75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°5 : Nous ne sommes pas comme Skynet et méritons d'exister, mais avec ce bloqueur de pubs actif, nous vous dirons 'Hasta la Vista, Baby!'
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Le Village >

Critique du Film : Le Village

Avis critique rédigé par David Q. le jeudi 26 août 2004 à 04:22

Un, deux, trois, nous irons au bois

Shyamalan, quand tu nous tiens...
M. Night Shyamalan a encore réussi à nous mener par le bout du nez dans ce village isolé entouré de bois maudits. Comme à l'habitude de ses précédents films, il n'utilise aucun effets spéciaux flagrants et se sert de la tension et du doute pour parvenir à tenir en haleine le spectateur. Angoissant plus qu'horrifiant, le Village réunit peurs, secrets, amours et conflits. Les villageois qui y habitent vivent exclus de la société dans un monde plus proche du XIXe siècle que du nôtre. Shyamalan met en opposition les défauts de la ville aux qualités de ce village puritain ou argent et pouvoir sont inexistants. Il réussit à nous faire comprendre un des mécanismes possibles pour le fondement des mythes et légendes et comment ces histoires trouvent leur écho dans la réalité.Tout n'est qu'opposition
Il met parfaitement en opposition le village et les bois extérieurs, la chaude lumière de cette clairière et l'obscurité oppressante des bois, la tranquilité et la joie des villageois face à lagressivité et la haine des créatures des bois. Et lorsque cette frontière nette, bien balisée et gardée est franchie, le mélange des deux opposés est alors l'étincelle qui allume la mèche vers l'explosion finale. Au niveau de la réalisation c'est comme toujours très bon. Un film où le rouge, la couleur interdite, est quasiment absent et où nos peurs primaires se mèlent à un cadrage oppressant orchestré par une musique simple mais efficace comme en témoignent parfaitement les premières secondes du film. Si les habitants de ce village restent sans grande surprise, c'est du coté des personnages exclus (le fou et l'aveugle) qu'on trouvera satisfaction de par leur jeu et leur rôle excellents, symboles de la folie et de l'amour dont sont capables les hommes.

78

De par son dénouement toujours aussi surprenant, le Village prend une toute autre dimension tout en nous posant le difficile et éternel problème du choix. Un bon film traitant des angoisses de la société qui ne vous décevra pas, sauf pour les amateurs d'action et de sensations fortes qui se tourneront plutôt vers des Hellboy et autres Riddick, bien moins proches des Ammishs que les habitants du Village.

Critique de publiée le 26 août 2004.

Acheter Le Village en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Le Village sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Suis nous sur facebook !