75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Endymion [1996], par Manu B.

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 14 février 2006 à 06h10

Le road movie littéraire

"Vous êtes en train de lire ceci pour de mauvaises raisons. Si vous lisez ces lignes pour savoir quel effet cela fait de faire l'amour avec une messie - notre messie -, vous auriez tort de continuer, car vous n'êtes rien de plus qu'un voyeur. Si vous les lisez parce que vous êtes un fan des Cantos du vieux poète et que la curiosité vous dévore de savoir ce qui s'est passé ensuite dans la vie des pèlerins d'Hypérion, vous risquez fort d'être déçu. J'ignore ce qui est arrivé à la plupart d'entre eux. Ils ont vécu et sont morts environ trois siècles avant ma naissance..."
La chute du Retz est déjà de l'histoire ancienne. Trois siècles se sont déjà écoulés depuis. L'Eglise s'échine à maintenir un semblant de stabilité, alors que la guerre contre les Extros fait rage. Le soldats de l'église attendent un événement prévu depuis maintenant des centaines d'années: la venue de Enée, la fille de Brawna Lamia, doit sortir des tombeaux du temps. Et Enée est une menace pour la Pax, le groupuscule armé de l'Eglise, et elle le sait: trente mille soldats attendent la petite enfant à sa sortie. Il en sera ainsi: Raul Endymion sera le dernière chance de la petite Enée, son seul espoir de survie. Il l'accompagnera dans sa fuite à travers les portes distrans...
On ne nous avait pas tout dit. Troisième volet de la saga Hyperion. Il est vrai que Hyperion et la chute d'Hyperion auraient pu s'arrêter là. Nombreux sont les lecteurs qui pensent que Endymion et l'éveil d'endymion sont dispensables. Et pourtant, Endymion est la suite logique d'Hyperion, la fin de l'oeuvre de D Simmons qui ne saurait être complète et parfaite sans cette partie. Endymion complète le chef-d'oeuvre de D Simmons avec encore un autre ton, avec un personnage d'Endymion parfois pathétique, gourd, mais généreux et une Enée pétillante. D Simmons a pris un grand risque avec ces personnages a priori plus communs du space opera, par exemple. L'hommage à toute la science fiction devait être total. Ce couple mal assorti va devoir fuir le danger omniprésent. Endymion est aussi le roman où certaines questions restées en suspens dans Hyperion ont leur début d'explication, notamment les portes distrans et leur mécanisme.
La fuite. Endymion, que certains ont trouvé bien en dessous de Hyperion est en quelque sorte un prélude, et comme D Simmons n'aime pas faire les choses comme tout le monde, il a choisi d'en faire un prélude linéaire. Un hommage sûrement aux planet operas de Jack Vance, peut-être de Van Vogt. Je vous avais parlé de la synthèse de toute la science fiction du XXème siècle dans Hyperion. Apparemment, le tour n'avait pas été entièrement fait. C'est dans cette optique que D Simmons nous emmène dans des endroits désertiques, tropicaux, montagneux ou glacés, avec sans cesse le même leitmotiv: la fuite. Cette partie enchantersse nous fait découvrir des mondes magnifiques, dont la description est magnifique. La principale qualité de ce récit réside dans une écriture exaltée, dépaysante et évocatrice.
L'icône religieuse. Enée devient au long de leurs périples, le nouveau messie. On aborde dès lors la réflexion sur "l'iconisation", la personnification de dieu et surtout sa représentation dans le futur. William Gibson abordait la notion de dieux vaudous, sous forme d'intelligences artificielles dans la matrice de Neuromancien, D Simmons aborde l'hyperespace comme le lieu où d'autres force s'exercent. Ici, Endymion évoque plutôt le pouvoir de la religion et spécialement du Vatican du Moyen-âge et de ses méthodes drastiques d'inquisitions, parfois dures et sanguinaires. Enée sera donc le contre pouvoir à toute cette organisation.

La conclusion de à propos du Roman : Endymion [1996]

Manu B.
90

Endymion, malgré sa forme plus classique reste dans l'esprit de Hyperion, dont elle perpétue la saga avec brio, une écriture soignée et poétique. La relation entre Enée et Endymion est une des plus belle de la science fiction.

Acheter le Roman Endymion en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Endymion sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les Cantos d'Hypérion

  • Voir la critique de L'Eveil d'Endymion : Une Clôture grandiose des Cantos d'Hyperion
    100

    L'Eveil d'Endymion Critique du roman par Manu B.

    Une Clôture grandiose des Cantos d'Hyperion : Après Endymion, un roman plus conventionnel et plus linéaire, Dan Simmons finit en beauté ses Cantos d'Hyperion avec un roman de t…
    Temps de lecture : 1 mn 48

  • Voir la critique de La Chute d'Hypérion : Le chef d'oeuvre de la SF (2)
    100

    La Chute d'Hypérion Critique du roman par Manu B.

    Le chef d'oeuvre de la SF (2) : La chute d'Hyperion est la suite de ce chef-d'oeuvre Hyperion. Après l'histoire des Pèlerins, l'étau se resserre, Simmons, l'intri…
    Temps de lecture : 3 mn 8

  • Voir la critique de Hypérion : Le chef d'oeuvre de la SF (1)
    100

    Hypérion Critique du roman par Manu B.

    Le chef d'oeuvre de la SF (1) : Hyperion est le premier volet d’une œuvre immense, cosmique, c’est la réunion de genres et la synthèse de la science fiction du XX…
    Temps de lecture : 4 mn 60

  • Voir la critique de L'Eveil d'Endymion : Accrochez-vous !
    65

    L'Eveil d'Endymion Avis sur le roman par Lujayne M.

    Accrochez-vous ! : Ce livre répondra à toutes les questions que vous vous posiez sur Hypérion, et même aux autres. A certains moments, il faut s'accr…
    Temps de lecture : 39 s

  • Voir la critique de Endymion : Tout n'était pas fini...
    80

    Endymion Avis sur le roman par Lujayne M.

    Tout n'était pas fini... : Avec un style encore différent que celui de ses précédents romans, Simmons nous envoie trois cents ans après Hypérion. Et la premi…
    Temps de lecture : 34 s

  • Voir la critique de La Chute d'Hypérion : Impressionnant
    85

    La Chute d'Hypérion Avis sur le roman par Lujayne M.

    Impressionnant : Encore un style différent pour ce livre, qui comporte comme le précédent de grandes réflexions sur la religion, la science et le d…
    Temps de lecture : 30 s

  • Voir la critique de Hypérion : Magistral
    85

    Hypérion Avis sur le roman par Lujayne M.

    Magistral : Ce roman est certainement l'un des meilleurs livre de SF qui existe. A travers ces sept histoires, chacune écrite dans un style di…
    Temps de lecture : 30 s