75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique de la bande dessinée : Là où il y a de la gemme... #5 [2009], par Sylvain T.

Avis critique rédigé par Sylvain T. le samedi 21 mars 2009 à 23h55

La Suprême dimension pour de vrai ?

Après un peu moins de deux ans d’attente, Tessa nous revient enfin dans un cinquième tome forcément très attendu.

« Les Gemmes ?... Elles constituent des micros univers où sont enfermés pour l’éternité́, les plus redoutables renégats et autres psychopathes sidéraux. Le problème, c’est que Tessa la plus novice des prestigieux Agents Intergalactiques, en voulant neutraliser le terrifiant Mordarkeur à la fin de Cosmolympiades (T.4), a réussi à s’y enfermer elle-même ! De plus, elle a entraîné à sa suite son mentor Swidzernaïv, ainsi qu’un illustre consul et tout le peuple des Pi-Youx ! L’enfer est un terme bien léger pour décrire ce qui les attend.... Heureusement, ils trouveront appui auprès de Nitaar, une ancienne A.I. tombée en disgrâce il y a une éternité ! Mais cela sera-t-il suffisant pour vaincre l’apocalyptique Mordarkeur ? Rien n’est moins sûr... »

Tessa nous revient plus belle que jamais dans une nouvelle aventure pleine de rebondissements. Le 42ème agent intergalactique va nous faire vivre des évènements très troublants. Le scénariste nous avait laissé dans l’expectative d’une mort de l’héroïne à la fin des Cosmolympiades, triste sort pour un personnage attachant qui avait tenté de maitriser la gemme d’un de ces ennemis. Mais « Là où il y a de la gemme... » nous emmène bien loin du scénario principal de la saga, nous embarquant au cœur d’une histoire peu engageante pour l'héroine et remettant Tessa sur le bon chemin… enfin c’est ce qu’on espère tout du moins !

Car ce cinquième tome va s’évader vers une guerre qui a lieu depuis très longtemps et met en scène les gemmes. Un bon moyen d’en apprendre plus sur le gigantesque univers dont Tessa n’est qu’un pion, surtout que le scénario s’y prête merveilleusement bien. Si la jeune femme reste bien évidemment le protagoniste principal, cette nouvelle aventure va nous faire rencontrer une multitude de personnages hauts en couleur, et comme si le récit passionnant ne suffisait pas, l’humour omniprésent et les clins d’œil à répétition sont du plus bel effet. La façon qu’a l’auteur d’ironiser lorsque le dessin nous emmène dans un contexte très sombre est vraiment mise en avant de manière talentueuse, un vrai plaisir en somme.

Le dessin n’est heureusement pas en reste, car si Louis garde la ligne de conduite qu’il s’était visiblement fixée lors des précédents tomes, on remarquera la prise de risque opérée lors des nombreux moments scénaristiques où l’on rencontre de multiples personnages secondaires. Tout ce festival de rebondissements, d’aventure et de suspense est dessiné de manière fluide et ne choque en aucun cas. Bien au contraire, toute l’aventure reste autant passionnante à lire, qu’à regarder.

La conclusion de à propos de la Bande Dessinée : Là où il y a de la gemme... #5 [2009]

Sylvain T.
85

Mais comment font-ils pour nous offrir à chaque tome, une aventure aussi passionnante ? Là où il y a de la gemme... est agréable à lire et vous procurera un plaisir inouï notamment grâce à une parfaite maitrise du scénario et du dessin. Vivement la suite !

Acheter la Bande Dessinée Là où il y a de la gemme... en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Là où il y a de la gemme... sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Tessa, Agent Intergalactique