DVD/BR : les sorties du mois

Publié il y a 4 ans par Vincent L.

Folles, Robots, Tueurs, E.T., Dragons, Princesse et Mousquetaires...

La sélection Scifi-Universe :

 

A Serbian Film

A serbian film ne fera pas l'unanimité, mais surtout demandera un certain recul et une analyse pour être apprécié à sa juste valeur. D'une violence morale et physique, le film de Srdjan Spasojevic aurait pu très bien sombrer dans le grotesque ou la boucherie gratuite, mais le talent est bel et bien présent ici et c'est un bon coup de poing dans la gueule que l'on se prend. A serbian film est vraiment l’un de ces films qui font parler d’eux ! Sortie le 02 février.

Lire la critique du film.

 

 

Les autres sorties du mois :

 

Gantz, révolution

Un petit peu décevant, ce deuxième volet. On pouvait s’attendre à un récital de révélations, mené tambour battant. On se retrouve au final devant un spectacle qui ajoute à la confusion, nettement moins riche en action, en fun et en surprises. Alors, certes, Hiroya Sato est toujours aussi appliqué dans sa réalisation (il fait montre d’un bon sens de l’esthétique) et certaines chorégraphies méritent vraiment le coup d’œil, mais force est d’admettre que ce Gantz 2 est souvent très brouillon et ennuyeux. Sortie le 03 janvier.

Lire la critique du film.

 

The Ward : L'hôpital de la terreur

Il est difficile d'être enthousiasmé par The Ward tant son scénario peine à convaincre. Banale histoire de fantôme traficotée pour y introduire un final (à peine) surprenant, le scénario des Rasmusen ne présente pas grand chose de captivant (et encore moins de terrifiant). Heureusement, John Carpenter accomplit sur ce film un bon travail de réalisation et le casting remplit très correctement sa tache (avec une Amber Heard excellente!). Cela ne suffit hélas pas pour faire de The Ward une oeuvre mémorable. Pour fêter le grand retour de Big John, il faudra donc patienter encore un peu. Sortie le 03 janvier.

Lire la critique du film.

 

Poursuite Mortelle

Pendant une heure, Poursuite Mortelle est un pur survival alpin, sauvage et intriguant, aussi classique que solide, et dont la particularité non négligeable est d’exploiter l’escalade dans le cadre somptueux des Highlands d’Ecosse (comme Vertige avec les Alpes et les Pyrénées), qui semblent particulièrement inspirer le réalisateur Julian Gilbey [...] Mais plus l’histoire se dévoile, dans un souci typiquement british d’amener un sujet de société (le kidnapping d’enfants), plus l’efficacité du survival s’efface pour se muer, dans la dernière demi-heure, en un thriller d’action grotesque (cf. le tueur masqué) délaissant le principal intérêt du film, à savoir les décors des Highlands. Sortie le 03 janvier.

Lire la critique du film.

Lire le test du DVD.

 

Apollo 18

[...] Apollo 18 n’a rien d’original, exploite la même recette que ses prédécesseurs et ne se démarque pas de la masse du genre found footage si tendance depuis Le Projet Blair Witch puis Paranormal Activity. Une telle histoire aurait fait une bonne série B classique, mais dans le registre du found footage le réalisateur des Proies peine à créer le grand frisson, la faute à un montage trop foisonnant et à un surplus d’images. Il réussit cependant quelques séquences (les sorties sur la lune) indépendamment du reste. Sortie le 02 février.

Lire la critique du film.

 

Dragon Crusaders

Lors d’un combat avec des pirates, quelques chevaliers abordent un navire maudit. Victimes d’un sortilège, ils sont voués à une mort certaine. Sauf s’ils lèvent la malédiction : affronter un redoutable magicien. Mais pour l’atteindre, il leur faut traverser des terres hostiles peuplées de dragons. Sortie le 02 février.

 

Star Cruiser

La vision de Star Cruiser pose un léger problème de conscience. Quand l’on voit toute cette débauche d’effets spéciaux numériques, l’on se dit que pour cinq millions d’euros, les bidouilles de Jack Moik ne sont pas si mal foutues, avec notamment quelques sympathiques combats spatiaux. Mais si l’on fait abstraction de ce louable effort, force est de dire que ce film est sacrément pourri. Image hideuse, jeu et direction d’acteur calamiteux, scénario d’une effroyable banalité, même le design des vaisseaux pèchent par manque d’originalité. Une grosse daube, donc, que l’on ne parvient à ingérer que grâce à sa sauce, à base d’effets visuels potables. Sortie le 02 février.

Lire la critique du film.

 

The Thing

Très intéressant dans le rapport qu’entretient cette préquelle avec le film original, entre l’hommage, la relecture et le prologue, le nouveau The Thing respecte l’esprit de l’ancien et s’inscrit dans une continuité logique (et étonnement crédible), sans cependant n’être qu’une pâle copie. C’est aussi, comme le film original même si moins terrifiant, un efficace suspense horrifique dont l’angoissant concept survival/huis-clos/paranoïa fait mouche une nouvelle fois. Bien entendu, le The Thing de 2011 ne fait pas le poids face à celui de 1982 (et même face à la version de 1951), mais il constitue un très honnête complément, pas indispensable mais plaisant et pertinent. Sortie le 02 février.

Lire la critique du film.

 

Les trois mousquetaires

Les trois mousquetaires version Paul W. S. Anderson est un nanar, un pur, un dur, un vrai, un friqué. Nul de bout en bout, il s'avère cependant être tellement improbable, entre son scénario ultra-débile et ses acteurs en roue libre, qu'il en devient particulièrement amusant. [...] Certes, cela donne un côté "Diner de con" à son film, mais si son Trois Mousquetaires est très probablement LE nanar de 2011, il n'est pas pour autant le pire long-métrage sorti cette année. C'est déjà ça... Sortie le 02 février.

Lire la critique du film.

 

Un Monstre à Paris

Paris, 1910. Une étrange créature terrifie la Capitale. Emile et Raoul, deux hommes que tout oppose et que rien ne prédispose à l'aventure, se retrouvent propulsés dans la chasse au Monstre. Une épopée virevoltante qui les conduira à se découvrir eux-mêmes, trouver l'amour et faire voler en éclat les apparences. Car le Monstre est-il celui que l'on croit ? Sortie le 02 février.

 

Attack The Block

Si c'est le public « teenagers » qui est avant tout visé - et qui du coup se régalera plus que nous du parler moderne « type gosses de quartiers » - les plus vieux apprécieront tout de même le côté « Carpenter » entremêlé au côté « production Amblin » revue à notre époque. Le film de Joe Cornish propose également une réflexion sur la violence, avec une morale pouvant paraître douteuse, mais loin d'être inintéressante. Mais Attack the block est surtout un film fun, plutôt jubilatoire, dans lequel on ne s'ennuie pas une seconde. Sortie le 02 février.

Lire la critique du film.

 

Votre majesté

Un peu trop descendu, à mon avis, lors de sa sortie US, Your Highness est déjà un bide au box office. Pourtant, le film de David Gordon Green, à la condition que l’on apprécie les comédies potaches et référentielles, est un spectacle assez divertissant. Certes, c’est parfois un peu lourd, c’est toujours très vulgaire, mais, dans le genre, Your Highness fait bien mieux que la plupart des spoof movies actuels, principalement grâce à une bonne réalisation, des personnages bien dessinés et quelques idées très amusantes. Sortie le 02 février.

Lire la critique du film.

 

Fright Night

Bien que présentant quelques bonnes idées de réalisation, ce nouveau "Frigh night" s’affiche comme un produit froid, formaté et prévisible. Une production certes pas désagréable - on ne s'y ennuie pas - mais n’apportant strictement rien de neuf. [...] La présence de Colin Farrell pour la gente féminine et celle d’Imogen Poots pour la gente masculine, puis la curiosité des spectateurs devraient procurer une certaine sécurité financière pour les producteurs, mais seuls les 15-20 ans auront une chance d'accrocher réellement à ce produit made-in-Hollywood qui, d'ici deux ou trois ans, risque d'être oublié de tous. Sortie le 02 février.

Lire la critique du film.

 

Real Steel

[...] Real Steel, c’est un peu Rocky ou Over the top avec des combats de robots. C’est un pur film de tournoi avec des robots, et en même temps une belle fable à la Frank Capra, une success-story dans la grande tradition du genre, un rêve de gosse porté sur grand écran, une émouvante et simple histoire de dernière chance dans un contexte fou, et un vrai divertissement familial à la Spielberg, aussi bien pour les durs que pour les enfants ou les femmes (Hugh Jackman, romance, bons sentiments…). Une honnête réussite, qui révèle une autre facette du yes-man Shawn Levy. Sortie le 22 février.

Lire la critique du film.

 

Le secret de la Licorne

[...] Dire ici que Spielberg nous livre « Le meilleur film d'aventures depuis Indiana Jones et la dernière croisade » serait le résumer à peu de chose. En effet, lorsqu'une mise en scène se montre au sommet de la perfection, lorsqu'un film se trouve rempli de bonnes idées, et qu'il arrive à vous redonner un regard d'enfant de 10 ans en soif d'aventures et de découvertes, que peux-t-on espérer de plus ? Sortie le 28 février.

Lire les critiques du film.

Lien permanent de partage |

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »