75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du jeu vidéo : Guacamelee! [2013], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le vendredi 1 février 2019 à 09h00

Au sombre héros de la mort

Testé sur PS3.

Le marché dématérialisé semble être le terrain idéal pour les développeurs indépendants voulant proposer des concepts un peu fous tout en gardant un esprit arcade très prononcé. Des projets qui ne sont absolument pas vendeurs pour les gros éditeurs assez frileux quand il s'agit de proposer des titres barrés avec des mécaniques vues comme dépassées... Pourtant un marché s'est créé pour ces titres sur les plates-formes de téléchargement de nos consoles, ou sur PC, dont Guacamelee! est un fier représentant.

Derrière ce mélange entre « guacamole » et « melee », il faut voir un jeu d'action mélangeant les genres dans une ambiance mexicaine. Le titre est pourtant développé au Canada pas l'équipe de DrinkBox Studios qui assure aussi l'édition de son titre. Créé en 2008, le studio a surtout fait ses armes en tant que sous-traitant dans divers productions avant de proposer ses premiers titres originaux. Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'équipe aime les jeux en 2D colorés où l'humour est très présent puisqu'on retrouve ces caractéristiques sur ses trois premiers projets. Le studio propose d'abord la saga Tales From Space dont le réussi second épisode, Mutant Blobs Attack !!! vous mettant dans la peau d'un blob qui grossit de plus en plus... Pour Guacamelee!, DrinkBox délaisse la science-fiction très 50's pour le folklore mexicain avec le fantastique qui entoure la célèbre fête des morts. Le titre est d'abord sorti en 2013 sur PS3 et Vita avant d’atterrir les années suivantes sur PC, PS4, WiiU, Xbox One et Switch dans une version comprenant plus de contenus
.

Lors de la fête des morts, le paysan d'un village mexicain retrouve enfin son amour d'enfance, la fille d'El Presidente. Malheureusement pour Juan, notre héros, son amour est kidnappée par un charro maléfique nommé Carlos Calaca venu du monde des morts. Juan est tué alors qu'il tente de sauver sa belle. Il est ensuite miraculeusement ressuscité par un mystérieux luchador (catcheur mexicain) qui lui permet de revêtir un masque de catcheur lui conférant force et pouvoirs. Les deux mondes (celui des vivants et celui des morts) commencent d'ailleurs à dangereusement fusionner. C'est à Juan de sauver la situation tout en enquêtant sur la disparition de sa bien-aimée. Il sera aidé dans sa tâche par un étrange vieillard pouvant se transformer en chèvre qui lui donnera différents pouvoirs. Il croisera aussi la route de mariachis, d'un poulet géant, d'un coq revanchard et tout un tas d'ennemis comme alliés...

Comme tout bon jeu d'action/plates-formes, le scénario de Guacamelee! n'est qu'un prétexte pour faire avancer le joueur et se veut surtout une parodie de ce que propose l'industrie depuis des décennies. Le jeu mélange ainsi folklore mexicain et culture vidéoludique de manière assez efficace. Le jeu entier fait penser aux productions Nintendo que cela soit Mario ou Metroid mais comporte aussi de nombreuses références et autres clins d'œil qui pullulent et qui font plaisir au joueur averti. Pour ce qui est du folklore mexicain, cela ressemble surtout à une adaptation des clichés qui entourent ce pays du point de vue des Occidentaux... La popularité des luchadors, les couleurs criardes et la lourdeur du soleil sans oublier l'omniprésence des squelettes en ce jour des morts qui tourne mal. Le jeu met aussi en avant la culture mexicaine avec ses luchadors, ses beautés latines au tempérament de feu et même les telenovelas avec cette mise en scène exagérée lors des cinématiques ou autres phases de dialogues. Le scénario s'apprécie donc surtout pour son ambiance second degré même s'il n'est pas vraiment développé.

Techniquement, le jeu de DrinkBox Studios n'a évidemment rien de bien transcendant étant donné la modestie de la production. Il s'agit d'un titre en 2D ce qui lui permet ainsi d'être assez beau grâce une direction artistique pour le coup originale tant l'univers présenté est assez rare dans le jeu vidéo. On reste tout de même très loin d'un Grim Fandango... On parcours ainsi des villages typiques, un désert dangereux mais aussi des temples pré-colombiens. Et encore une fois, les décors  jouent plus sur les perceptions qu'un étranger peut avoir du Mexique qu'une véritable adaptation. La direction artistique très colorée et les décors variés donnent véritablement un cachet unique au titre. On apprécie aussi la diversité des ennemis bien dans le ton et l'excellent travail d'animation réalisé sur tous les personnages du jeu avec des boss parfois gigantesques ou très rapides. Il y a parfois une bonne profusion d'ennemis à l'écran et le jeu tient le choc. Enfin, le travail sonore et la musique sont dans le ton participant grandement à l'ambiance mexicaine/festive du titre. La musique peut se révéler toutefois un peu répétitive par moments.

Guacamelee! est un jeu de plates-formes/action penchant franchement du côté du beat'em all. De nombreux ennemis seront sur la route de Juan et il va devoir s'en débarrasser avec ses poings et les différentes pouvoirs qu'il va amasser au fil de son aventure. Si au début, on se contente de martyriser nos adversaires avec des coups simples et des chops dignes d'un grand luchador, on pourra ensuite utiliser une panoplie de coups spéciaux permettant de frapper bien plus fort que cela soit à l'arrêt, vers le haut, le bas ou les côtés... Et cela tombe bien puisque les ennemis pourront avoir un bouclier sous forme de halo nécessitant qu'il soit détruit par le bon coup spécial. Tout cela grâce à un jeu sur les couleurs qui ajoute un peu de festivité à l'ensemble. Notre héros pourra aussi switcher entre le monde des vivants et celui des morts comme les ennemis. Cela donne finalement des combats beaucoup plus profonds et complexes qu'il n'y paraît permettant de bien s'amuser et d'enchaîner les coups avec classe. Il faudra aussi souvent jouer avec les esquives car le jeu peut s'avérer difficile. Un peu à l'ancienne avec des boss ayant différents patterns qu'il faudra connaître sous peine de bien se faire botter les fesses. Le challenge et les possibilités pourront intéresser les hardcore gamers sans que cela soit trop compliqué pour les autres.

Les mécaniques de gameplay sont donc profondes et s'appliquent très bien aux phases de plates-formes qui vont aussi demander de bien utiliser les différents pouvoirs ainsi que le double-saut sans oublier le fait de changer de dimensions. Cela permet des passages où il faudra s'y reprendre plusieurs fois à la Super Meat Boy pour progresser rendant les succès vraiment gratifiants. Que cela soit pour les combats ou les phases de plates-formes, Guacamelee! s'avère très agréable à jouer proposant constamment de nouvelles mécaniques dans la progression. Le jeu est ainsi construit à la manière d'un Metroid où il faudra souvent faire des allers-retours pour découvrir de nouvelles routes avec nos nouveaux pouvoirs ou pour différents objectifs facultatifs. Par ailleurs ces objectifs sont nombreux faisant que le titre se termine entre 5 et 10 heures de jeu selon votre envie de tout compléter ou vos compétences. Un bilan plus qu'honnête pour une production coûtant une douzaine d'euros. De même, le titre propose un mode coopération permettant d'encore plus s'amuser lors des phases de combat mais qui s'avère peu jouable lors des phases de plates-formes du fait du timing précis souvent demandé. Le second joueur peut néanmoins se mettre temporairement sur la touche à la manière d'un New Super Mario Bros. Wii ou d'un Rayman Origins. Le seul véritable défaut que l'on peut trouver à Guacamelee! est finalement un mélange de gameplay pas forcément original mais qui a le mérite de bien digérer ses références.

La conclusion de à propos du Jeu Vidéo : Guacamelee! [2013]

Bastien L.
80

Guacamelee! est typiquement ce qu'on appelle un « bon petit jeu ». Oubliant toute démesure et grandes ambitions, le titre propose à l'inverse des mécaniques bien huilées et une ambiance vraiment orginale. Un mélange des genre beat'em all/plates-forme réussit ! N'hésitez pas, invitez vous à la fête !

On a aimé

  • L'ambiance originale et réjouissante
  • Un gameplay varié et assez profond
  • Le mode coopération

On a moins bien aimé

  • Scénario prétexte
  • Les phases de plates-formes en coopération
  • Des inspirations trop voyantes

Acheter le Jeu Vidéo Guacamelee! [2013] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Guacamelee! [2013] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+