75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du roman : Vortex #6 [2013], par Bastien L.

Avis critique rédigé par Bastien L. le dimanche 23 septembre 2018 à 09h00

Troy Denning remet un peu d'ordre

« Au-delà de la baie d'observation était suspendu le voile de Nuage d'Ashteri, vaste concentration gazeuse de tuderium ionisé qui flottait à proximité de Kessel. Saupoudrés des halos bleus d'un millier d'étoiles lointaines, ses filaments laiteux étaient la preuve indiscutable que le Chien de pierre avait enfin échappé à la pénombre sans soleil de la Gueule. Après l'horreur de devoir sauter à l'aveugle à travers un labyrinthe d'hypervoies non répertoriées et de trous noirs voraces, même cette lumière pâle était un soulagement bienvenu pour Jaina Solo. »

Est-ce que Troy Denning va réussir à remettre un peu d'ordre dans la pagaille qu'est devenue cette saga du Destin des Jedi ? C'est la question que l'on se pose quand on ouvre ce sixième épisode écrit par l'un des auteurs les plus brillants de la galaxie Star Wars version Légendes.

Après un combat sans merci face à l'étrange Abeloth, Luke Skywalker et son fils Ben n'ont pas vraiment le temps de savourer leur victoire étant donné qu'ils sont toujours face à des Sith avec qui ils continuent de faire fonctionner une alliance bien précaire. Ben semble aussi se rapprocher de plus en plus de la jeune Sith Vestara qui n'est pas non plus insensible à son charme tout en sachant qu'ils sont théoriquement ennemis... Sur Coruscant, la situation ne s'améliore pas entre les Jedi et la chef de l'Alliance Galactique, l'Amirale Daala. Malgré la guérison des Jedi fous, le Conseil n'est pas capable d'expliquer clairement ce phénomène empêchant Daala de libérer les derniers Jedi qu'elle retient. Cette volonté de ne pas lâcher prise et le siège militaire qu'elle a installé autour du Temple commence à saper l'autorité du Grand Maître Kenth Hamner dans son propre camp. A cela s'ajoute la poursuite du procès de Tahiri défendue par son excentrique avocat Bothan alors qu'elle fait face à une possible condamnation à mort rajoutant encore une fois le spectre de Jacen Solo au-dessus de tous ces événements.

Les fans de l'Univers étendu le savent, Troy Denning aime multiplier les intrigues ainsi que les personnages tout en sortant les héros de leur zone de confort. Vortex n'échappe pas à la règle avec ses 530 pages et ses nombreuses péripéties. C'est comme si dans cette saga Aaron Allston et Christie Golden préparaient le terrain pour Denning afin qu'il fasse enfin avancer l'intrigue. De ce fait la lecture est très agréable car tout s'enchaîne avec un bon rythme autant les scènes d'action que les dialogues à grands enjeux. Les affrontements, comme l'alliance forcée, entre Luke et les Sith offrent des grands moments ainsi que la traque d'Abeloth et l'idylle naissante entre Ben et Vestara. Les moments les plus forts sont aussi les Jedi qui commencent à entrer en ébullition ou le procès de Tahiri qui permet des passages assez rares dans les romans Star Wars. Enfin on voyage de planètes en planètes en continuant l'exploration de la galaxie avec la visite de la planète Pydyr et ses étranges adeptes de la force, les Fallanassi. L'intrigue avance bien, les scènes d'action sont nombreuses et variées. Le drame côtoie parfois le comique grâce à une profusion de personnages totalement maîtrisés par Denning. Le principal défaut vient encore une fois d'une intrigue globale un peu tirée par les cheveux et le sentiment que l'on tourne un peu en rond.

La conclusion de à propos du Roman : Vortex #6 [2013]

Bastien L.
75

Ce roman écrit par Denning apporte un peu d'air frai dans un cycle qui commençait à vraiment stagner. Les fans de Star Wars retrouvent ainsi leurs personnages préférées qui luttent vraiment face à de nombreuses menaces dans un roman touffu mais très plaisant à lire.

Que faut-il en retenir ?

  • Différentes intrigues pour différentes ambiances
  • Très bien rythmé
  • De bonnes scènes d'action

Que faut-il oublier ?

  • Un cycle qui tourne un peu en rond
  • La situation à Coruscant toujours aussi peu crédible
  • Parfois un peu tiré par les cheveux

Acheter le Roman Star Wars : Le Destin des Jedi : Vortex [#6 - 2013] en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Star Wars : Le Destin des Jedi : Vortex [#6 - 2013] sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars