75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : 28 jours plus tard
28 jours plus tard >

Critique du Film : 28 jours plus tard

Avis critique rédigé par Manu B. le dimanche 23 octobre 2005 à 0549

Horrifique

Dans un laboratoire secret où des expérimentations sur des virus particulièrement dangereux sont en cours, un groupe de défenseurs des animaux font irruption avec l'intention de libérer les pauvres bêtes. Hélas, sur le lot, certains sont contaminés par une forme de virus contagieux qui se transmet à l'homme. Et le drame arrive lorsqu'un des membres du commando se fait mordre.
Vingt huit jours plus tard, Jim se réveille à l'hôpital. En arpentant les couloirs du batiment, il se rend compte qu'il n'y a plus âme qui vive dans les environs, et même les rues de Londres sont désertes...

28 jours plus tard: Jim (Cillian Murphy)
28 jours plus tard: Jim (Cillian Murphy)

Le fléau en marche.
28 jours plus tard commence comme Alerte! avec la contamination de quelques humains par un singe contaminé par un virus particulièrement virulanet pour l'homme. Puis on se retrouve dans un Londres déserté où survivent quels pauvres hères, un peu à la façon du fléau de King. La suite est une variation des films de Romero et ses morts vivants car les humains contaminés deviennent des monstres assoiffés de sang.


28 jours plus tard: Major Henry West (Christopher Eccleston)
28 jours plus tard: Major Henry West (Christopher Eccleston)

Image et atmosphère.
La vérité est que ce film est esthétiquement beau. La photographie est vraiment superbe. Certaines scènes nous amènent dans des lieux où regne comme une apocalypse. Ce fléau, cette pandémie, sujet très actuel, fait peur. A dire vrai, cette peur combinée à un ambiance glauque dans des décors superbes donne cette impression d'oppression parfois. On regrette ces moments où les personnages traversent une période de calme, et l'on souhaite que la pression ne se relâche jamais, ce qui est le petit bémol pour ce film qui gagne à être connu. L'horreur transparait vraiment dans cette église, à demi dans l'obscurité. La peur se distille à travers l'inconnu. Ce qu'on ne comprend pas, ce que l'on ne voit est plus terrifiant que tout. Les scènes sous la pluie dans le château sont superbes, le héros faisant penser au Nexus Rutger Hauer de Blade runner. Le rythme est souligné par un shooting actif, cette impression de fuite éperdue est réellement bien rendue. Dommage que le dénouement soit un peu trop happy end.

28 jours plus tard: Selena (Naomie Harris), Jim (Cillian Murphy), Hannah (Megan Burns) et Frank (Brendan Gleeson)
28 jours plus tard: Selena (Naomie Harris), Jim (Cillian Murphy), Hannah (Megan Burns) et Frank (Brendan Gleeson)

La conclusion de

Bon film, bonne ambiance.

Acheter 28 jours plus tard en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de 28 jours plus tard sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de 28 jours plus tard

En savoir plus sur l'oeuvre 28 jours plus tard