75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Bifff 2010 : A Serbian Film terrifie et fascine

Publié il y a 6 ans par Richard B.

Au programme du Bifff: un robot, un tueur, un coma et une star du porno

La journée de ce vendredi 16 a commencé avec le 6th Belgian Fantastic Day et la projection de six courts-métrages (La chasse est ouverte; Echo; une longueur d'avance; Paix sur la Terre; La terrible malédiction). Les projections ont été suiviess du  15th Workshop Fantastic Brussels, session dans laquelle il fut diffusés deux autres courts réalisés par les étudiants du Rits et de l'Insas, le tout supervisé par le Finlandais Anti-Jussi Annila (Sauna). L'après-midi se clôtura avec la projection de Glenn 3948 de Marc Goldstein.


Marc Goldstein et Smadi Wolfman présent pour le film Glenn 3948

Dans cette toute petite production belge aux grosses ambitions nous retrouvons au casting des acteurs tels que Billy Boyd, Dominic Gould, Patrick Bauchau, Gérard Depardieu ou encore Smadi Wolfman. Glenn 3948, s'il est rempli de défauts - entre autres, une image trop surexposée, des plans de camera pas toujours justes ou des effets spéciaux en CGI trop visibles -, arrive tout de même à surprendre par quelques idées visuelles et surtout une ambition qui impressionne, surtout pour un premier film. De plus, s'il est vrai que les effets spéciaux ne sont pas crédibles sur grand écran, ils n'ont pas à rougir de ce que l'ont voit dans certaines productions américaines au même budget, voir parfois au budget équivalent, voire supérieur. Nous restons donc impressionnés par le travail effectué.

Le second film, celui qui inaugura la soirée, fut le thriller « The Killer Inside me » de Michael Winterbottom. Ici, il s'agit de suivre leshérif d'un petit bled qui découvrira au fur et à mesure les pulsions violentes qui sommeillent en lui. Si le film permet de contempler un temps le postérieur et le jolie minois de Jessica Alba, celle-ci va très vite passer un sale moment. Le film de  Michael Winterbottom possède quelques bonnes répliques, une ambiance assez soignée, et profite surtout de la prestation d'un Casey Affleck en grande forme. Dans cette emballage des plus séduisant, la conclusion m'a cependant paru un peu facile et attendue.

Concernant Ink, troisième film de cette journée, là encore nous sommes confrontés au délicat problème du film ambitieux au moyens financiers plus que légers. Le script, rempli de bonnes idées, s'accompagne de bonnes trouvailles visuelles et d'un très bon jeu d'acteur (la petite fille du film est vraiment incroyable), mais souffre hélas de deux points qui le nuise énormément. Le premier se situe dans le rythme, le second dans la qualité de la caméra sur laquelle le film a été tourné (certainement du DV), sur grand écran l'image se retrouve donc baveuse et avec une trop forte luminosité, rendant la visualisation du film très difficile.

L'équipe de « A Serbian film »


La soiré c'est terminé avec le fameux « A Serbian film ». La réputation du film de Srdjan Spasojevic se confirme, ce dernier se montrant d'une violence morale et physique extrême, et ferait passer n'importe quel autres films pour du Disney. S'il dérange donc fortement, le paradoxe est qu'il fascine tout autant. « A Serbian film » ne se contente donc pas de choquer pour choquer, mais délivre un véritable cri d'alerte au monde sur ce genre de choses qui existe dans le monde. De plus par son image remarquablement soignée et son découpage minutieux, il rappelle qu'ici nous visualisons bien un film et non une réalité, tout en soulignant que ce que l'on voit existe. Un film choc, qui ne laisse pas indemne mais, de par sa grande violence, a très peu de chance de se voir distribué un jour.

22h00 : des nouveaux candidats au "23rd Internationnal body painting contest"

Diaporama photo : A Serbian film [2012]

Suis nous sur facebook !

Fiches de l'encyclopédie de la science-fiction en rapport avec l'article

Commentaires sur l'article

Réagissez à cet article en postant votre commentaire ci-dessous.Seuls les membres SFU peuvent poster leur avis.

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

S'inscrire S'identifier En savoir plus sur « Mon SFU »