75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film d'animation : Wall-E
Wall-E >

Critique du Film d'animation : Wall-E

Avis critique rédigé par Sylvain T. le dimanche 20 juillet 2008 à 1446

Robotiquement G-E-N-I-A-L !

Après l’excellent Ratatouille, les studios Pixar se dote d’un nouveau héros nommé Wall-E. Un drôle de petit robot qui cherche tout simplement un être à aimer. On embarque alors dans une aventure hors du commun, comme on en a rarement vu.
« Wall-E est un petit robot doté d'une grande curiosité. Alors que la Terre est embourbée dans une pollution sans nom, l'homme à laissé ce petit robot sur cette triste et pitoyable planète durant 700 ans. Avec pour seul compagnie un petit cafard, Wall-E erre seul et sans but, à ramasser les ordures. Jusqu'au jour où un mystérieux droïde se pose sur Terre pour tenter d'y trouver quelque chose de tout aussi obscur. L'arrivée de "Eve", c'est son nom, va changer la destinée de notre héros robotique en quête d'amour... »

2514film20080526_114343_0_big
Sorti depuis un mois aux États-Unis, le nouveau film des studios d’animation Pixar fait sensation. Wall-E est une petite merveille, que ce soit au niveau de l’image, qu’au niveau du scénario. Un bijou technologique qui n’a rien a envier aux anciennes mascottes de la lampe de bureau. Ça en devient lassant vous ne trouvez pas ? De toujours retrouver la même qualité, film après film. Et même si le concept est différent, il y a toujours cette prouesse technique propre aux studios Pixar. Plein d’émotions et d’humour, Wall-E rehausse le niveau une nouvelle fois en changeant de registre, puisque avec ce film, Pixar bouleverse totalement les thèmes de ses anciens films, alors que dans Wall-E, on suit un robot dénué de parole. Dans les anciens chefs d’œuvres comme Le Monde de Némo, on suivait des héros qui parlaient tous très bien.
Dans Wall-E, c’est différent, car tout est fait pour que le spectateur comprenne l’action, même sans paroles grâce à l’impressionnant souci des détails composant l’œuvre. Il faut dire que le studio maîtrise parfaitement la chose et même si leurs œuvres restent des films d’animation, il y a constamment un renouvellement. Après nous avoir fait découvrir de multiples environnements Terriens, de l’océan jusqu’à la Route 66, nous voila donc dans l’espace. Un changement conséquent qui permet parfois de croire à l’infime chance qu’il ne s’agit pas d’animation, mais bien de cinéma live, notamment lors du passage ou Wall-E et Eve se balade dans l’espace vide. Mais ce n’est pas tout, je vous disais plus haut qu’il n’y avait pratiquement pas de dialogues, et c’est effectivement le cas, puisque le petit robot ne sait pas parler, il sait lancer des « Eveuuuuh » attendrissant, mais c’est tout ce que vous arriverez à tirer de sa carcasse. Un vide que Pixar a su combler grâce au monumental travail effectué sur le son et la musique.
2514film20080510_215531_0_big
Héros malgré lui, Wall-E est mignon tout plein et fait ressentir au spectateur de la tristesse, lui qui est tout seul dans cet univers vide de toute vie. Sans trop vous en dire, la fin est certes prévisible, mais jusqu’au dernier moment, on a les larmes aux yeux, magnifique ! Derrière le film se cache une morale bien entendu, celle d’un petit robot témoin des catastrophes causées par la race humaine, laissant une planète à la dérive pour partir durant des centaines d’années sur un vaisseau pour se faire entretenir par des robots. Baignant dans leurs propres graisses, n’ayant aucun souvenir écrit des choses qui ont fait notre planète. Triste et drôle en même temps (surtout le passage avec la musique de 2001 : L’Odyssée de l’espace), ce véritable chef d’œuvre de la science-fiction nous entraîne dans un créneau qui nous met face à notre avenir si l’on ne réagit pas dès aujourd’hui. Le film parait même trop court, car jusqu’à la dernière minute, et malgré une fin expéditive, on aimerait que l’aventure continue…

La conclusion de

Un petit robot comme héros d’un film, c’était une drôle d’idée. Mais elle est réussie, et nous donne en fin de compte un magnifique chef d’œuvre culte. Nul doute, Pixar sait se renouveler, balayant bien fort la faible concurrence.

Que faut-il en retenir ?

  • La qualité graphique
  • Le scénario
  • Wall-E et Eve
  • La bande-son
  • L'innovation technique

Que faut-il oublier ?

  • Une fin expéditive

Acheter Wall-E en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Wall-E sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Wall-E

En savoir plus sur l'oeuvre Wall-E