75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : A l'aube du 6ème jour
A l'aube du 6ème jour >

Critique du Film : A l'aube du 6ème jour

Avis critique rédigé par Manu B. le lundi 2 octobre 2006 à 0609

Du divertissement sans plus

Un bon père de famille et pilote d'engin voit sa vie basculer lorsque après un boulot de transport courant, il se retrouve endormi dans un taxi. La surprise est de taille lorsqu'il trouve chez lui un autre "Lui". Un clone de lui-même, en fait...
Sorti en 2000, à l'aube du sixième jour est l'un des derniers films (le dernier étant Terminator 3) de Schwarzenegger dans la science fiction. Il est, depuis, gouverneur de Californie, loin de tout le show business. Mais peut-être que ce film a été une des raisons de son départ du cinéma, puisque la cote de l'ancien Monsieur Univers, ne cessait de descendre.
C'est donc un film honnête, mais sans grande envergure. Et pourtant, les efforts sont louables de la part du réalisateur Spottiswoode, avec un scénario bien ficelé, sans gros défaut mais aussi avec un manque cruel d'originalité: le clonage. C'est un futur proche que l'on nous montre, avec il est vrai, une volonté de ne pas trancher avec notre présent. Rappelons que cela se passe en 2030, soit donc trente petites années nous séparent de ce futur hypothétique. Or, on le sait, la génétique n'a pour l'instant pas beaucoup progressé ces 6 dernières années, du moins pas assez pour envisager de cloner un homme et implanter la mémoire de la version alpha dans le clone.
Schwarzy avait déjà interprété un homme sans mémoire dans total recall, mais il faut dire que le scénario était tiré d'une nouvelle de Philip K. Dick, ce qui est généralement un gage de qualité. Ici, la trame principale est assez réduite, et on compte peut-être un peu trop sur la partie action pour intéresser le spectateur. Monsieur muscles est peut-être responsable de son image, du coup le seul intérêt du film -à savoir la manipulation génétique- s'est un peu perdu en route.
C'est donc un film d'action divertissant, mais il ne faut en demander plus.

La conclusion de

A réserver aux inconditionnels de Arnold Schwarzenegger et de courses poursuites. Pas désagréable mais sans plus.

Acheter A l'aube du 6ème jour en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de A l'aube du 6ème jour sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de A l'aube du 6ème jour

En savoir plus sur l'oeuvre A l'aube du 6ème jour