75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Cabin fever
Cabin fever >

Critique du Film : Cabin fever

Avis critique rédigé par Richard B. le vendredi 27 août 2004 à 0011

Virus sanglant !


Un groupe de jeunes (pas très futés), se retrouve dans un coin paumé, afin de profiter d’un cabanon dans les bois. Mais les vacances vont bientôt se transformer en cauchemar.
« La fièvre noire » est un film qui rappelle beaucoup plus l’ambiance des films d’horreurs des années 70- 80 que ceux actuels comme les Scream ou autres Souviens-toi l’été dernier.... D’ailleurs, certaines scènes font énormément penser, par leur ambiance ou par un certain rythme, à des films tels que Massacre à la tronçonneuse (film de Tobe Hooper) ou encore Délivrance (film de John Boorman).
Si le film a l’originalité de se différencier des productions actuelles du genre, c’est parce qu’ici le tueur n’est nul autre qu’un virus, et je vous rassure, il fait encore plus de dégât que n’importe quel tueur à machette ou à griffes. De ce côté-là, le film se révèle sanglant et ingénieux, mais tout est loin d’être parfait. Par exemple, on n'échappe pas aux clichés de jeunes enchaînant la malchance et tout ce qu’il ne faut pas faire si une telle situation devait se produire. Autre point faible de ce long métrage, c’est qu’il est par moment sérieux, et que par d’autres, il tourne à la pure déconnade et donne du coup un côté confus sur l’approche que veut donner le film. Le casting aussi est plutôt stéréotypé, il y a la brune et la blonde de service (faites les paris : laquelle des deux y passe en premier ?). Chez les mecs ce n’est pas mieux, vous avez le blond, le brun et le comique de la troupe. La plupart des répliques de tout ce petit monde ne dépassant rarement plus que le mot « fuck » a la seconde.

La conclusion de

Un film d’horreur un peu meilleur que la moyenne par son « Serial Killer » apportant une touche d’originalité par rapport aux productions actuelles, mais qui souffre encore de trop de clichés pour pouvoir vraiment se distinguer. Regardable, parfois amusant, il demeurera au final oublié dans la masse.

Acheter Cabin fever en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Cabin fever sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Cabin Fever

En savoir plus sur l'oeuvre Cabin Fever