75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Croisière sans Escale [1999], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le jeudi 19 mars 2009 à 09h59

Chérie, j'ai rétréci l'équipage !

Premier livre de science-fiction parut en 1958 de la pointure qu'est Brian Aldiss, Croisière sans Escale nous emmène dans un voyage où au départ les héros sont aussi paumés que les lecteurs.

L'histoire début en compagnie de Roy Complain officiant comme chasseur au sein de la tribu de Green dans un vaste endroit sensé être le Vaisseau selon la religion officielle. Mais Roy est du genre désabusé conscient qu'un destin plus grand lui échappe et c'est après que sa femme se fasse enlever jetant le discrédit sur sa personne que Roy quitte la tribu sous les ordres du prêtre Marapper. A partir de là commence un périple à travers des coursives, des ponts où règne une forêt dense et de nombreux dangers.

Le principal défaut du livre réside dans le fait que les personnages principaux manquent cruellement de personnalité à commencer par Roy Complain, assez ingénu ou encore l'inspectrice Vyan qu'on rencontre plus tard manquant elle aussi de relief. Seul le prêtre opportuniste et avide de pouvoir Marapper réussit à être détestable à souhait.

Le voyage est néanmoins fascinant entre les Géants, les rats très intelligents et les mystérieux Hors-venus qu'on y trouve. Brian Aldiss réussit à construire un folklore des habitants de sa fameuse croisière ainsi que les différentes organisations humaines éparpillées dans différents endroits dont on devine une régression d'une quelconque ancienne civilisation qui résonne encore dans les coursives.

On suit donc avec plaisir les tribulations de Roy Complain et de ces compagnons dans cet environnement si particulier avec quelques affrontements bien rendus ainsi que les joutes verbales entre les différents représentants de ce monde si particulier sans oublier une fin superbement orchestrée.

La conclusion de à propos du Roman : Croisière sans Escale [1999]

Bastien L.
75

Ce roman très court est très agréable à lire grâce notamment à l’environnement si spécial créer par Brian Aldiss, dommage que ses personnages n’arrivent pas à prendre un peu plus de relief.

Acheter le Roman Croisière sans Escale en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Croisière sans Escale sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Croisière sans escale