75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

DVD/BR : les sorties du mois

Publié il y a 4 ans par Vincent L.

Une femme, des candidats, un conjureur, des fantômes, des morts, des vampires et un nanar...

La sélection Scifi-Universe :

 

The Woman

Il aura fallu dix ans à Lucky McKee pour transformer l'essai marqué avec May. Au terme d'une décennie faite d'échecs et de déconvenues, le réalisateur livre enfin le film abouti que l'on attendait, et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'attente valait vraiment le coup. The woman bénéficie ainsi d'un scénario intelligemment traité, qui plus est transcendé par une mise en scène ambitieuse s'inscrivant parfaitement dans l'univers si particulier du réalisateur. Si le résultat final divisera sans nul le public doute à cause de ses partis pris radicaux, il impose toutefois définitivement Lucky McKee comme l'un des cinéaste les plus passionnants de sa génération. Sortie le 1er mars.

Lire la critique du film.

 

 

Les autres sorties du mois :

 

Fertile Ground

Alors que tout est pour le mieux dans le vie d’Emily et Nate Weaver, Emily fait une fausse couche et perd l’enfant tant attendu.Afin de surmonter cette épreuve, le couple s’installe dans la maison de famille de Nate dans le New Hampshire. Mais dans une maison hantée par ses victimes, Emily va apprendre à ses dépends, qu’elle est la nouvelle cible d’une tradition morbide. Sortie le 06 mars.

 

TV Show

Contre la somme de 1 000 euros/heure, dix personnes acceptent de participer à une émission de télé-réalité où elles seront enfermées et filmées 24h/24 pendant 7 jours. Les règles du jeu qu’elles découvrent sur place sont simples : interdiction sortir de sa chambre après 22h et… 2 d’entre elles seulement « survivront » à l’issue diabolique de cette expérience… Sortie le 07 mars.

 

Conjurer

Photographe d’art, Shawn Burnett accepte à contrecoeur d’emménager à la campagne pour aider sa femme, Helen, à se remettre de la perte de leur bébé. Rapidement des événements troublants se manifestent autour d’une vieille cabane sur leur nouvelle propriété. Au début sceptique quant à la légende locale concernant l’histoire de la cabane, il devient rapidement convaincu que la ferme est hantée. La présence fantomatique se manifeste de façon de plus en plus meurtrière et Shaw se trouve confronté à des échos inquiétants de son trouble passé. Sortie le 07 mars.

 

Paranormal Activity 3

Paranormal Activity 3 exploite exactement la même recette que les deux premiers opus, mais il le fait avec le même savoir-faire roublard et précis qui témoigne d’une solide maitrise de la peur, une science purement mécanique qui se repose ici entièrement sur des choix esthétiques, sur des petits trucs et astuces typiquement artisanaux, prouvant ainsi que les vieux tours de passe-passe peuvent encore fonctionner. Ca reste un pur film de maison hantée et de possession, genres revisités (et renouvelés) avec efficacité par le found-footage (qui aura également fait dans la science-fiction ou dans le film de serial-killer). Sortie le 7 mars.

Lire la critique du film.

 

The Dead

Il est des petits films dont l’on attend rien et qui, pour différentes raisons, nous surprennent. The Dead fait partie de cette sympathique catégorie. Bien inspirés, les frères Ford nous offrent là une oeuvre originale qui rend hommage au cinéma gore italien des années 80, en y ajoutant un intéressant aspect contemplationniste. Deux éléments aujourd’hui peu exploités, excellemment mis en valeur, et qui nous font oublier que The Dead n’est pas exempt de défauts, à commencer par un scénario extrêmement dépouillé et au déroulement prévisible. Un film imparfait, certes, mais assurément un bon film de zombies. Sortie le 13 mars.

Lire la critique du film.

 

Twilight 4 : Révélation 1ère partie

Cinéaste de genre passé à l’académisme classique (de Candyman 2 à Dreamgirls, il y a de la marge), Bill Condon assume complètement la carte du mélodrame lyrique à l’ancienne (l’âge d’or d’Hollywood n'est pas loin, toutes proportions gardées) et de la comédie romantique moderne (cf. toute la partie du voyage de noces) sans pour autant renier les éléments horrifiques ou érotiques liés au mythe du vampire (il y a ici un peu de sexe et de sang !). Ce passionné des genres hollywoodiens d’autrefois et des films de vampires (le mélange parfait pour un Twilight) ajoute surtout beaucoup d’humour (il y en avait déjà une dose dans les opus de Catherine Hardwicke et David Slade) et un délicieux second degré anti-mièvrerie qui pourrait même convaincre les pires détracteurs de la saga. Sortie le 16 mars.

Lire la critique du film.

 

Contagion

Alors qu'une épidémie se propage à grande vitesse, la communauté médicale mondiale tente, dans une course effrénée contre la montre, de trouver un remède et de contrôler la panique qui se répand encore plus vite que le virus. Sortie le 16 mars.


Lire la critique "Pour".

Lire la critique "Contre".

 

Les Immortels

Superbe livre d’images complètement vide de matière, Les Immortels a contre lui d’arriver après un film comme 300 – en même temps, sans le film de Snyder, il n’aurait jamais existé. Ainsi, même si Tarsem Singh va ici encore plus loin dans l’esthétisme et les effets de style, il n’apporte absolument rien de neuf. Au final, Les Immortels se résume à un défilé de clichés dénué de tension dramatique et - plus grave - de véritable héroïsme, enrobé dans un écrin de prétention qui alterne entre le somptueux et le ridicule. Sortie le 23 mars.

Lire la critique du film.

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »