75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°1 : Réagissez en configurant votre AdBlock pour ne pas nous faire disparaître comme les dinosaures de Jurassic Park ;)
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"

Critique du manga : Nausicaä #1 [2000], par Lionel B.

Avis critique rédigé par Lionel B. le jeudi 17 août 2006 à 12h48

Le manga par excellence

Avant d’être un film d’animation, Nausicaä de la vallée du vent fut un manga également écrit et dessiné par le désormais célèbre réalisateur Hayao Miyazaki. La première question que l’on peut se poser en découvrant ce manga paru tout de même en 1982 est de savoir si le maître de l’animation est aussi doué sur du papier. La réponse est oui !
Edité en France chez Glénat, la série comprend sept volumes. Autant le dire tout de suite, le manga apparaît plus développé que le film. Le premier tome présente à lui seul près de la moitié du long métrage d’animation.
Comme dans la plus part des œuvres de Miyazaki, nous nous retrouvons sur une Terre dévastée, sur laquelle les technologies ont disparues hormis quelques vestiges d’un passé où la guerre faisait rage. Dans ce monde, vivent d’étranges créatures et l’air se trouve nocif près de la Mer de la Décomposition. Cette dernière ne cesse d’ailleurs de s’étendre, laissant ainsi de moins en moins d’espace vivable à l’espèce humaine. Nous évoluons donc dans un futur très lointain en présence de la jeune Nausicaä, princesse de la vallée du vent. C’est à ce titre qu’elle devra partir en guerre malgré elle pour prêter main forte aux Tolmèques qui souhaitent envahir les territoires Dorks à cause d’un traiter de paix qui l’exige.
Vous l’aurez compris, une fois encore le thème de l’écologie est bien présent. Mais il ne faut pas oublier que c’est en réalité ce manga qui en a inspiré bien d’autres et pas l’inverse. De plus, ce thème est ici présenté de main de maître dans une histoire particulièrement captivante grâce au charisme des personnages principaux et à l’univers qu’il ressort de l’œuvre. Nous retrouvons ici une sorte de Moyen-âge légèrement industrialisé dans lequel la sécheresse s’oppose à la verdure. Bref, il s’agit d’un univers tout à fait « miyazakien » tel que l’on a pu le découvrir dans sa série télévisée Conan ou bien encore dans son film le Château dans le Ciel. A la différence qu’ici l’ambiance est beaucoup plus sombre.
Que dire du dessin ? Avez-vous déjà vu des films de Hayao Miyazaki ? Si oui, sachez que c’est le même style. D’ailleurs, le personnage de Nausicaä se retrouve dans grand nombre de ses films (ou séries) et le personnage de Asbel ressemble énormément à Conan ou bien encore à Pazu (le château dans le ciel). Tout comme lorsqu’il travaille sur un dessin animé, le dessin de Miyazaki est très détaillé. Il en est ainsi en ce qui concerne le design des différentes créatures et celui des vaisseaux, mais il est également apporté un très grand soin aux décors et character design.

La conclusion de à propos du Manga : Nausicaä #1 [2000]

Lionel B.
99

Nausicaä de la vallée du vent doit être considéré comme un chef d’œuvre. Si on connaissait le talent du mangaka pour réaliser des films, il est indéniable que ce talent se retrouve dans ce manga. L’histoire, très écologique, est pleine de poésie. Une poésie qui se transmet également par l’intermédiaire d’un dessin extrêmement réussit.

Que faut-il en retenir ?

  • Un dessin magnifique
  • Une histoire prenante et très poétique

Que faut-il oublier ?

  • Rien à redire...

Acheter le Manga Nausicaä en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Nausicaä sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Nausicaä de la vallée du vent