75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : Anthem [2019], par David Q.

Avis critique rédigé par David Q. le lundi 4 mars 2019 à 09h00

Jouer à Iron Man sur Pandora

Anthem est un space opera de Bioware (à qui on doit l'excellent Mass Effect) qui se joue en ligne par groupe de 4. Dans le jeu, vous incarnez un freelancer, une sorte de mercenaire dans une armure de combat façon Iron Man, qui va aider la ville de Fort Tarsis et ses environs à se débarrasser des menaces extraterrestres.

Effet wahou garanti, le jeu en met plein la vue !

Vole petit Javelin

Dès les premières secondes de jeu, que ce soit pendant l'introduction où à partir du moment où le jeu vous laisse la main, on a d'excellentes sensations de jeu. Le monde est beau, très beau et le jeu ultra fluide (testé sur PS4 normale). Les commandes de notre javelin (c'est le petit nom de ces armures) sont assez vite intuitives et l'expérience de vol qu'il procure est géniale. On saute et on vole en activant notre jetpack comme on marcherait dans un autre jeu et, couplé à un arsenal de destruction aussi visuel que puissant, cela donne un jeu d'une beauté fatale.

Fort Tarsis dans Anthem

Dans le havre de paix que représente Fort Tarsis (une mini Mos Eisley), vous pourrez vous ballader et parler à quelques personnages pour récupérer des missions ou en savoir plus sur le passé, et dans ces moments là, on se demande si le jeu tourne en temps réel ou nous sert une vidéo précalculée, tellement les détails y sont nombreux. Les prouesses graphiques du jeu mettent la barre très haut d'un point de vue technique, les autres jeux vont avoir du mal à faire aussi bien. Mention spéciale à la séquence d'enfilage de l'armure en vue à la première personne, on s'y croirait (mais ça à l'air bien serré la-dedans).

Effets visuels garantis

Un scénario en second plan

Un des problèmes majeurs du jeu n'est pas technique (on l'a vu juste avant, de ce coté là c'est parfait) mais plutôt scénaristique. Outre le fait qu'on manque cruellement d'explications sur notre environnement, les différents PNJ se servent de tout un tas de termes propres à l'univers (Arcanistes, Cénotaphes, Hymne et j'en passe) qui ne nous évoquent rien et nous paument un peu. Le jeu ne dispose pas de radar à la GTA mais d'une simple carte qui, lorsqu'on la lance prend tout l'écran sans mettre le jeu en pause, ce qui n'aide pas à s'y retrouver en pleine mission.

Des PNJ de toute beauté

Mais c'est surtout le fait d'avoir opté pour un entre deux entre un open-world et une succession de missions qui nous plonge dans le flou. En effet, on peu parfois sortir de Fort Tarsis pour explorer le monde et looter des matériaux et pièces d'antiquité pour améliorer notre arsenal, et parfois réaliser des missions pour avancer dans le scénario mais tout ceci est entrecoupé de longs chargements et le jeu nous force à jouer à 4 en ligne. C'est très bizarre car c'est comme si chacun devait faire la même mission en même temps, en s'entraidant (même si ça ne semble servir à rien) alors qu'il n'est jamais question de faire équipe avec d'autres et qu'on nous parle toujours de missions à la première personne. C'est d'ailleurs aussi fort bizarre d'avoir autant de liberté mais de ne pas pouvoir survoler ou rentrer dans Fort Tarsis quand on est en mission, c'est comme si le jeu était coupé en deux zones : l'intérieur et l'extérieur de la ville.

Jeu solo ? online ? coopératif ? On ne sait pas trop

Puissance 4

Pour accentuer cette impression bizarre, le jeu semble avoir été prévu pour se jouer en solo mais on a l'impression que l'équipe de développement a rajouté une surcouche online à l'arrache sur la fin du projet. Du coup c'est vraiment bancale et ça nous fait oublier le pourquoi des missions. En plus de ça, les missions s'avèrent assez vite répétitives : sauver des Arcanistes, aller à un point donné, se faire "surprendre" par des ennemis, nettoyer la zone, récupérer un trésor, repartir en mission. On dirait presque le jeu tiré du film Edge of Tomorrow avec sa maxime : Vivre, Mourir, Recommencer.

C'est beau !

C'est vraiment le point noir du jeu : son positionnement. Le fait d'être à mi-chemin entre solo et multijoueur, entre open-world et la succession de missions nous désoriente complètement, nous empèche de nous plonger dans l'univers et nous fait passer rapidement les nombreux menus et options entre chaque mission. Notre objectif est assez rapidement de sortir de la ville pour s'éclater à piloter notre javelin tout en écoutant d'une oreille semi-attentive le guidage du jeu pour finir la mission... puis en enchainer une autre. Ah oui, j'oubliais, vu que les missions se font à 4, si vous êtes à la traine, le jeu vous ordonne de rejoindre les autres pour avancer. On est loin d'avoir la liberté de mener à bien la mission comme on le voudrait. Le premier des 4 arrivé sur place déclenche le check-point et ne vous laisse pas le choix sur la stratégie à adopter. Bon, dans ce cas, on y va comme un bourrin et on pête tout !

Aller pti gars fait moi peter tout ça et on rentre

Les images ne rendent pas assez justice au jeu, j'ai donc décidé de vous partager une vidéo de gameplay officielle du jeu vainqueur de l'E3 dans la catégorie meilleur jeu d'action. Ca vaut tous les textes du monde.

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : Anthem [2019]

David Q.
70

Anthem est un jeu qui réalise un sans faute technique et qui vous donnera des sensations de pilotage grisantes dans un monde très beau. Si son positionnement était plus clair et assumé, il aurait sans doute figuré parmi les marques incontournables. Mais ses défauts de jeunesse font mal et peuvent frustrer assez vite des joueurs habitués à une immersion plus profonde. Espérons que ça pourra être corrigé dans des patchs à venir car le jeu est une véritable pépite mal exploitée.

On a aimé

  • Un moteur graphique d'exception
  • Les détails sur Fort Tarsis
  • La fluidité du jeu
  • Les effets visuels
  • Le design des véhicules, javelin et ennemis

On a moins bien aimé

  • L'obligation de jouer online à 4 (qui ne sert à rien)
  • Le monde ouvert mais pas vraiment
  • Les chargements entre l'intéroeur et l'extérieur du fort
  • Le scénario qui passe en second plan
  • Aucun moyen de choisir sa stratégie, le jeu à 4 nous force à bourriner

Acheter le Jeu Vidéo Anthem [2019] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Anthem [2019] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+