75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Le fantôme de l'espace
Le fantôme de l'espace >

Critique du Film : Le fantôme de l'espace

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 27 juin 2010 à 2331

L’homme invisible venu d’ailleurs

Les États-Unis semblent être une destination touristique particulièrement prisée, surtout pour nos amis venant d'une autre planète. Les premiers témoins qui ont entraperçu ce visiteur le décrivent comme habillé d’une tenue de plongée, mais aussi... dépourvu de visage. Traqué par les autorités américaines pour avoir agressé deux personnes et avoir fait exploser un dépôt de pétrole dans une raffinerie, notre ami extraterrestre doit, pour couvrir sa fuite, abandonner son scaphandre de cosmonaute pour devenir invisible aux yeux de tous. Vous comprendrez donc ainsi qu'il soit logique qu’il n’ait aucun visage! Un attribut vestimentaire qu’il devra cependant très vite retrouver, sans quoi il mourra, notre atmosphère lui étant fatale.

Une année avant de signer Les tueurs venus de l'espace, W. Lee Wilder s’essayait déjà à la science-fiction avec ce Fantôme de l’espace. Bien que la réalisation de W. Lee Wilder soit très classique, même certainement trop statique, ce dernier arrive à y apporter un certain rythme de par une construction suivant le canevas des polars à l'ancienne. Le script de Myles Wilder et William Raynor est un mixte de différents films à succès qui sont sortis auparavant. On y retrouve en toute logique la référence de L'Homme invisible, du fait que notre visiteur de l'espace l’est bel et bien (sauf lors de la séquence finale) ; du jour où la terre s'arrêta, le visiteur n'étant pas forcément porteur de mauvaises intentions, ou encore La Chose, d'un autre monde, à cause de la séquence finale qui fait légèrement penser à la créature du film de Christian Nyby. Le côté intéressant de ce long-métrage, reste qu'il fait partie des très rares films de cette période dans lesquels l'extraterrestre n'est pas là pour nous détruire ou nous conquérir. Ce dernier est plutôt perçu comme un étranger arrivant dans un coin qu’il ne connait pas et dont il ne maîtrise ni la langue, ni les usages.

Visuellement, si l’on oublie de considérer son introduction assez ringarde, Le fantôme de l'espace n’a pas trop mal vieilli. Cela vient certainement du fait que le réalisateur n’abuse pas des effets spéciaux. De toute manière le budget du film étant plutôt très limité, la production n'était pas vraiment susceptible de lui permettre un tel luxe. Bref, il en résulte que les deux ou trois séquences d'effets visuels sont plutôt bien réalisées pour l'époque.

 

 

La conclusion de

Bien que réalisé sans véritable talent et se trouvant être un mixte de différents films de cette même période, Le fantôme de l'espace (Phantom from space), se révèle suffisamment captivant et intéressant (principalement par son aspect scénaristique) pour que le spectateur puisse passer un agréable moment.

Que faut-il en retenir ?

  • Un film agréable à regarder,
  • quelques idées intéressantes pour l'époque.

Que faut-il oublier ?

  • Une réalisation trop plan-plan,
  • une introduction totalement dépassée,
  • beaucoup d'idées « empruntées ».

Acheter Le fantôme de l'espace en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le fantôme de l'espace sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+