75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Les Frères Grimm >

Critique du Film : Les Frères Grimm

Avis critique rédigé par Lucie M. le mardi 4 octobre 2005 à 06:49

Once upon a time…

Dans une région d’Allemagne, occupée par la France, deux frères, Jacob (Heath Ledger) et Wilhelm Grimm (Matt Damon), exploitent la crédulité de pauvres paysans de différents villages face à leurs croyances populaires. Ils concoctent frauduleusement des mises en scènes abracadabrantes, avec deux autres compères, et se font payer grassement en retour de leur service rendu aux villageois. Jusqu’au jour où les frères Grimm se font réquisitionner par l’armée française, sous le commandement du Général Delatombe (Jonathan Price), pour aller secourir le village de Marbaden où plusieurs jeunes filles ont disparus mystérieusement.
On attendait depuis longtemps le retour de Terry Gilliam sur le devant de la scène cinématographique suite à son échec cuisant pour sa non-réalisation de « L'Homme qui tua Don Quichotte » . Donc les Frères Grimm était un film annonciateur de bon temps et de distraction « Gilliamesque » légèrement retardé pour sa sortie initiale. Enfin il était!? Il est un film distrayant et au potentiel burlesque, cependant on est bien loin des anciennes réalisations de Gilliam. Les fans de films tels que « Las Vegas parano », de « Brazil », de « L'Armée des 12 singes » ou de sa période Monty Python, seront un peu déçus. Chose normal puisque nous ne sommes pas dans le même registre. Par contre ceux qui ont aimé « Les Aventures du baron de Münchausen » ou « Bandits Bandits », seront plus comblés mais pas de manière totale. On pourrait dire que « Les frères Grimm » manque un peu de la patte originale « Gilliamesque ». Comme si Terry Gilliam avait dû se résoudre à se tempérer pour cette réalisation qui aurait pu être plus délirante et plus grand-guignolesque !
Bien sûr on ne va pas cracher dans la soupe. Le film comporte des personnages hauts en couleurs, au comportement irrémédiablement décalé en rapport à l’intrigue principale, comme Peter Stormare dans le rôle de Cavaldi, l’homme de main du Général Delatombe, ou de même que Jonathan Price (normal qu’il figure dans un film de Gilliam) qui interprète ce Général français Delatombe. Néanmoins quand on regarde de prés les interprétations de Matt Damon (un peu trop américain coincé) ou de Monica Bellucci (malheureusement à part sa plastique superbe, elle soupire plutôt qu’elle ne joue), on se demande bien ce que Terry Gilliam a pu trouver de réellement innovant dans ces acteurs. Par contre on est ravi de voir Heath Ledger ou Lena Heady qui se sentent bien dans la peau de leurs personnages.
Niveau réalisation et scénarisation, c’est évidemment soigné. Nous sommes légèrement déçu que certains passages soient coupés car cela se remarque grandement et cela enlève de la cohérence au déroulement de l’histoire. On aura peut être la chance de voir sortir en DVD une version longue. Toutefois la réalisation de Terry Gilliam, ne nous laisse pas indifférente et le côté imaginaire sans limite s’impose un petit peu. Grâce au scénario bien tourné de Ehren Kruger, qu’on a pu aussi découvrir dans sa scénarisation du film « La Porte des Secrets ». Il mélange avec savoir faire les contes populaires des frères Grimm à l’intrigue principale du film. Le spectateur saura détecté, avec un pincement à son âme d’enfant, les différents clins d’œil aux contes Grimm : Blanche-neige, Cendrillon, Le petit-chaperon rouge, Jeannot et Margot (plus connu aussi sous le titre de Hansel et Gretel), La petite-gardeuse d’oie et bien d’autres encore. Et nous sommes bien aise d’assister à ce somptueux mélange avec la tournure burlesque, quoique altérée, de la touche Gilliam.

85

Que tout soit clair, en allant voir « Les Frères Grimm », nous sommes bien loin d’un bon Terry Gilliam, à l’imagination débridée, sans limite et à l’humour burlesque comme il avait pu nous le démontrer dans « Les Aventures du baron de Münchausen » quand il s’agit de réaliser une histoire issue de l’imagination populaire. Il nous paraît clair que Terry Gilliam a dû rencontrer pas mal de réticences de la part de sa maison de production et a dû saboter son film en l’amputant de différentes scènes. Cependant le charme opère quand même. Grâce à un scénario au mélange inventif et subtil des nombreux contes issus de l’imagination des véritables frères Grimm avec l'intrigue principale et avec le savoir faire de Terry Gilliam. On ressent malgré tout sa touche personnel. On notera aussi que le film est à voir absolument en version originale juste pour entendre les accents diverses que prennent les acteurs, surtout ceux de Jonathan Price et de Peter Stormare qui sont à mourir de rire.

Critique de publiée le 4 octobre 2005.

Acheter Les Frères Grimm en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Les Frères Grimm sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !