75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Revers
Revers >

Critique du Roman : Revers

Avis critique rédigé par Bastien L. le dimanche 1 juillet 2018 à 0900

Revers et contre tous

« L'obscurité était couronnée d'étoiles, dont le disgracieux soleil de Kessel, toutefois pas assez proche pour être une véritable source de lumière. Et soudain, les ténèbres furent prises d'assaut, conquises par un yacht spatial aux lignes fluides et à la peinture écaillée. Du moins, ainsi serait apparu ce vaisseau surgissant de l'hyperespace s'il y avait eu des témoins : d'abord rien, puis quelque chose, en l'espace d'un instant. »

La saga Le Destin des Jedi opère ici sa première boucle avec le retour à la plume d'Aaron Allston pour enfin bien lancer l'intrigue. Ou pas...

On avait quitté nos héros (surtout les Jedi et la famille Skywalker-Solo) en pleine tourmente pour plusieurs raisons. Luke et Ben avaient (enfin) rencontré les Sith de plus en plus menaçant en dehors de leur planète. L'amirale Daala était bien décidée à en découdre avec les Jedi quitte à employer les Mandaloriens... On reprend donc les personnages là où on les avait laissés : Luke et Ben poursuivent la jeune apprentie Sith survivante de leur confrontation qui s'enfuit sur la planète Dathomir. Han, Leia et Allana continuent de servir de taxi aux Jedi fous que l'on doit cacher de Daala et se retrouvent eux aussi sur Dathomir. Daala, toujours chef de l'Alliance Galactique, doit faire en sorte de redorer son blason car sa gestion de la crise des Jedi est de moins en moins appréciée par l'opinion publique alors elle décide de changer de cible et d'attaquer en procès l'ancienne amirale Niathal qui aida un peu trop Jacen Solo a devenir aussi puissant politiquement. Enfin Jag Fel reste la cible d'attentats dont les commanditaires sont autant dans le camp des Vestiges de l'Empire que chez les sénateurs de l'Alliance.

Le regretté Aaron Allston en profite aussi pour continuer l'exploration de la galaxie Star Wars avec cette fois-ci le fonctionnement politique et social de la reculée Dathomir, planète classique de l'Univers étendu depuis Le Mariage de la Princesse Leia. Nos héros vont prendre part à une lutte entre les terribles Soeurs de la Nuit et des clans plus progressistes voulant s'unifier et instaurer une véritable égalité entre les femmes et surtout les hommes, soumis sur cette planète. Mais l'auteur oublie aussi de s'occuper de faire avancer l'histoire comme de reprendre la quête des Skywalker sur la (dé)formation de Jacen Solo. La rencontre entre Ben Skywalker et Vestara Khai agit comme un pétard mouillé alors que leur rapprochement romantique semble si téléphoné. Le jeu du chat et de la souris se poursuit et on a l'impression de revivre la même structure que les trois premiers épisodes de la série : un jedi devient fou, Daala et les Jedi ne sont pas d'accord, le temple est attaqué, les Solo ne sont pas contents, Allana est très intelligente, Jag subit un attentat et une intrigue secondaire globale concentrée sur une seule planète...

Cela devient désespérant car la tension est tellement palpable qu'on voudrait enfin plus d'action, plus de rebondissements. La fin du tome précédent promettait tellement qu'on est légitimement déçus par la lenteur et les redites de l'intrigue de Revers. Le comble vient des aventures d'Allana seule contre un méchant mécano pour sauver R2-D2 qui fait penser au meilleur des aventures de Jar-Jar Binks dans la prélogie... Malgré ça, le roman dispose de quelques qualités comme l'exploration de la société de Dathomir accentuant plus l'aspect science fantasy de la saga de George Lucas. Quelques scènes d'action valent la lecture comme la défense d'une colline face à une armée de rancors ou encore le combat final. Les luttes politiques à Coruscant sont toujours aussi intéressantes même si on aimerait que ça avance plus. Enfin la relation entre Luke et Ben continue de prendre de l'épaisseur et le personnage de Vestara affiche un bon potentiel. A condition que l'intrigue ne prenne plus de détours dans les prochains tomes.

La conclusion de

Un roman décevant surtout après le tome précédent. L'intrigue globale n'avance pas et semble même reculer. On a parfois l'impression de revivre les mêmes scènes malgré quelques passages intéressants et une action trépidante.

Que faut-il en retenir ?

  • La planète Dathomir
  • De bonnes scènes d'action
  • L'intrigue globale reste intéressante

Que faut-il oublier ?

  • Cela tourne en rond...
  • Très frustrant sur plusieurs points
  • Allana à la rescousse de R2-D2...

Acheter Revers en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Revers sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Star Wars

En savoir plus sur l'oeuvre Star Wars