75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Musique : BO-OST X-Files I want to believe
BO-OST X-Files I want to believe >

Critique du Musique : BO-OST X-Files I want to believe

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 5 août 2008 à 1944

Une suite en douceur

Si l'on se souvient de Mark Snow, cela a certainement un rapport avec l'entrée de la série X-files, devenu, depuis, un air mythique au sein du fandom de la SF. Mais on se souvient moins qu'il est aussi le compositeur de la musique d'ambiance de Millenium, du même réalisateur Chris Carter, ceci expliquant cela.
Le passage au cinéma de la série l'a également propulsé parmi les compositeurs potentiels pour de nombreux films de SF/thriller/polar. On regrette d'ailleurs qu'il n'ait pas eu l'opportunité ou bien le désir de travailler avec beaucoup d'autres réalisateurs, avec son talent à créer de vraies atmosphères angoissantes et mystérieuses. Après son score de X-files fight the future où il prenait des largesses en termes de rythme par rapport à la série, tout en jouant avec le thème de la série, le score de X-files I want to believe est au contraire très éloigné du thème spécifique qu'il ne reprend qu'en toute fin, avec X-files, remixé par Unkle. De plus, de la même manière que James Newton Howard dans le sixième sens, il n'utilise dans tout le début (Moonrise, No Cures/looking for box et the trip to DC) que quelques instruments (piano et cordes) et des mélodies très simples, capables d'entretenir ce qu'il faut de douceur et un zest de mystère. C'est à partir de father Joe qu'il commence à mixer sons et mélodies électroniques avec le piano.
Par la suite, le compositeur alterne thèmes angoissants et thèmes un peu plus chauds et mélancoliques, dont l’influence vient dans l’utilisation des musiques « ambiant », et son contrepied avec des instruments traditionnels. Le cas est flagrant dans March and dig/girl in the box. Certains morceaux sont absolument magnifiques, comme the surgery, débuté par les violoncelles et complété par un solo d'une grande beauté. C'est sur cette dualité que tout le reste du score se poursuit, en y incorporant les cuivres et percussions lors des moments de tension extrême.
Finalement, ce deuxième opus est peut-être plus réussi que le précédent, tout en maturité, Mark Snow se souciant moins de s'inspirer du thème de la série, mais aussi en recherchant le meilleur compromis entre musique électronique et traditionnelle.

La conclusion de

Cette suite de Mark Snow toujours à la composition est plus cohérente avec le film et plus indépendant de la série. Il parvient à singulariser son score avec talent.

Acheter BO-OST X-Files I want to believe en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de BO-OST X-Files I want to believe sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de X-Files

En savoir plus sur l'oeuvre X-Files