75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Land of the dead
Land of the dead >

Critique du Film : Land of the dead

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 1 juillet 2007 à 1158

Land of the vieux

Land of the dead
Land of the dead

George Romero est un des réalisateurs qui ont su donner en quelque sorte ses lettres de noblesse au gore, notamment grâce à ses films sur les morts-vivants. La nuit des morts-vivants en 1968 le propulse comme l'un des réalisateurs majeurs du film d'horreur. Il explore ensuite d'autres thèmes tels que celui des vampires (Martin) et fait même un tour dans le fantastique de Stephen King avec la part des ténèbres. Il fait maintenant partie de ces légendes, comme Wes Craven, John carpenter ou Dario Argento. Dario Argento dont la fille semble aimer le genre puisqu'elle est une des héroines de ce land of the dead.
Land of the dead
Land of the dead

Le réalisateur, devenu culte grâce à sa trilogie des morts vivants, a su s'entourer d'acteurs connus comme Dennis Hopper ou Asia Argento pour cet avoué quatrième volet des morts-vivants. Suite s'il en est, tant le résultat est décevant. Car si les techniques ont progressé, pour améliorer encore le réalisme de ces morts-vivants (on rira encore longtemps au souvenir des morts-vivants du clip thriller de Michael Jackson), j'avoue que le scénario est bâclé, pour un film qui est en projet depuis une quinzaine d'années. La question existentielle de ce film est: et si les morts-vivants avaient une âme ? Ah Ah Ah! Et s'ils s'organisaient pour se venger des méchants vivants qui s'amusent à les exterminer pendant qu'ils sont distraits par des feux d'artifice ? (scène d'anthologie pour le coup)
Land of the dead
Land of the dead

C'est donc là que réside tout le film, dont seul Dennis Hopper, en manager d'un des îlots de vivants du pays, est excellent en crapule cynique. Le reste est en grande part du domaine du déjà-vu. Même au deuxième degré. Même la pseudo histoire entre Asia Argento et Simon Baker Denny n'est pas crédible. Il serait temps de passer à autre chose que ce genre de film mou du genou. Dommage.

La conclusion de

Ce film est une déception, George Romero semble être passé à côté de son sujet, au grand dam des fans.

Acheter Land of the dead en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Land of the dead sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Land of the dead

En savoir plus sur l'oeuvre Land of the dead