75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film d'animation : Les noces funèbres de Tim Burton
Les noces funèbres de Tim Burton >

Critique du Film d'animation : Les noces funèbres de Tim Burton

Avis critique rédigé par Nicolas L. le mercredi 8 février 2006 à 0752

Un triangle amoureux macabre et poétique

Le jeune et timide Victor voit son mariage avec la douce Victoria remis en cause par sa maladresse. Désespéré, il épouse alors par accident Emily, une morte, qui l’entraîne avec elle dans le Monde du Dessous. Bien que cet univers soit beaucoup plus flamboyant que le monde auquel il appartient, Victor ne peut se résigner à renoncer à son amour pour Victoria.
Après un controversé Charlie et la Chocolaterie – que j’ai trouvé, personnellement, excellent -, Tim Burton retourne à ses premiers amours sur un terrain qu’il maîtrise sur le bout des doigts ; l’animation. Car n’oublions pas que le phénomène a commencé sa carrière dans les labos de la firme de Mickey. Pour le tournage de Corpse Bride, il a orienté son choix vers la technique de stop motion, si chère au célèbre technicien Ray Harryhausen, - Tim Burton glisse d’ailleurs un très attendrissant hommage avec la séquence de la danse des squelettes, des créatures de nombreuse fois animées par ce grand monsieur des effets spéciaux - une méthode qu’il avait d’ailleurs déjà utilisée lors du tournage de l’Etrange Noël de Mr Jack en 1993.
Même si les nouvelles technologies permettent d’optimiser grandement l’efficacité de cette technique datant des tous débuts du cinéma, les caractéristiques du rendu sont toujours aussi particulières, avec des reliefs et des rendus chromatiques beaucoup plus riches, si l’on vient à les comparer avec ceux résultant d’un travail en pure image de synthèse. Cet effet charnel et visuellement dense se fait au détriment, bien entendu, d’une animation beaucoup plus primaire et grossière - ce qui, dans certains cas, donne un véritable cachet artistique. Ce qui est le but recherché avec ce métrage.
Tim Burton, en effet, ne vise absolument pas le réalisme et nous emporte dans un monde onirique et poétique, dans le but de nous offrir une véritable romance macabre et gothique. Et le spectateur n’a aucun mal à se laisser emporter dans cet univers alliant la grâce, la poésie et l’humour macabre – des éléments qui nous rappelle bien sur L’Etrange Noel de Mr Jack, mais aussi d’autres films comme Beetlejuice, Edward aux Mains d’Argent, et plus récemment Sleepy Hollow - grâce à cette superbe photographie au couleurs basées sur le bleu et le noir, une musique baroque de Danny Elfman, et des superbes marionnettes aux visages si caractéristiques.
Engagé dans un univers qu’il connaît parfaitement, on pouvait s’attendre à ce que Tim Burton livre là un film parfait, dans la lignée de son précédent métrage d’animation. Hors, ce n’est pas vraiment le cas, du moins si l’on se plonge dans le fond de l’histoire. Car je trouve que le cinéaste, un homme pour qui j’ai la plus grande admiration, n’a pas véritablement approfondi son sujet et a axé le traitement de cette comédie musicale funèbre de manière bien trop superficielle. Notamment au niveau de la construction psychologique des personnages et de leurs rapports sociaux. La relative faible durée du film donne d’ailleurs un indice sur le manque de matériel narratif que possède le script, sans risque de sombrer dans la redondance.
En effet, tout reste un peu trop caricatural et stéréotypé tout au long d’un scénario plus que linéaire et prévisible, dans le pur style Disney, et de nombreux détails peuvent empêcher les adultes de totalement adhérer au délire. Comme le fait que Victor n’explique jamais à Emily qu’il lui a mis la bague au doigt par erreur, la rigidité obsessionnelle de Mayhew, quelques pièces chantées plus puériles que d’autres, ou l’apparence infantile de la Veuve Noire. Heureusement, les spectateurs qui sont laissés sur le bord de la route émotionnelle de Corpse Bride peuvent se consoler en appréciant sans modération les brassées d’humour, de clins d’oeils, et l’originalité de nombreux personnages – Duke Ellington, Barbe Noire, Bonaparte, Bismarck, etc. Ainsi, certains morts-vivants sont vraiment très drôle, en commençant par Emily, qui perd sans arrêt l’un de ses membres, ou bien son œil droit, poussé hors de son orbite la plupart du temps par une nouvelle forme de conscience, un Giminy Cricket revu et transformé en… asticot bariolé. La fin reste dans le conte et la morale enfantine ; de manière un peu abrupte, le vilain meurt en absorbant un poison qui ne lui était pas destiné et la gentille Emily trouve enfin la paix et accède enfin aux Cieux. Quand à Victor et Victoria, ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants, assurément.

La conclusion de

Pour son plus grand plaisir, Tim Burton retourne à ses premiers amours ; le film d’animation. Réutilisant les ingrédients qu’il apprécie particulièrement – féerie macabre, gothisme, romance – il offre aux spectateurs un spectacle charmant, tendre, drôle, et délicieusement morbide, sans tomber dans le piège de la surenchère émotive. Cependant, il faut admettre que la substance narrative est un peu faible, faute d’un scénario un peu trop prévisible qui ne laisse pas l'opportunité aux personnages de développer leur personnalité, le traitement restant un peu superficiel. Dans le même registre, je trouve que l’Etrange Noël de Mr Jack est plus mûr et réfléchi. Un bon film, cependant

Que faut-il en retenir ?

  • Photographie et animation géniale
  • Humour approprié et clins d’oeils amusant
  • La musique d’Elfman

Que faut-il oublier ?

  • Scénario un peu léger
  • Personnages trop peu approfondis

Acheter Les noces funèbres de Tim Burton en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les noces funèbres de Tim Burton sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Les noces funèbres de Tim

En savoir plus sur l'oeuvre Les noces funèbres de Tim