75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : La revanche des Sith
La revanche des Sith >

Critique du Film : La revanche des Sith

Avis critique rédigé par Lujayne M. le jeudi 19 mai 2005 à 0306

Il a réussi

Je l’avoue, j’ai pleuré à la fin. Et pour moi, c’est quelque chose de rare. Et ce n’est pas la mort d’un des personnages, que je savais (et dont on se doute de toute façon pendant tout le film), qui a déclenché les larmes, mais les deux dernières scènes : la boucle est bouclée, et en beauté, malgré toutes les craintes que j’en avais. Et c’est beau. Alors voilà. Pendant plus de deux heures, j’ai vu l’univers de Star Wars tel que je l’imaginais. L’ambiance telle qu’elle est décrite dans l’UE. Enfin, George Lucas laisse à ses personnages le temps de se poser, de douter, de se regarder. Même si tout n’est pas parfait, il a réussi à (pratiquement) tout rattacher, et avec quel brio. On commence en fanfare avec le sauvetage de Palpatine. Personnellement, même si j’ai apprécié l’humour, la virtuosité, c’est quand même un peu long. Le sauvetage n’en finit pas, et même si cela permet de voir Anakin céder une nouvelle fois du côté obscur et de régler son compte à Dooku, le réalisateur aurait pu quand même abréger. Second regret : Padmé joue un peu les potiches pendant une large première moitié du film. Là où on avait été habitués à une jeune personne active et décidée, on se retrouve avec une sénatrice qui passe son temps à attendre son Jedi de mari et à s’inquiéter pour lui. On ne sent pas la tension de ce mariage caché, comment ils s’arrangent pour que cela demeure secret, rien. Après cela… eh bien, c’est un pur bonheur. Même si on peut considérer que les Wookies sont là plus pour plaire aux fans que pour faire réellement avancer l’action, cela n’empêche que c’est un sacré plaisir de les voir. Et Palpatine est décidément le méchant ultime… Quel art dans la perversion, la rhétorique faussée et le machiavélisme ! La transition du côté obscur est très efficacement amenée (même si on aurait pu éviter les plans larmoyants sur Padmé…), et le massacre des Jedi fort intelligemment programmé. Enormément de détails des épisodes précédents trouvent ici leur explication (ou du moins des pistes), et les éléments de la trilogie originelle se mettent en place. A noter une mention spéciale à Ewan McGregor qui va jusqu’à reprendre les tics d’Alec Guiness… Il y a énormément d’émotion, dès le début du massacre en fait. Comment un ordre puissant s’est-il trouvé soudain anéanti ? Heureusement on évite le gore, en particulier avec les novices padawan, mais on comprend qu’il ait été interdit aux moins de 13 ans aux US. Le duel entre Yoda et Palpatine n’est plus la farce qu’était celui de Dooku et Yoda (le situer dans le Sénat était d’ailleurs une brillante idée !) Et le duel final tient toutes ses promesses… Alors, oui, il reste une ou deux incohérences (et oubliez l’UE de ce côté-là), mais la transition, tant graphique qu’historique, est réussie. Et après avoir vu à quel point la planète est belle, la destruction d’Alderaan va paraître encore plus terrible dans l’Episode IV…

La conclusion de

J'avais très moyennement accroché aux deux premiers épisodes de la Prélogie, et j'allais donc plutôt dubitative et méfiante voir ce troisième opus... Mais j'ai été bluffée, et de quelle façon !

Que faut-il en retenir ?

  • l'émotion
  • le scénario
  • l'ambiance

Que faut-il oublier ?

  • quelques longueurs au début
  • le sous-emploi de Padmé

Acheter La revanche des Sith en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de La revanche des Sith sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars