75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°3 : Un peu de fantasy ! Désactivez votre Adblock pour notre domaine et nous revivrons comme par magie !
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : The Eye
The Eye >

Critique du Film : The Eye

Avis critique rédigé par Sylvain T. le mercredi 5 mars 2008 à 1307

Un remake efficace

Remake du terrifiant The Eye Thailandais, ce sont deux français qui s’occupe cette fois-ci de faire revivre cette formidable et non moins convaincante licence connue sous le nom de Jian Gui. Très attendu au tournant par une horde de fan déchaîne de leur dernière production (Ils), David Moreau et Xavier Palud nous livre un The Eye fort et intriguant avec comme actrice principale, la sulfureuse Jessica Alba…
Après un très bon Ils, les deux français continues leurs ascension à Hollywood avec ce remake du film Thaï, The Eye. En tête d’affiche Jessica Alba qui joue le rôle de Sydney Wells, une femme ayant perdue la vue à l’âge de cinq ans. Violoniste de renom, elle décide de participer à une opération encore très risqué, celle de transplanter de la cornée pour retrouver la vue. S’habituant tant bien que mal à ses nouveaux yeux, la jeune femme va être le témoin d’étranges apparitions, en effet, elle va découvrir qu’elle voit à travers ses nouveaux yeux les ombres des morts, rapidement, Sydney va se rendre compte qu’elle est la seule à les voir, ses proches ne l’aidant pas dans sa tâche puisque la prenant tout simplement pour une folle, elle va partir à la découverte du passé de ses yeux, elle va chercher à savoir d’où ils viennent et pourquoi permettant-ils de voir ce genre de chose, tout cela reste bien mystérieux pour cette femme qui n’avait au départ, rien demander à personne…


Remake américain, il faut s’habituer à voir des paysages américains si vous avez déjà vu le film d’origine, puisque The Eye nous entraîne dans une banlieue américaine, seul soucis, cette « mise à jour » de la licence voit ainsi apparaître de nombreux clichés propre aux films américains, il y a par exemple un début de film assez poussif puisqu’on nous raconte l’histoire de cette Sydney, proche de ses amis et de sa famille, un paysage politique correct donc. Mais derrière cela, se trouve un excellent film, ce n’est pas de l’horreur, mais il s’agit plus d’un film d’épouvante, c’est comme ça que Xavier Palud et David Moreau ont souhaités faire le film, point de gore, mais bien du frisson. La jeune actrice Jessica Alba (Sin City) incarne avec brillot cette femme aveugle qui a tout conquis pour essayer de devenir un humain comme les autres, brillante violoniste, elle évolue dans un des plus grands orchestres des Etats-Unis. Et comme la plupart des personnes dans ce cas, elle s’aide de repères comme les sons ou encore les odeurs pour se déplacer et évoluer dans ce monde de voyant.
Lorsqu’on lui propose cette transplantation, la jeune fille va petit à petit s’habituer à cette nouvelle perception du monde réel, voyant flou dans un premiers temps, le film nous propose de découvrir ce nouveau monde petit à petit, et au commencement d’ailleurs, Sydney ne voit pas ses visions. Alors qu’elle est toujours à l’hôpital, elle va faire la connaissance d’une petite fille ayant une tumeur au cerveau, discutant avec elle, Sydney va se rendre rapidement compte qu’il ne s’agit pas d’une personne réelle, mais bien d’un fantôme, c’est ainsi que commence les premières visions. Contrairement aux différents remakes effectué par Hollywood, les deux français ont voulu suivre presque parfaitement la trame scénaristique du film d’origine, ne cherchant pas à faire trop dans les effets spéciaux, les visions de Sydney sont troublantes et extrêmement bien réalisé, et c’est ça qui donne à ce nouveau The Eye toute sa dimension. La bande-son est aussi fort bien travaillé, les bruitages se veulent réalistes cherchant à tout pris l’immersion, de même que les décors fidèles pour la plupart à l’original, les fans de la licence devraient s’y retrouver facilement. Puisque malgré que le film soit américain on sent bien la french touch, pas d’excès dans ce film qui reste malgré quelques lourdeurs au début et à la fin, reste un très bon film de frisson, si vous souhaitez sursauté et admirer les prouesses de Jessica Alba courrez vite le voir, il vaut le coup d’œil, et ceux n’aimant pas les films d’horreur pourront le découvrir assez facilement sauf si vous n’avez pas le cœur bien accroché…

La conclusion de

Un excellent film qui vous procurera des frissons sans pour autant partir dans l’horreur le plus total, les deux réalisateurs français signent avec The Eye, leur entrée à Hollywood. Réussissant d’une main de maître à réunir tous les ingrédients de la licence créée par les frères Pang, ce The Eye version 2008 est à voir si vous êtes amateur d’épouvante ou d’une Jessica Alba au mieux de sa forme, au choix.

Que faut-il en retenir ?

  • Jessica Alba
  • La réalisation
  • La bande-son
  • Les décors

Que faut-il oublier ?

  • Un peu lent au début et à la fin
  • Quelques clichés américains lourds

Acheter The Eye en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de The Eye sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de The eye

  • Voir la critique de The Eye : Un remake quoi...
    50

    The Eye - Critique du film par Vincent L.

    Un remake quoi... : A l'instar du Gothika de Mathieu Kassovitz, The Eye version américaine est une belle carte de visite pour Xavier Palud et David Mo…

  • Voir la critique de The Eye : Un regard pas bien nouveau
    60

    The Eye - Critique du film par Nicolas L.

    Un regard pas bien nouveau : Xavier Palud et David Moreau ne font pas pire que Gore Verbinski sur son remake de Ring, mais ils ne font pas mieux non plus. Le t…

  • Voir la critique de The Eye : Ouvrez les yeux, ce n'est qu'un film...
    90

    The Eye - Avis sur le film par Ryosan

    Ouvrez les yeux, ce n'est qu'un film... : Vous avez sursauté devant Ring, eu des frissons devant Dark Water, paniqué devant Phone ? Alors The Eye va vous en faire "voir" de…

En savoir plus sur l'oeuvre The eye