Warning 75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du livre : Dimension uchronie 2 [2018], par Nathalie Z.

Avis critique rédigé par Nathalie Z. le jeudi 27 février 2020 à 09h00

Anthologie d'uchronies pour passionnés

Dimension Uchronie 2 est logiquement la deuxième anthologie de nouvelles proposées par Bertrand Campéis chez la maison d’édition Rivière Blanche. Nous avions fait la critique du premier volet ici qui était une très bonne surprise.

Ce nouvel opus commence fort avec une introduction sur le steampunk du spécialiste de la question Etienne Barillier avant d’enchainer pas moins de vingt histoires.

A noter qu’Hermine Hémon et Erwan Devos gèrent les traductions.

Antiquité inspirante

Mort d’un encyclopédiste, de Pascal Lemaire, dépeint la mort de Pline l’Ancien et ses souvenirs du jour où les forges de Vulcain ont débordé. Il est agréable d’observer ce grand homme prendre vie même pour un texte si court.

La République pneumatique nous plonge également dans l’Empire Romain. Mais pour Olivier Gaudefroy, Roma Magna est la capitale d’un empire allant des îles britanniques à l’Indus 1266 ans après sa fondation. Et elle a déjà atteint l’ère industrielle… voire spatiale.

Europa de Stéphane Lesaffre mélange empire romain, espace, science et polythéisme. Passionnant !

Autres époques, autres inspirations

Noches Tristes d’Olivier Boile conquête de l’Amérique Centrale par l’Espagne et cette uchronie va s’enraciner dans l’échec de la colonisation du Mexique et la revanche du prince Cuauhtémoc.

Opération Baphomet aurait pu être prolongé en roman ou au moins en novella : Pascal Roussel lance une intrigue palpitante qui débute dans un Paris alternatif où les dirigeables peuplent le ciel.

Le cerveau n’est pas un organe vital, quel titre et quelle histoire, quand la recherche vise à produire des surhommes par  Alain Rozenbaum

Anarchy in Brittany, un titre punk pour une nouvelle de Jean Rébillat qui parle de Bretagne et d’indépendance ! Cela plairait aux Bretons sans aucun doute.

Cédric Legentil choisit lui de dépeindre une alliance inattendue entre Clémenceau et Watanabe dans l'excellent Tora no kaigai hakengun.

Au passage, regardez bien la couverture du recueil : Si la république indépendante d’Ezo l’avait emporté ? En 1868, le Japon est déchiré par une guerre civile entre les partisans de l’Empereur et ceux du Shogun. Nakano Takeko, jeune femme noble et guerrière accomplie, vient combattre aux côtés des troupes restées fidèles au Shogun avec son escadron de femmes. Blessée grièvement lors d’une bataille, elle survit et participe à la création de la toute jeune république d’Ezo, proclamée sur l’île d’Hokkaido. Elle devient l’incarnation des idéaux de la République lors de la bataille décisive de Miyako en débarquant à la tête de l’armée républicaine qu’elle mène de victoire en victoire. Elle est la première présidente de la république du Japon, en 1870. Mais ceci est une autre histoire. 

Les plumes de Jérôme Akkouche dans Mécanique cubiste et  de Pierre Léauté dans Kaiser Kong font mouche. Audacieux ! Elles gagneraient à être illustrées !

Mais vous pourrez également lire les histoires de :

Philippe Deniel : Tribunal de guerre.

Floriane Soulas : This Land is mine, ce qui arrive en 1619 quand presque cent jeunes femmes débarquent dans la baie de Cheasepeake pour rejoindre des colons.

Sylwen Norden : Préférer les Ténèbres.

Jérôme Bertin : À travers l’Univers, pour une dernière tournée inoubliable des Beatles.

Marc Legrand : Antarctique, attention la troisième guerre mondiale a commencé.

Meddy Ligner : Un Crochet de trop, où il est question entre autres de foot.

Gillen : Pour une gorgée de Talisker. Amateurs de whisky, c’est pour vous !

Jean-Jacques Régnier : Où sont passés nos futurs ?

Amélie Bousquet : Sous l’emprise du temps.

Aliette de Bodard : L’Homme emporté par le vent, où il est question de transcendance.

Elles valent toutes le détour avec chacune des styles différents.

Ce deuxième recueil couvre une vaste période historique et s’intéresse à des zones géographiques variées dont les Amériques et l’Asie. Réussissant à nous faire réfléchir sur ce qu’aurait pu être notre histoire, abordant de multiples thèmes, ces nouvelles font aussi de la place au fantastique, au surnaturel et même aux extra-terrestres ! Une réelle réussite que cette collection proposée par Rivière Blanche et Bertrand Campeis qui nous ouvre l’esprit et nous fait découvrir des auteurs et autrices talentueux.

La conclusion de à propos du Livre : Dimension uchronie 2 [2018]

Auteur Nathalie Z.
74

Vous aimez l'histoire ? Vous vous posez souvent la question et si ? Cette anthologie de nouvelles étonnantes est pour vous. Un voyage dans le temps dans les époques qui auraient pu être, la découverte de nouveaux auteurs et vingt nouvelles pour imaginer l'histoire. 

On a aimé

  • Des époques et lieux qui changent des uchronies habituelles
  • La grande variété des styles
  • 20 nouvelles 

On a moins bien aimé

  • Certaines vous accrocheront plus que d'autres, inévitables quand on varie les thèmes et les écrivains

Acheter le Livre Dimension uchronie 2 [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Dimension uchronie 2 [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter

Les autres critiques de Dimension Uchronie