent,superbement filmé

    l'histoire est simple a comprendre:les gentils spartes et les mechants perses.
    Yullen, le 4 octobre 2007 21:14
    90

  • Oui je me suis un peu imprégner des autres critiques et c'est vrai que le fond est à se demander: "comment ce fait-il que l'on rende hommage à Leonidas (je respecte ça) mais que l'on fasse passer le reste du monde Antique pour des incapables et des monstres si ce n'est pour mettre en valeur les gentils petits Spartiates aux corps Herculéens. Respect quant même au travail physique des acteurs et au travail numérique des techniciens.
    BenZ, le 8 octobre 2007 10:38
    70

  • Trop bien, enfin un vrai film
    Boss, le 31 juillet 2008 20:29
    100

  • Ha ha, bon oui c'est jamais qu'un bon film d'action un peu nanar.
    Quand même, quand on a lu la BD (même après coup), quand on songe au Conan de Milius, dont on attend toujours en vain le digne successeur, et bien c'est un peu court.
    Plutôt, le parti pris du film ne colle pas: Trop de maniérismes dans les situations, les musiques, les paroles, ce que n'arrange pas l'image synthétique un peu sage. Tout cela est très conventionnel, tout en étant très démonstratif.
    Les combats, le sujet du film, sont filmés de très près, avec un montage saccadé mais pas rythmé, emmitouflé de nombreux ralentis pompeux... Sympa à voir, mais le tir est manqué. Dommage, il y avait matière à du lourd.
    Quant à la présumé idéologie tendancieuse imputée à ce rigolo de Zack Snyder, j'admet que c'est un point remarquable, mais c'est avant tout un film, un ouvrage de fiction, de l'entertainment quoi, alors faut faire simple pour que ça marche.
    Manut, le 16 novembre 2011 15:27
    30

  • Certainement le seul film avec un scénario qui tient sur un post-it que j'adore.
    Effectivement, il ne faut pas le regarder en ayant envie de réfléchir et de se prendre la tête.
    Mais si on se contente de se laisser bercer par l'histoire racontée, de se laisser éblouir par l'univers visuel unique et très poussé, alors on ne peut que tomber sous le charme de cette œuvre remplie de testostérone et visuellement magnifique.
    Je ne me suis pas ennuyé une seule seconde, et il faut le dire, quand c'est raconté de cette manière, on arriverait presque à se dire que c'est beau, la guerre...
    Reorian, le 10 juin 2012 15:10
    90

  • Alors tout d'abord quand il est sorti déjà je ne pouvais pas le voir car j'était trop petit et Ben heureusement car c'est de la barberie a volonté là,moi de toute façon j'adore les combats épiques de ce genre et Ben moi je dis pour une fois on se fait pas chier devant un péplum la on s'amuse.Parcéque avec un casting un peu relevés et des répliques trop bien surtout en VO, on n'est un peu obligés d'adhérer sauf si vous êtes un gros pacifique qui n'aime pas la guerre passer votre chemin mais par contre si vous aimé les films ou t'a du sang qui gicle tout le temps faut pas hésiter car la t'a sans doute un chef d'œuvre du genre a voir.Franchement excellent péplum mais qui aurait pu être un peu plus centre sur l'histoire de cette guerre mais on s'en fout de toute façon

    A VOIR
    Big men, le 15 septembre 2013 20:53
    80

Autres films du même auteur Zack Snyder

  • Voir la fiche Superman : Man of Steel [2013]
  • Voir la fiche Zombie : L'Armée des morts [2004]
  • Voir la fiche Les Gardiens : Watchmen [2009]
  • Voir la fiche Man of Steel : Batman v Superman : L'aube de la Justice [2016]
  • Voir la fiche Justice League [2017]
  • Voir la fiche Sucker Punch [2011]

Autres films de la même oeuvre 300

  • Voir la fiche 300 : La naissance d'un empire [2014]
  • Voir la fiche 300 : Spartatouille [2008]

Informations complémentaires sur 300