75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du film : Rampant [2018], par Vincent L.

Avis critique rédigé par Vincent L. le lundi 15 avril 2019 à 00h00

Shogun of the dead...

Critique après la projection du film lors de l'édition 2019 du BIFFF.

Genre devenu hyper-populaire en l'espace de quelques années, le film de zombies est, bien entendu, un incontournable de la programmation du BIFFF. Chaque année, il y a au moins un film de zombies, si ce n'est deux, voire trois, et des fois plus, pour le meilleur (parfois) et pour le pire (souvent). Il faut dire que ce genre sied parfaitement aux petites productions venus de tous horizons, et notamment aux films low costs qui tentent juse de surfer sans ambition ni talent sur un phénomène de mode bien juteux. On pourrait être tenté de fuir ces longs-métrages comme la peste, le problème étant que, de temps en temps, il y en a un vraiment bien, et que c'est toujours dommage de passer à côté d'un bon film de mort-vivants.

Cette année, nous avons donc eu le droit à Rampant, oeuvre coréenne mariant d'un côté le film de sabre et de l'autre les zombies, produit par l'équipe en charge de l'excellent Dernier train pour Busan et écrit par le co-scénariste de Old Boy. Autant dire que sur le papier, ça semblait pas mal du tout comme proposition. Malheureusement, au final, Rampant ne parvient pas à emporter l'adhésion, et ce pour une raison très simple (et symptomatique du cinéma coréen en règle générale) : il est beaucoup trop long par rapport à ce qu'il à raconter, c'est à dire pas grand chose. Le scénario avait de la matière pour meubler une grosse heure, le métrage en dure le double. En termes de rythme, c'est une catastrophe puisqu'entre deux scènes spectaculaires, on doit se farder nombre de passages particulièrement ennuyeux.

Le pire, finalement, est qu'il y avait moyen d'exploiter ce temps en trop. Le scénario joue la montre en multipliant les passages sans intérêt alors même qu'il prend l'eau de tout part. On ne saura par exemple jamais pourquoi le méchant semble conserver son livre-arbitre alors qu'il est contaminé, un point qui aurait par exemple mérité d'être éclairci pour consolider l'histoire. Dans un autre ordre d'idées, les personnages sont creux et n'ont aucune envergure. On ne tremble pas pour eux parce qu'on s'en fiche complètement. Alors que certaines morts sont très appuyées en terme de dramaturgie, on n'est jamais ému, bien au contraire, on se demande une fois sur deux qui est exactement ce protagoniste qui semble si important pour le héros. Oui, quitte à passer deux heures sur Rampant, il y avait largement moyen d'aboutir à un travail d'écriture nettement plus convaincant.

Et c'est dommage, parce que techniquement, Rampant a de la gueule. Les films coréens sont souvent trop longs, mais ceux qui arrivent jusqu'à chez nous sont tout de même toujours très soignés. La photographie est belle, les effets spéciaux impeccables, les costumes et les décors sont propres et la mise en scène, sans être extraodinaire, parvient à tout mettre en valeur. Les séquences spectaculaires ont de la gueule et parviennent à parfaitement marier les codes du film de sabre avec ceux du film de zombies. Rampant fait donc souffler le chaud et le froid, endort le spectateur pour mieux le réveiller, l'agace et puis le réjouit, le navre avant de le bluffer. On ressort déçu parce que le potentiel n'est pas exploité à fond, et en même temps plutôt content d'avoir vu un film de zombies assez correct, ce qui, avouez le, n'est pas si fréquent par les temps qui courent.

La conclusion de à propos du Film : Rampant [2018]

Vincent L.
45

Armé du budget de Bienvenue chez les Ch'tis, Kim Seong-hoon parvient à emballer un film "de zombie de sabre" tout à fait correct techniquement. On ressent bien ici et là quelques limitations, mais dans l'ensemble, le film fait bonne figure, et propose même quelques scènes de siège bien sympathiques. On regrettera malheureusement que Rampant s'étale sur plus de deux heures alors qu'il n'a finalement pas grand chose à raconter, et que les personnages - à peine développés - peinent à susciter la moindre empathie.

On a aimé

  • Techniquement joli et abouti,
  • Un long-métrage émaillé de bonnes scènes.

On a moins bien aimé

  • Beaucoup trop long vu la vacuité du scénario,
  • Des personnages en carton dont on se fiche,
  • Dans le fond, ça reste du zombie-movie très classique.

Acheter le Film Rampant [2018] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Rampant [2018] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+