75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

La trilogie du roi sauvage : Sanctuaire #1 [2012]
Staff (1)70
Membres (1)80
Impatience Bientôt

La Dernière Guerre a ravagé les Cinq Royaumes. Soixante ans plus tard, la paix est encore fragile. Dans le Royaume de la Terre, cinq adolescents mènent une vie tranquille, loin de soupçonner les mensonges qui tissent leur existence. Pourtant, ils découvrent bientôt qu’ils sont sensibles au Wyrd, l’essence de la magie. La loi ne souffre pas d’exception : ils doivent rejoindre le Sanctuaire, l’école des Chevaliers. Propulsés dans un monde dont ils ignorent les codes, méprisés par l’élite qui fréquente l’académie, ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes. Et lorsqu’ils deviennent la proie de créatures qu’ils sont les seuls à voir, bien entendu, nul n’accepte de les croire. Loin de là, dans le Royaume de la Nuit, le Prince Memnon affronte son pire ennemi. Son frère. Pour le vaincre, il n’hésitera pas à livrer le Royaume de la Terre au puissant Empire du Feu. Le sort des Cinq Royaumes est lié aux mystères du Sanctuaire…

Date de sortie en France : 24 août 2012
Casting principal : Kang-Ho Song (Acteur) ... ► Casting complet
Oeuvre : La trilogie du roi sauvage
Thèmes abordés: Héroïc-Fantasy , Vampires

Critiques du staff de Sanctuaire

Casting de Sanctuaire

Les personnalités principales et leurs rôles dans le casting

Editions de Sanctuaire

Acheter Sanctuaire en un clic

Donnez votre avis !

Créez votre Espace SFU en moins d'une minute pour ajouter votre avis (et bien plus). C'est simple et gratuit !
Alors n'hésitez plus et venez rejoindre la communauté de Scifi Universe !

Commentaires des membres (1)

L'avis de la communauté SciFi-Universe.

  • 80
    Quelques pages, c’est ce que je me suis dit en posant mon Balzac… soulagée d’avoir une bonne excuse pour échapper à ma corvée quotidienne de lecture universitaire obligatoire. Attention, je n’ai rien à reprocher à ce très cher Balzac, mais il est bien connu que le plus doux des délices peut devenir une méchante corvée s’il nous est imposé. Et Balzac, mélancolique coeur à l’esprit cruellement lucide, n’est pas tendre.

    Bref, quelques pages disais-je, qui sont passées comme un automne: magnifiques, flamboyantes, envoûtantes et bien trop brèves!

    Un roman qui commence par la fin de son récit, à mon sens, tente une originalité dont l’issue lui est souvent fatale. Ici, rien de cet artifice n’est inutile ou artificiel. Les personnages se racontent par des actions dont nous pourrions passer quelques bonnes heures à nous demander si elles en font des héros tragiques, machiavéliques, tueurs, égoïstes ou simplement… victimes. Alexandre Malagoli sait nous rendre l’existence de ses personnages palpable, réelle et ne nous offre à vrai dire aucun “super méchant” défouloir. Au lieu de cela, une histoire faite d’histoires, une écriture méchamment efficace et un final qui ne laissera personne indifférent. Brandon Sanderson, avec “Fils des Brumes“, nous avait habitués à une trame aléatoire et totalement imprévisible. Brent Weeks lâchait sur nous sa plume sans aucune pitié pour nos nerfs ou nos heures de sommeil. Carol Berg, d’une écriture fine et psychologique, nous avait émerveillés avec “L’Esclave”, nous faisant redécouvrir une Fantasy sans cesse réinventée.

    Alors, lecteurs, soyez avertis : vous aimerez Sanctuaire…
    Lyhane
    le 31 août 2012 08h56

Informations complémentaires sur Sanctuaire

  • Titre (France) : Sanctuaire