75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : Au nom du père
Au nom du père >

Critique de la Bande Dessinée : Au nom du père

Avis critique rédigé par Nicolas L. le vendredi 19 novembre 2010 à 1552

Dualité et révélations


En possession de la Pierre de Gaëldenn, le capitaine Hannibal Meriadec est désormais capable de voyager entre les mondes. Après avoir utilisé cette capacité pour échapper à la flotte royale et capturer un navire anglais, il se rend avec ses compagnons sur l'île d'Ouessant, pour y rencontrer quelqu'un pouvant, selon les dires de sa mère, lui fournir des informations sur ses origines...

Au nom du père, troisième tome du cycle du Sang du dragon, voit le diabolique comte de Cagliostro s'imposer définitivement comme l'un des personnages principaux du récit. En effet, cet adepte des arts occultes lancé aux trousses de Meriadec apparait à la fois comme le seul véritable antagoniste de l'histoire mais aussi comme le déclencheur - via une succession de flashbacks - de nombreuses révélations qui font de cet opus la pièce charnière de la saga. Après une petite accélération de rythme dans le tome précédent, Jean-Luc Istin retourne ici à ses habitudes narratives et prend son temps pour nous dissiper les brumes de l'intrigue, à la manière d'une série télévisée (chaque tome se termine d'ailleurs sur une planche révélatrice assez saisissante), ce qui fait que cet album vaut plus pour son contenu dramatique et l'exploitation de ses protagonistes que pour son timide aspect tumultueux. Tout l'environnement du cycle s'estompe petit à petit devant la dualité entre Meriadec et Cagliostro. Entrecoupé de passages racontant la jeunesse du capitaine pirate, le fil du récit se transforme progressivement en un puzzle dont les pièces sont fournies par parcimonie, à des moments clés, par Jean-Luc Istin. Certains trouveront le processus lourd et manquant de péripéties (surtout pour une histoire de pirates!), d'autres, comme moi, apprécieront le poids dramatiques des images et des révélations (seule la révélation finale, vraiment prévisible, prête à sourire par son aspect pétard mouillé)

Pour ce qui est du dessin, un peu privé de matière pour proposer des planches spectaculaires (récit "presque intimiste" oblige), Guy Michel compense le manque d'action en nous offrant un travail bien léché, riche en paysages et en plans larges. Au final, bénéficiant toujours de cette bonne mise en couleur de Sandrine Cordurié et d'un storyboard très précis de Dan Popescu, les dessins sont vraiment agréables à l'œil (même si l'on peut persister à juger son coup de crayon comme étant assez impersonnel) et le récit dégage une belle fluidité, avec une agréable sensation de dépaysement et de vie. On appréciera tout particulièrement ces superbes cases exposant ces majestueux vaisseaux à deux et trois ponts qui faisaient la fierté de la marine à voile des 17ème et 18ème siècles. 

La conclusion de

Avec ce troisième opus riche en révélations, Jean-Luc Istin continue de dérouler calmement une intrigue brassant sans heurt occultisme, récits de flibuste et folklore celtique. Les plus impatients trouveront que le scénario manque un peu de rythme et d'action, les autres apprécieront le style du scénariste, qui s'attarde sur les détails et les effets théâtraux pour donner plus de force à la tenue dramatique de son histoire. Bref, un cycle pas exceptionnel mais agréable à suivre et techniquement bien maîtrisé par Guy Michel.

Que faut-il en retenir ?

  • Une intrigue riche et divertissante
  • Un dessin appliqué et agréable à l'œil
  • Un mélange de genre séduisant
  • Un "villain" qui prend du volume

Que faut-il oublier ?

  • Des révélations prévisibles
  • Un rythme lent
  • Un trait manquant de personnalité

Acheter Au nom du père en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Au nom du père sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Sang du dragon

En savoir plus sur l'oeuvre Le Sang du dragon