75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°2 : Remontez le temps jusqu'à l'installation de votre Adblocker et rajoutez-nous en liste blanche.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique de la Série Télé : Stargate SG-1
Stargate SG-1 >

Critique de la Série Télé : Stargate SG-1

Avis critique rédigé par Sylvain T. le mardi 5 avril 2011 à 0137

La Porte des étoiles s’ouvre

Ré-ouvrons la célèbre Porte des Étoiles pour plonger la tête la première dans 10 saisons mythiques.

Alors que quelques années nous séparent de la première expédition à travers la porte des étoiles, voici qu’une troupe de Goa’uld fait son apparition et découvre que la Terre recèle d’hôtes possible. Commence alors une aventure pleine de révélations pour la principale équipe formée à l’occasion de cette nouvelle traversée : SG-1.

Malgré ses 13 ans d’âge, la première saison de Stargate SG-1 n’a finalement pas pris autant de rides que je ne le pensais, et cette nouvelle projection s’est finalement révélée être plus prenante que ce à quoi je m’attendais et permet surtout de se replonger dans l’une des séries de science-fiction les plus sympathiques de ces dernières années. Et pour cause, tous les ingrédients sont là pour offrir aux téléspectateurs un spectacle digne de ce nom : des scénarios bien pensés, la découverte d’un monde nouveau avec un zeste de nouveautés technologique. Il faut surtout se faire à l’idée qu’il n’y a pas grand monde qui vient concurrencer Stargate sur ce terrain, à savoir les séries familiales fantastiques. Car c’est en revisualisant la première saison que je me suis rendu compte que l’on est vraiment très loin de ce qui a pu être fait sur Battlestar Galactica. Les personnages sont ainsi beaucoup moins fouillés et si l’on s’y intéresse un peu, ce ne sera qu’à de rares exceptions, notamment lorsque le Colonel O’Neill nous apprend que son fils s’est tué avec sa propre arme.

Stargate, c’est surtout la découverte de nouvelles planètes et de nouveaux peuples. Et ceux qui vont le plus marqué nos aventuriers, et accessoirement nous-mêmes, ce sont les Noxs. Ces derniers se révèlent très écolo, car communiquant avec la nature, n’aimant pas se battre - ce qui donnera lieu à d’excellentes retrouvailles en fin de saison, et surtout, on apprendra qu’ils ont accès à une technologie très avancée composée notamment de l’invisibilité. Il y a aussi les Cristaux, ce peuple sacrifié par les Goa-Uld en raison de leur puissance et de leur menace qui vont nous donner rendez-vous avec le passé « privé » d’O’Neill. On n’oublie évidemment pas les épisodes qui ont fait beaucoup de mal à SG-1, avec la rencontre des Argossiens et ce qui pourrait être les prémices des réplicateurs : les Nanites. Également aux programmes les Shavadaïs, qui n’aiment pas les femmes et qui les vendent, comme ce sera le cas du capitaine Carter…

Toutefois, cette première saison souffre d’une émancipation quasi-inexistante notamment en raison d’un budget finalement limité. On regrettera donc que les épisodes aient si peu de liens entre-eux. La découverte d’une seconde porte sur Terre dans « Portés Disparus » (1x17) n’a pas de suite dans l’immédiat, tandis que la rencontre des Asgards (Le Marteau de Thor, 1x09) est bien trop rapide pour y prêter une quelconque attention. La présence d’un Goa-Uld dans une pyramide sur Terre (Hathor, 1x13) ne semble pas non plus émouvoir plus que ça les grandes pontes américaines. Bref, on se rend bien compte que les scénaristes sont mains liées par les limitations d’une première saison, mais les quelques pistes lancées ici et là s’avèrent prometteuses. Le retour sur Chulak (1x11) est fort en révélations, tout comme l’arrivée dans une autre dimension (Une dimension trop réelle, 1x19) qui permet d’arriver doucement sur un épisode final (Dans le Nid du serpent, 1x21) rondement mené qui n’annonce que le meilleur pour la suite.

La conclusion de

Cette première saison de Stargate SG-1 s’avère très satisfaisante au regard des années ainsi écoulées. Cependant et malgré la prise en compte de ce point, on ne peut pas nier qu’il y a de nombreux défauts qui auraient pu être évités. Mais l’aventure reste présente, les personnages très réussis et attachants, et le cliffhanger de fin termine de nous achever : vivement la suite !

Acheter Stargate SG-1 en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Stargate SG-1 sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Stargate

En savoir plus sur l'oeuvre Stargate