75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Constantine
Constantine >

Critique du Film : Constantine

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 25 février 2005 à 0650

Constantine s’envole en fumée ?


J’attendais moyennement ce film, je dois l’avouer, je ne suis pas vraiment un fan de Keanu Reeves, de même que le comics que je connais très mal ne m’a jamais véritablement donné envie de m’y intéresser. Eh bien l’agréable surprise n’a pas été au rendez-vous.
La mise en scène manque de personnalité et souffre du syndrome « l’après Matrix » La Warner ayant compris la recette, nous voilà de nouveau avec des images froides souvent entretenues du plein d’effets numériques sans oublier quelques effets de caméra ralentie ou autres effets « Matrixien », histoire de rappeler que nous sommes bien dans un produit formaté.
L’histoire nous raconte les aventures de John Constantine ("Hellblazer" est le titre de la série du comics). John a le pouvoir de s’infiltrer en Enfer de temps à autre, et essaie de traquer ses habitants lorsqu’ils s’évadent pour atterrir dans notre monde. Pourquoi fait-il ça ? Dans le but de se faire pardonner sa tentative de suicide qui une fois mort le conduirait… en Enfer. Mais rien n'est simple aux royaumes du Bien et du Mal, et Constantine l’a très bien compris…. Le scénario possède des idées intéressantes, comme le fait d’avoir un héros loin d’être tout gentil, ou encore d’offrir une perspective intéressante entre l’Enfer et le Pparadis. Mais il est aussi prétexte à beaucoup d'esbrouffe, et les mélanges et la surcharge d’effets finissent par étouffer.
Les effets spéciaux et les décors, de même que l’ambiance, ne possèdent pas de défauts majeurs, et tous les aspects techniques n’auraient pas grand chose à se reprocher sans cette idée de surenchère de séquences parfois loin d’êtres utiles, avec une impression d’être juste là pour remplir un quota d’effets à la minute.
Le plus gros point faible du film est Keanu Reeves qui nous ressort toujours les mêmes mimiques de Matrix ou les mêmes mimiques tout court. Aucun charisme, seul son physique pour midinettes justifie sa présence. Pourtant, l’acteur démontre qu’il essaie de se démarquer en choisissant des scénarios risqués, mais à son nom le tout devient commercial et tombe dans les caricatures de ses précédentes prestations. Pas beaucoup mieux pour Rachel Weiz, qui n’est pas vraiment catastrophique mais loin d’être indispensable, bref n’importe qui aurait pu jouer le rôle, je ne suis pas sûr que cela aurait été mieux ou pire.

La conclusion de

Pas de bonnes surprises sur ce film donc, ni de mauvaises. Le film est plat, se laisse voir, mais on se sent toujours spectateur, on assiste à la séance, on ne rentre pas dedans. Tout fait penser à une soupe qui mélange différents ingrédients, mais qui n'en capte jamais véritablement la saveur.

Acheter Constantine en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Constantine sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Hellblazer/John Constantine

En savoir plus sur l'oeuvre Hellblazer/John Constantine