75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Daredevil >

Critique du Film : Daredevil

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 20 mars 2003 à 13:24

Avocat le jour, Justicier en latex rouge la nuit

Gros point fort : le son
Dans DareDevil, vous aurez bien sur droit à un visuel assez bien léché, bien dans le trip "Comics", mais vous aurez surtout droit à ce que les comics sont incapables de reproduire : une bande son géniale !
Autant les musiques passeront assez inaperçues, mais les bruitages et effets sonores sont tout à fait démentiels.
La scène ou DareDevil prend littéralement possession de ses nouveaux pouvoirs est fabuleuse. C'est une averse de sons qui passe de droite à gauche et viennent de partout. On a vraiment le même sentiment de panique que le petit garçon. De plus, cette scène clarifie sa situation; n'ayant pas connu le comics, je me demandait comment un aveugle pouvait repérer les mouvements qui l'entourent.
Tout au long du film, les effets sonores permettent vraiment de s'imerger dans l'esprit de DareDevil, un esprit tourmenté, qui fait presque pitié.Les acteurs
Ben Affleck (DareDevil) Rien à dire, il joue plutot bien. Faut dire qu'il en est pas à son coup d'essai, les grosses productions américaines, il connait (Armageddon, Pearl Harbour...). La cessité ne l'a pas empéché de séduire LA femme du film.
Jennifer Garner (Elektra) Héroïne d'Alias (où elle joue le rôle d'un agent double), elle nous confirme qu'elle sait se battre tout en restant très féminine. C'est vraiment une athlète complète et elle pourrait facilement rivaliser avec Sarah Connor ou le Lieutenent Ripley.
Colin Farrell (Bullseye) Psychopathe de la fléchette et de tout ce qu'on peut lancer, il m'a un peu déçu, non pas par son jeu mais plutôt par la platitude de son personnage.
Michael Clarke Duncan (Kingpin) Acteur de plusieurs autres films de SF à grand succès (La planète des singes, la ligne verte, Armageddon), on sait de suite pourquoi il est là vu qu'il rentre parfaitement dans le rôle de son personnage (cliché d'un puissant chef de bande mafieux). Il n'apparait pas longtemps à l'écran mais cela suffit pour qu'il s'impose comme le "bad guy".Point faible : sa renommée
En effet, DareDevil est beaucoup moins connu que ses confrères Spiderman, Batman ou Superman. Apprécié des aficionados de comics, il va cependant moins attirer le monsieur tout-le-monde qui ne saura pas trop quoi attendre de ses aventures. Surtout, on a moins de faciliter à s'identifier à son personnage qui ne fait pas vraiment gentil mais plutot revanchard des bas quartiers. Son positionnement se fait pas mal ressentir tout au long du film, même ses intimes qui connaissent ses actions ne sont pas sûrs de leur bien-fondé. Bref, un héros malgré-lui, une habitude dans les créations de Stan Lee, dont le poids de ses pouvoirs a l'effet d'une bombe à retardement. Alors attention à vous Mr spiderman, batman et Cie, si vou ne souhaitez pas voir le remord vous ronger, ne trainez pas trop longtemps dans les bas quartiers.

72

DareDevil est un de ces films qui nous fait passer un bon moment, dans un univers comics sombre bien retranscrit sur l'écran. Un film qui met l'accent sur l'action et votre ouïe sens dessus dessous.

Critique de publiée le 20 mars 2003.

Acheter Daredevil en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Daredevil sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !