75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : Bioshock Infinite : Tombeau Sous-Marin - 1ère partie #1 [2013], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le mercredi 27 mars 2019 à 09h00

Ce tombeau sous-marin sera votre tombeau sous-marin !

Testé sur PS3. Cette critique va tenter de spoiler le moins possible Bioshock et Bioshock Infinite mais c'est néanmoins inévitable compte tenu de ce DLC.

Pour tout joueur qui a fait Bioshock Infinite en pensant que Columbia ne valait pas Rapture et que la cité sous-marine lui manquait, Irrational Games a répondu à cette attente. L'équipe de développement américaine menée par Ken Levine propose donc un DLC en deux parties dont le premier épisode sorti en novembre 2013 quelques mois après la sortie d'Infinite. Un DLC intriguant qui déplace les personnages de Infinite dans l'univers de Bioshock premier du nom...

Pour comprendre pleinement le postulat de base du titre, il faut clairement avoir terminé Bioshock Infinite afin de ne pas être trop étonné de voir Elizabeth et Booker à Rapture en 1958 et non à Columbia en 1912. A Rapture, Booker est un détective privée qui fait la rencontre d'Elizabeth lui demandant de retrouver la jeune fille Sally qui est une orpheline ayant justement été enlevée alors que Booker l'avait pris sous son aile. Évidemment, des histoires de pensionnat et de petites sœurs planent au-dessus de nos héros. On commence notre enquête en déambulant dans une Rapture n'ayant pas encore connue son apocalypse malgré les premières fissures apparues puisque l'histoire se déroule alors que Fontaine a été éliminé par Andrew Ryan et que l'usine du premier est devenue une sorte de prison abandonnée où règne un chaos total. On va donc devoir exploiter un quartier commerçant huppé assez tranquille comme l'ancien bastion très dangereux de Fontaine pour retrouver Sally. Deux versants d'une société montrant l'utopie se transformant en dystopie. Et notre enquête commence avec des indices nous indiquant la direction d'un certain Sander Cohen...

La première vraie réussite de ce DLC est son ambiance. Quelle plaisir de retrouver Rapture plus belle que jamais et dans toute sa splendeur durant la première partie du jeu. Mais ce qu'on apprécie aussi c'est l'ambiance polar qui se dégage du jeu avec le duo classique du détective privé désabusé un peu porté sur la bouteille et la femme fatale cynique et débrouillarde. Booker et Elizabeth endossent très bien ces rôles. Contrairement à Infinite, le joueur s'identifie plus à Elizabeth qui semble en savoir bien plus qu'elle ne le dit face à un Booker désemparé, ce qui est bien logique compte tenu de la fin du jeu original... Ce changement de perspective est intéressant et vraiment bien amené. Ne vous attendez pas non plus à un jeu d'aventure, l'action reprend vite le dessus. C'est plus au niveau de l'histoire que l'on peut être déçu car elle avance finalement assez peu s'avérant plutôt confuse à la fin malgré un bon cliffhanger... On reste donc sur notre faim en attendant les explications de la seconde partie de ce Tombeau Sous-Marin.

Il n'y a pas que les personnages d'Infinite qui s'invitent à Rapture, il y a aussi son gameplay. Les joueurs sont ici en terrain connu avec ce mélange d'exploration et d'action avec la possibilité de se battre avec des pouvoirs comme des armes sans oublier l'aide d'Elizabeth pouvant nous fournir soin, Ève (sorte de mana), munitions ou ouvrir des failles aux divers avantages... Au rayon des nouveautés, on peut enfin avoir toutes les armes sur nous même si le DLC est plus chiche en munitions et le pouvoir de glace fait son apparition étant utile en combat ou comme mécanique de gameplay. Quelques armes sympathiques s'ajoutent aussi. Les fans de Bioshock sont en terrain connu avec du très classique mais très efficace. Si on apprécie la formule de la licence, on apprécie sans conteste ce DLC. Après il faut avouer que cela manque de folie comme de nouveautés car c'est une sorte de synthèse de Bioshock et de Bioshock Infinite (sans vraiment inviter Bioshock 2) servant à contenter tout le monde mais sans innover. Le vrai point noir est que pour 15 euros, on fait le tour de cette première partie en à peine 3 heures, c'est maigre...

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : Bioshock Infinite : Tombeau Sous-Marin - 1ère partie #1 [2013]

Bastien L.
69

Bioshock Infinite : Tombeau Sous-Marin - 1ère partie est un DLC sympathique mais perfectible. Il nous offre une bonne ambiance en retrouvant Rapture plus belle que jamais avec un traitement polar assez rafraîchissant. L'intrigue est un poil décevante en revanche. Concernant le gameplay, c'est carré et propre donnant satisfaction à tout amateur de la lience malgré un petit manque de folie et surtout une durée de vie trop courte par rapport au prix demandé.

On a aimé

  • Retour à Rapture !
  • Une ambiance polar excellente
  • Un gameplay efficace avec l'apparition de la glace

On a moins bien aimé

  • Une intrigue trop classique
  • Un peu court
  • Le DLC nous laisse clairement sur notre faim

Acheter le Jeu Vidéo Bioshock Infinite : Tombeau Sous-Marin - 1ère partie #1 [2013] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Bioshock Infinite : Tombeau Sous-Marin - 1ère partie #1 [2013] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Bioshock