75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°8 : Dans l'espace publicitaire, personne ne vous entend crier. Surtout si vous le bloquez.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Hancock
Hancock >

Critique du Film : Hancock

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 20 janvier 2009 à 1811

Un superhéros en superdéprime

Couché sur un banc, John Hancock cuve tranquillement l'alcool qu'il a ingurgité la veille. Et l'avant-veille. Et l'avant-avant-veille. Bref, Hancock est un poivrot. Mais ce qui le rend unique, c'est qu'il est doué d'une force surhumaine, qu'il sait voler, qu'on ne peut le blesser d'aucune manière, bref qu'il est invincible. Superman existe et il a un nom: Hancock. Le monde pourrait dormir sur ses deux oreilles si ce superhéros était aussi gentil que fort. Mais ce n'est pas le cas, car Hancock a mauvais caractère et que lorsqu'il vient au secours de la veuve et de l'orphelin, il a une rare préoccupation des dégâts qu'il occasionne. Son dernier exploit, lorsqu'il a arrêté des malfaiteurs en fuite sur l'autoroute, a aussi coûté des milliers de dollars, entre la réparation de la route, des immeubles alentours et d'une des tours de la ville. Les gens en sont venus à le détester et à le traiter de connard fini, ce qui l'agace profondément. Puis vient l'heure de la chance, lorsqu'il vient au secours de son futur ange gardien Ray Embrey, certainement l'homme le plus généreux et le plus gentil de la ville, planté au milieu d'une voie de chemin de fer, en train de regarder le train qui va le percuter d'ici quelques secondes. Ray décide de le prendre sous son aile pour en faire un supergentil, comme dans les comics...


Hancock: Hancock (Will Smith)
Hancock: Hancock (Will Smith)
Ainsi commence ce film sur une idée qui prend à contre-pied toutes celles que l'on a l'habitude de rencontrer, à savoir l'idée du superhéros qui vient au secours des gens, défenseur du Bien contre le Mal. Hancock est tout simplement l'anti-Superman. Il est cinglant, mal élevé, habillé comme un crado, boit comme un trou et reluque sans vergogne le postérieur des jolies filles. Dans la peau de Hancock, Will Smith s'en tire avec les honneurs, campant un héros fatigué et désabusé.
Cette fois-ci le héros n'est pas un superhéros, mais un homme ordinaire qui a le coeur sur la main. Jason Bateman, interprétant Ray Embrey, qui aurait pu passer comme un second rôle sans consistance, prend en fait parfois le pas sur Will Smith, dans la peau du gentil-gentil-gentil-monsieur, qui se donne comme mission d'éduquer Hancock. Et aux côtés de Ray Embrey apparaît sa jolie et énigmatique femme Mary Embrey, rôle tenu par Charlize Theron, dont le rôle va progressivement passer de second au premier plan.
Hancock: Mary Embrey (Charlize Theron) et Ray Embrey (Jason Bateman)
Hancock: Mary Embrey (Charlize Theron) et Ray Embrey (Jason Bateman)
C'est l'équilibre entre ces trois rôles qui fait du film quelque chose de différent des autres productions souvent manichéennes quand il s'agit de superhéros. Aucun n'arrive à eclipser les deux autres, chacun jouant sur son registre, soit le charme, soit l'humour ou soit la sincérité. Inutile de dire que l'actrice oscarisée pour Monster a un talent fou pour distiller le mystère.
On regrettera néanmoins le dernier tiers du film, du point de vue scénaristique, alternant séquences à la Matrix revolution, et révélations foireuses sur les origines de Hancock, au point qu'on se demande en fin de compte si le film est original ou non et se demander si le film est une bonne grosse blague (ou une parodie). Apparemment non.
Hancock: Hancock (Will Smith) et Mary Embrey (Charlize Theron)
Hancock: Hancock (Will Smith) et Mary Embrey (Charlize Theron)
Toujours est-il que l'on passe un bon moment en compagnie de ce trio d'acteurs -allez, j'irai presque jusqu'à dire- talentueux. Peter Berg nous gratifie de belles scènes aux effets toujours plus spéciaux. Mais quelqu'un s'en rend-il compte aujourd'hui, à l'heure du tout numérique ?

La conclusion de

Originale, l'idée d'un film sur une superépave de héros aurait mérité un dernier tiers tout aussi original. Avec un trio d'acteurs aussi improbable, le résultat est un peu décevant, quoique très honorable.

Acheter Hancock en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Hancock sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Hancock

  • Voir la critique de Hancock : Le justicier misanthrope
    55

    Hancock - Critique du film par Nicolas L.

    Le justicier misanthrope : Hancock, premier gros blockbuster de l’été 2008, est un film assez original et doté d’une excellente première demi-heure. Il est d…

  • Voir la critique de Hancock : Blockbuster estival sous le signe du ratage…
    40

    Hancock - Critique du film par Vincent L.

    Blockbuster estival sous le signe du ratage… : Malgré une idée de départ intéressante et une bande-annonce des plus sympathique, Hancock s’avère n’être qu’un blockbuster de plus…

  • Voir la critique de Hancock : Will Smith rate le coche
    45

    Hancock - Critique du film par Sylvain T.

    Will Smith rate le coche : Incontournable ? Non. Surprenant ? Non plus. Hancock est à caser dans la catégorie "moyen sans-plus" qui vous divertira si vous vo…

En savoir plus sur l'oeuvre Hancock