75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Comics : Course contre la mort
Course contre la mort >

Critique du Comics : Course contre la mort

Avis critique rédigé par Gil P. le vendredi 18 octobre 2013 à 1123

Rock"n'Blood

Après une publication en juin des trois premiers tomes sous forme d'un rattrapage de ce qui avait déjà été publié en France, voici arriver ce tome 4 inédit d'un comics déjà culte sur les aventures américaines de la race des vampires. Au travers de trois histoires regroupées dans ce volume, on retrouvera l'extrême jeunesse de Skynner Sweet, l'anti-héros de ce comics, le vampire américain aux spécificités physiques particulières dans une introduction dessinée par Jordi Bernet. Cette introduction pour la première fois depuis le début de la série est étrangement en dessous.

une planche de Rafael AlbuquerqueEn dessous tant en terme de dessin où le style donne à penser que c'est vite fait, vite fait (et pas bien) et en terme de scénario où au travers d'une volonté de montrer les rapports de jeunesse de Skynner Sweet et de son demi-frère qui deviendra le shériff qui l'arrêtera on se retrouve devant une histoire cruche simplificatrice et où les ennemis, ici les indiens, passent pour des abrutis finis. On se demande presque si ce ne serait pas raciste tellement c'est incroyablement mal fichu.

une planche de Riccardo Burchielli et Roger Cruz

Bon heureusement les deux autres histoires sont nettement plus soignées bien que celle qui se concentre sur Sweet en 1954 est dessinée avec maestria mais avec un scénario un peu maigre et qu'au contraire la dernière partie est dessinée de manière plus classique mais avec une histoire plus en rapport avec la qualité habituelle d'American Vampire.

Du coup ce volume, bien que tout à fait agréable à lire est à date le plus faible de la série.

La conclusion de

De qualité inégale, le volume souffre d'un espèce de grand écart entre une introduction tirée par les cheveux et deux autres parties dont l'une à un dessin parfait mais un scénario un poil pauvre et l'autre exactement l'inverse.

Cela reste une bonne lecture mais les différentes qualités sont assez destabilisantes.

Que faut-il en retenir ?

  • Rock'nRoll baby!

Que faut-il oublier ?

  • un des dessinateurs est clairement en dessous de la qualité minimum

Acheter Course contre la mort en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Course contre la mort sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de American Vampire

En savoir plus sur l'oeuvre American Vampire