75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : X-Files : Régénération
X-Files : Régénération >

Critique du Film : X-Files : Régénération

Avis critique rédigé par David Q. le vendredi 1 août 2008 à 1028

Moi aussi je voulais y croire...

Moi aussi je voulais y croire au retour de Fox Mulder et Dana Scully après tant d'années dans un film faisant office de double épisode. Moi aussi je voulais y croire à un scénario digne d'intérêt qui pourrait nous remettre dans l'ambiance de la série et nous donner envie de la revoir en DVD et pour certains de la découvrir. Moi aussi je voulais y croire à ces phénomènes paranormaux, ces dossiers inexpliqués, ces extraterrestres, bref à toutes ces choses bizarres aux frontières du réel qu'ont affrontées Mulder et Scully pendant 9 saisons et qui, au moins pour certaines, devaient se retrouver dans le film comme une marque de fabrique.
Mais à la fin, je ne pouvais y croire ! Rien de tout ce qui a fait la réputation de la série n'y était, ou si peu. Le scénario est tout simplement l'un des plus bidons que j'ai pu voir parmi les 220 épisodes créés. Une histoire à peine digne d'un épisode de Medium, tout juste bonne à éventuellement nous divertir dans un court métrage mais ne justifie en aucun cas un film et encore moins un retour des X-Files. Le scénario amène nos deux enquêteurs fétiches, à la retraite depuis un moment, sur une affaire de disparition d'un membre du FBI. Un pseudo prêtre-medium pédophile les met sur la piste du kidnappeur (c'est ça qui justifie le terme X-Files?). Et comme personne n'y croit au FBI, ils se tournent tout naturellement vers Scully (à bon?) pour qu'elle demande à Mulder de les aider (à y croire?). Voilà donc comment débute l'histoire, sans qu'on y croie vraiment. Et c'est comme ça durant tout le film. Je ferais abstraction du sous-titre français bien ridicule qui colle à peine au scénario : Régénération. J'aurais plutôt dit dégénération ou comment casser un mythe.
Une fois le générique de fin sur l'écran on pousse une sorte de soulagement et on se demande vraiment pourquoi ce film ? Pour renflouer les finances des acteurs ? Pour enfin nous montrer le baiser tant attendu entre Mulder et Scully ? Pour voir Mulder avec de la barbe, manger des pipasses, planter ses crayons noirs au plafond et donner la réplique devant son poster d'OVNI "I want to believe" ? Franchement rien de tout ça n'a d'intérêt pour nous, fan-consommateur. Les seuls moments sympas sont l'affichage du logo sur fond des notes de la série et quelques dizaines de minutes plus tard, la vue du portrait de George W. Bush dans les locaux du FBI toujours avec ces mêmes notes en fond. Le reste on peut (on doit) l'oublier. Allez, je rajoute le moment où le prêtre pleure du sang car ça se rapproche plus des X-Files, mais c'est tout. Même le dénouement de l'histoire ne vaut pas "l'appelation d'origine controlée" qui, à force d'être controlée ne vaut plus rien.
Et pourtant, les acteurs y croient eux aussi. Duchovny est remonté à bloc sur cette affaire et alors que tout le monde veut abandonner, lui persévère jusqu'au bout, comme dans les premières saisons. Quand au Dr Scully, on ne comprend pas bien où le scénariste veut en venir avec l'histoire de son jeune patient atteint d'une maladie grave et incurable. Ou plutôt si, on l'a deviné sur la fin mais tout ça pour ça ? Pour nous montrer qu'elle aussi peut avoir la foi et y croire ? Ca en devient presque gênant si peu de prise en considération de la série. Du coup on essaye de nous remettre des têtes connus pour faire raccord. On croit d'abord apercevoir l'homme à la cigarette (on voit de la fumée et un homme tapi dans l'ombre) mais ce n'est qu'un vulgaire psychopate de plus. Alors on trouve un moyen d'aller débusquer Skinner et on se demande vraiment ce qu'il vient faire là. Enfin, on fait quelques allusions aux disparus : la sœur de Mulder et le fils de Scully, et c'est tout. Dommage car la réalisation était somme toute assez correcte, l’ambiance de la série arrive à se faire ressentir par moment grâce à certains plans, certaines couleurs, certains filtres de caméra ou certains échanges verbaux entre Mulder et Scully mais rien qui ne fasse vraiment prendre la mayonnaise et retrouver ce qui a fait le charme de la série. Dommage car en sortant de la salle on n’a qu’une envie, c’est de l’oublier.

La conclusion de

Ce scénario aurait pu passer inaperçu au milieu d’une saison mais il ne justifie pas un film et encore moins le retour de nos personnages après 6 ans d’absence. Malgré une réalisation correcte, le film est vraiment hors sujet et n’a aucun intérêt. Je voulais mais ne peux plus y croire.

Que faut-il en retenir ?

  • La musique
  • Le baiser de Mulder et Scully

Que faut-il oublier ?

  • Le scénario
  • Où est le paranormal ?
  • Les personnages secondaires
  • L'histoire secondaire avec le patient de Scully

Acheter X-Files : Régénération en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de X-Files : Régénération sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de X-Files

En savoir plus sur l'oeuvre X-Files