75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Un Cavalier passe #2 [1996], par Lujayne M.

Avis critique rédigé par Lujayne M. le jeudi 15 avril 2004 à 01h46

Impressionnant

Les aventures de Térisa et Géraden se poursuivent à Mordant. Petit à petit, on comprend le réseau d'influences et d'intrigues dans lequel la jeune femme est tombée sans le vouloir. A qui peut-elle se fier ? Au brave Géraden, au charmant Erémis, au bouillonnant Artagel, au sénile roi Joyse, ou au terrifiant Commandant Lebbick ? Les caractèrent s'affirment dans ce deuxième tome, Térisa prend enfin son destin en main et abandonne son air effaré, et le style toujours aussi alerte de l'auteur nous emmène de page en page avec toujours autant de plaisir !

La conclusion de à propos du Roman : Un Cavalier passe #2 [1996]

Lujayne M.
90

Encore plus prenant que le précédent, ce livre nous fait sortir du Château d'Orison et découvrir le Royaume de Mordant. Les personnages se dévoilent, les pouvoirs se révèlent, et la menace de l'Imagerie se précise. Intense !

Que faut-il en retenir ?

  • la complexification des personnages
  • Térisa prend enfin son destin en main

Que faut-il oublier ?

  • il est parfois assez facile de deviner les traquenards

Acheter le Roman Un Cavalier passe en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Un Cavalier passe sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de L'Appel de Mordant