75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Bande Dessinée : L'enchanteur Iweret
L'enchanteur Iweret >

Critique de la Bande Dessinée : L'enchanteur Iweret

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mardi 14 juin 2011 à 1727

Rage intérieure

Hannibal Meriadec, bien que talonné par le cruel comte Cagliostro, est toujours décidé à continuer sa quête. Accompagné de ses fidèles compagnons de flibuste et de dame Elween, le capitaine pirate compte même utiliser la pierre de Gaëldenn pour aller à la rencontre du druide noir Iweret, qui détient la clé du sidh de Gwherzen.

Mélant toujours aussi bien récit de flibuste, fantasy et folklore celte, le scénario du Sang du dragon continue de nous faire voyager entre les genres et les univers, tout en développant le background des personnages à travers une succession de révélations. Ainsi, une nouvelle fois, le script de Jean-Luc Istin voit son fil conducteur fréquemment interrompu par de longs flash-backs nous dévoilant les origines des principaux protagonistes. Si cette méthode a comme principal défaut de ralentir la trame principale, elle présente cependant l'avantage de nous familiariser avec les personnages, dont certains deviennent vraiment attachants.

Dans ce tome 4, ce n'est pas le passé de Meriadec ou de Cagliostro (quoique...) qui nous est présenté, mais celui d'un personnage secondaire qui, du coup, se voit occuper une place d'honneur. Si cette mise en avant peut apparaître comme une manière un brin cavalière de donner plus de volume à la série, force est de dire qu'elle est sacrément bien amenée... et assez surprenante. Moins réussie, par contre, est la fameuse rencontre avec Iweret, avec une situation périlleuse qui se voit résolue par un tiers un brin trop expéditif, devant un parterre de héros totalement impuissants. On peut également regretter que cet opus ne consacre pas plus de planches aux véritables "méchants" de l'histoire.

Pour ce qui est des dessins, hormis le fait que son trait affiche un style très "école", il n'y a pas grand chose à reprocher au travail de Guy Michel (aidé aux couleurs par Sandrine Cordurié). Esthétiquement parlant, le résultat est beau - parfois très beau, même - avec des personnages et des décors (les vaisseaux, superbes!) qui séduisent autant par leur beauté et leur exotisme que par le naturel de leurs compositions et postures. On peut également apprécier la mise en cadre (basée sur un story-board de Dan Popescu), qui dégage un dynamisme collant parfaitement à la nature aventureuse de l'histoire, ainsi que des visages aux traits très expressifs.

La conclusion de

Encore quelques révélations sur le passé de Meriadec et ses amis, pour une intrigue qui avance à petits pas. A la vue de ces multiples flash-backs consacrés à un personnage secondaire, certains reprocheront à Jean-Luc Istin de tirer l'histoire en longueur en la meublant d'éléments peu utiles - d'autant plus que ce tome 4 met de coté les véritables méchants de la série. Heureusement, l'ensemble est mené de très agréable manière et bien agrémenté par les très bons dessins de Guy Michel. Personnellement, cela ne me déplait pas de traîner un peu plus longtemps dans cet univers de légendes et d'aventures.

Que faut-il en retenir ?

  • Un scénario bien ficelé
  • Un univers captivant
  • Des personnages attachants
  • De beaux dessins

Que faut-il oublier ?

  • Une intrigue qui avance a petits pas
  • Un final un peu décevant

Acheter L'enchanteur Iweret en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'enchanteur Iweret sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Le Sang du dragon

En savoir plus sur l'oeuvre Le Sang du dragon