75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Sang Neuf >

Critique de la Bande Dessinée : Sang Neuf

Avis critique rédigé par Gil P. le dimanche 7 juillet 2013 à 13:09

Le saigneur de l’ouest

American Vampire est un projet assez ambitieux de Scott Snyder et du dessinateur Rafael Albuquerque. Il retrace la vie de Skynner Sweet, un bandit de grand chemin qui par un concours de circonstances va se retrouver infecter du virus vampire par un notable étranger à la fin du 19e siècle.

Les vampires d’origine des Carpates n’aiment pas le jour et en sont fortement affaiblis même s’ils ont appris à sortir en journée (par des artifices empêchant que leur peau brûle au soleil) mais ce nouveau vampire américain a muté et a d’autres pouvoirs, notamment celui de pouvoir librement se déplacer de jour. Ce n’est pas sa seule singularité puisqu’il est la représentation de cette Amérique des années folles et qu’il va vivre au travers de sa guerre avec ses créateurs un véritable rêve (cauchemar) américain.

L’histoire même de la conception de ce projet est assez folle puisque Snyder après en avoir discuté vaguement avec Stephen King s’est retrouvé pressé par ce dernier de lui confier une partie du projet et les premiers tomes (regroupés dans ce volume 1) sont co-signé Snyder/King. C’est ainsi qu’on y retrouve assez naturellement une horreur ordinaire parmi ces personnages extraordinaires. Il faut dire que le dessin, loin d’une mode assez prégnante en ce moment de faire du propre, très détaillé et colorisé avec beaucoup de teintes et de dégradés souligne allégrement cet ovni comics en se montrant très cru, peint “en gros”, détouré quand on à le temps... et cet ensemble est absolument voulu et maîtrisé par ses créateurs.

Une petite perle qui s’éloigne tant par l’histoire et sa violence que par le dessin de tout ce qu’on peut esthétiser en ce moment et qu’on rapproche plus facilement d’un dessin/peinture d’un Enki Bilal que des comics habituels. Au travers de la vie de ce vampire, c’est toute une histoire des Etats-Unis qui se déroule et il en est la quintessence.

82

Dans ce premier volume, découvrez la naissance et les premiers faits d’arme d’une créature incroyable, un vampire américain, et ce n’est pas forcément la partie surnaturelle de son être qui est la plus effrayante.

Critique de publiée le 7 juillet 2013.

Que faut-il en retenir ?

  • un esthétique a part
  • une histoire horrifique bien menée

Acheter Sang Neuf en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Sang Neuf sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !