75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Gremlins 2
Gremlins 2 >

Critique du Film : Gremlins 2

Avis critique rédigé par David Q. le mardi 27 mars 2007 à 2120

Les Gremlins envahissent la ville

Carrément déjanté et complètement assumé, Gremlins 2 est une suite des plus remarquables. En reprenant les principes de base du premier pour les transposer à la vie citadine, les Gremlins étant confinés dans l'incroyable immeuble de Mr Tramp en attendant la fin de journée, point de départ obligé vers leur domination de notre civilisation, le réalisateur arrive à faire du neuf avec du déjà vu et à pousser à l'extrême la parodie et les délires.
Car le scénario du premier et de sa suite se résument en deux lignes; le combat contre les Gremlins jusqu'à leur éradication. Non, ce qui est excellent dans Gremlins, c'est ce coté complètement à la masse, bien exploité dans le 2, à l'image des bestioles complètement barjes, aux yeux tourbillonnants, qui vont foutre un boxon monstre pour le plaisir. Le spectateur aura tout autant de plaisir à voir le film, se mettant à la place des Gremlins comme un exutoire de sa mauvaise journée ou alors à la place de Billy écrabouillant les Gremlins renégats. Aussi drôle que dégueu, le film reste tout de même destiné aux enfants et c'est pour ça qu'il ne tombe jamais dans le gore inutile ou le malsain absurde mais se joue plutot des clichés et des références pour faire comme une multitude de petits sketches mettant en vedette un Gremlins particulier. L'apothéose survient lorsque les Gremlins envahissent le labo de recherche génétique et absorbes des fioles d'ADN modifié qui les transforment immédiatement - la véracité scientifique n'est pas de mise - en gremlins-mutant. Gremlins-végétal, gremlins-intelligent, gremlins-arachnide, gremlins-électrique, gremlins-chauve-souris, tous les couplages sont bons pour rire un bon coup, poussant assez loin le concept et les délires et faisant de ces nouveaux monstres de véritables problèmes originaux.
Mais Gremlins 2 est plus qu'un simple divertissement. Le film offre un second niveau de lecture à prendre comme une critique de l'avenir de la société qui à force de dériver pourrait mener à une situation aussi tordue que celle d'avec les Gremlins. En effet, le film regorge de petites piques drôles et critiques comme le fait que le patron n'aime pas les films en noir et blanc ni les ormes, porteurs de maladies. La chef de service arriviste de Billy ou le bureau du patron avec son passage secret vers l'extérieur ou le bâtiment tout automatisé et surveillé sont autant de critiques subtiles sur différents modes de vie que des paroles bien placées. Le Gremlins intelligent profite d'ailleurs d'une émission de télé pour nous renvoyer à la face nos instincts grégaires et animaux le temps d'une tirade. Au final, la ville Tramp est en complète opposition au petit commerçant chinois qui possédait Gizmo, qui se transforme d'ailleurs en machine à tuer à cause des exemples vus à la tété, notamment Rambo. C'est très drôle et le message est bien là.
D'un point de vue technique, le film a relativement bien vieillit. Certes les incrustes des gremlins plein cadre sont visibles mais la plupart des plans avec ces bestioles loufoques sont parfaitement restitués vus que les gremlins sont des marionnettes animées directement sur le plateau et agissant avec de nombreux décors pas encore numériques. La musique donne le meilleur comme le pire d'elle même; le meilleur car les airs et les mélodies sont bonnes; le pire car c'est Bontempi et compagnie. Une production typique de ces années-là qui nous replonge directement vingt ans en arrière telle la madeleine de Proust. Une musique entrainante donc, et facile à fredonner, mais qui n'est supportable qu'un court moment du fait des instruments synthétiseurs de l'époque. Le montage est quand à lui une pure merveille avec des changements de rythme mais surtout une interruption du film - qui repart grâce à l'intervention d'Hulk Hogan - complètement dingue et impensable dans d'autres films. On notera aussi un des tout premier logo Warner d'introduction modifié, un logo visible plus tard en tatouage sur un gremlins, prouvant qu'à l'époque on pouvait rire de tout, même du producteur. Non vraiment, Gremlins est l'aboutissement d'une idée simple qui exploite au maximum l'impact de l'écran sur le spectateur et vingt ans après on en rigole encore.

La conclusion de

Gremlins 2 est à la fois un excellent divertissement pour tout âge et un reflet critique des années 80 qui rend le film génial.

Que faut-il en retenir ?

  • L'humour acide et décalé
  • Les gremlins-mutants
  • La musique génialement stupide couplée aux excellents bruitages

Acheter Gremlins 2 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Gremlins 2 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Gremlins

  • Voir la critique de Gremlins score : Les Gremlins  aux sommets !
    95

    Gremlins score - Critique du musique par Richard B.

    Les Gremlins aux sommets ! : Avec cette édition, Retrograde Records fait un véritable cadeau aux fans des Gremlins mais aussi aux amateurs de bandes originales…

  • Voir la critique de Gremlins 2 : Le deuxième effet Gremlins !
    80

    Gremlins 2 - Critique du film par Manu B.

    Le deuxième effet Gremlins ! : La suite est encore plus déjantée que le premier Gremlins, mais le ton est toujours aussi poliquement incorrect avec les nombreuse…

  • Voir la critique de Gremlins : Mogwai !
    80

    Gremlins - Critique du film par Manu B.

    Mogwai ! : Gremlins avait fait un carton au cinéma. Faussement destiné aux enfants, son succès vient en grande partie de son humour poliqueme…

  • Voir la critique de Gremlins 2 : Les Gremlins envahissent votre lecteur de salon
    80

    Gremlins 2 - Critique du film par David Q.

    Les Gremlins envahissent votre lecteur de salon : Des DVD comme celui-ci à un tel prix, on en redemande. Si c’est la nouvelle politique de Warner sur les vieux titres, je dis chape…

  • Voir la critique de Gremlins 2 : Gremlins 2, deux fois plus dingo !!
    92

    Gremlins 2 - Critique du film par Richard B.

    Gremlins 2, deux fois plus dingo !! : Le postulat ici : que vous aimiez ou pas, Gremlins 2 est voulu comme un véritable Ovni. Plus délirant, plus dingue que le premier.…

  • Voir la critique de Gremlins : Les trois règles de Spielberg et Dante
    92

    Gremlins - Critique du film par Richard B.

    Les trois règles de Spielberg et Dante : Les trois règles de Mr Spielberg et Mr Dante : Amuser le spectateur, un brin de nostalgie avec en plus aucune limite à la créativi…

  • Voir la critique de Gremlins : Jubilatoire
    94

    Gremlins - Avis sur le film par Lujayne M.

    Jubilatoire : Voilà un film délicieusement délirant. Une tranquille petite ville d'Amérique s'apprête à passer Noël... c'est compter sans les af…

En savoir plus sur l'oeuvre Gremlins