75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Ce bon vieux Louis >

Critique de la Bande Dessinée : Ce bon vieux Louis

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mercredi 7 août 2013 à 10:40

Le chant des sirènes

Après un cinquième opus incroyablement riche en révélations, on se demandait bien comment Jean-Luc Istin allait désormais s’y prendre pour continuer à nous surprendre. Force est de dire que relancer la série après le formidable twist de « monsieur Puck » ne semblait pas s’annoncer comme une chose aisée. Et pourtant, sans nous proposer un récit tout aussi captivant que celui du tome précédent, cet album, intitulé Ce bon vieux Louis ! est tout à fait intéressant (le script est même mieux structuré).  Cela tend à démontrer l’énorme potentiel de la série et le talent de conteur de Jean-Luc Istin. Dans cet épisode, le scénariste développe les rapports qui lient le comte de Cagliostro et le roi Soleil, à travers une série de flashbacks très bien amenés. Il n’en oublie pas pour autant l’aspect aventureux du cycle. Nos amis pirates devront affronter de nouveaux périls et faire connaissance avec des sirènes aux pouvoirs particuliers. La relation entre Meriadec et la belle Elween prend une trajectoire attendue mais logique, et, finalement, au futur assez incertain. Du coté des méchants, la troublante dame Selenn se taille (dans tous les sens du terme) une place de choix auprès de Cagliostro, prenant progressivement la place d’un Mallert affaibli. Bref, Le sang du dragon, qui mêle avec habileté récits de flibuste et légendes celtiques continue de nous enchanter, album après album.

Au dessin, du changement. Stéphane Créty (assisté de Julien Hugonnard-Bert à l’encrage et Sandrine Cordurié aux couleurs) remplaceGuy Michel, qui nous avait offert durant 4 tomes un travail irréprochable. Stéphane Créty, qui connait bien l’univers de l’œuvre puisqu’il a collaboré à deux opus d’Hannibal Meriadec et les larmes d'Odin, nous propose ici les fruits d’un travail très appliqué. Le lecteur ne subit aucun choc graphique - les deux dessinateurs possédent le même style semi-réaliste - et la transition se fait en douceur. En plus d’épouser parfaitement l’atmosphère du récit, le trait du dessinateur excelle dans les détails (plus poussé dans le détail que celui de Guy Michel, d’ailleurs). Les représentations des superbes vaisseaux du Grand Siècle sont de toute beauté, les paysages magnifiques et, cerise sur le gâteau, le dessinateur n’hésite pas à apporter au conte un aspect adulte avec une bonne dose de violence graphique et d’érotisme léger. L’amateur de jolies filles appréciera la mise en avant de dame Selenn mais aussi les planches consacrées à l’attaque de sirènes aussi belles que dangereuses. Au final, un excellent boulot.

82

Série phare des éditions Soleil, Le sang du dragon continue de nous enchanter. Le changement de dessinateur s’est effectué en douceur et le résultat visuel est toujours aussi superbe. Quand au scénario, Jean-Luc Istin persiste dans sa démarche créative avec un récit riche en actions et en révélations. Ainsi, même si Ce brave vieux Louis ! ne peut pas se vanter d’afficher le même twist que celui découvert dans l’album précédent, sa lecture n’en est pas moins réjouissante.

Critique de publiée le 7 août 2013.

Que faut-il en retenir ?

  • Des dessins de qualité
  • Un aspect adulte intéressant
  • Un scénario complexe et captivant
  • Des personnages intéressants

Que faut-il oublier ?

  • Après le twist du tome 4, dur de faire aussi bien

Acheter Ce bon vieux Louis en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ce bon vieux Louis sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !