75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Nyarlathotep [2007], par Frédéric M.

Avis critique rédigé par Frédéric M. le mardi 5 novembre 2019 à 14h00

Notre prison, c'est le monde

Comment qualifier cette oeuvre ? La nommer "bande dessinée" serait faux : il ne s'agit pas de la mise en images d'une histoire au sens de progression narrative, avec un ou des personnages dont nous allons suivre le parcours, avec un début, un milieu, une fin. Car cette adaptation est très fidèle au matériau originel de Lovecraft, ici un de ses poèmes, racontant l'avènement de Nyarlathotep, qui occupe dans le Mythe de Cthulhu le rôle de messager des Autres Dieux.

Ce poème constitue la première apparition de cette figure qui deviendra un des "monstres" les plus connus de Lovecraft - notamment grâce aux romans bien ultérieurs de Robert Bloch. Et cette forme poétique rompt avec la structure très systématique de nombre des nouvelles de Howard Phillips Lovecraft ("j'ai découvert une réalité indicible et personne ne me croira, mais je vais vous la raconter quand même..."). C'est une chronique que nous offre Lovecraft : celle de l'annonciateur de la fin des temps et de l'avènement des Autres Dieux.

Illustration interne du Nyarlathotep aux Editions Akyleos

L'adaptation de Rotomago et de Julien Noirel fonctionne parfaitement, en proposant des planches aux cases et aux plans larges, où les villes, sinistres, paraissent toujours désertes quand bien même parcourues d'individus... Se dessine progressivement une ambiance moite, lourde, épaisse, où le malaise va croissant. Les représentations finales de l'angoisse cosmique qui gagne le narrateur - avant son délire onirique quand il plonge dans la folie, illustrent idéalement l'inéluctabilité du Mythe.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Nyarlathotep [2007]

Frédéric M.
85

L'adaptation sombre et talentueuse de Noirel et Rotomago saura convaincre tous les lecteurs amateurs d'angoisse et permettra au plus grand nombre de découvrir le Mythe. A ne pas réserver aux convaincus !

On a aimé

  • L'ambiance
  • L'inéluctable chute, fidèle à l'esprit de l'auteur
  • L'absence de tentacules

On a moins bien aimé

  • Pas d'histoire à proprement parler

Acheter la Bande Dessinée L'Appel de Cthulhu : Nyarlathotep [2007] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de L'Appel de Cthulhu : Nyarlathotep [2007] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'Appel de Cthulhu