75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : V pour vendetta
V pour vendetta >

Critique du Film : V pour vendetta

Avis critique rédigé par Richard B. le dimanche 26 mars 2006 à 1632

Vendetta au cinéma !

Définition d’une Vendetta : Tradition corse, qui consiste, pour tous les membres d’une famille, à poursuivre la vengeance d’une offense ou d’un meurtre. C’est notre ami Bastable qui risque de faire une vendetta suite à une telle définition…
Ici, la Vendetta qui nous intéresse est celle adaptée de la bande dessinée de Alan Moore et David Lloyd. Publié à partir de 1981 dans un mensuel indépendant "Warrior Magazine". Le magazine ayant fait faillite au bout de 3 ans, il fallut attendre que DC récupère l’ouvrage en 1985 pour en publier un intégral. Aujourd’hui "V pour Vendetta" est un des ouvrages les plus populaires du scénariste avec les "Watchmen". Curieusement ces 2 ouvrages se sont fait attendre au cinéma.
Il faut dire que Moore a détesté les adaptions cinéma de "From Hell" et "La ligue des gentlemen extraordinaires ". L’auteur a pendant longtemps tout essayé pour que ses œuvres ne soient plus retranscrites au cinéma. Mais "V pour Vendetta" appartenant à DC - une firme de Warner - il ne put faire grand-chose. D'ailleurs, le scénariste dès l’annonce faite d’un remontage reniera le film.
Le film à l’initiale était prévu pour le 05 novembre 2005, mais le montage initial bien que plus fidèle à la BD, d’après le réalisateur James McTeigue, fut entièrement remonté et le film décalé pour sa sortie. "Je n'ai jamais eu une conception puriste de V for Vendetta. J'ai toujours pensé que l'idée centrale pouvait être transposée dans d'autres moyens d'expression. Mon seul désir en la matière est de voir retenu l'esprit, les éléments clés et le message de l'original." raconte celui-ci. Après un tel aveu, les puristes auraient pu crier à la Vendetta. Mais cela seraient sans raison car bien que je n’ais pas lu l’œuvre de Moore, le réalisateur a parfaitement accompli sa mission.


Pourtant, je craignais le pire : Andy Wachowski et Larry Wachowski, les frères Matrixiens producteurs et associés à Joe "castagne" Silver. Cela laissé entendre une ébauche d’explosions et de bastons au détriment de l’histoire. À ma grande surprise les scènes d’actions sont rares, évitant les effets de styles - excepté pour le final - et donne la part belle aux personnages. Tellement surprenant que j’ai eu du mal à me dire que James McTeigue signé ici son premier film comme réalisateur. L’atmosphère posée et à la fois sombre et théâtral, le film dégage la force des plus grands films d’anticipation et ne verse jamais dans le "politiquement correcte" ou dans la facilité de propos naïfs. Est-ce bien une grosse production hollywoodienne ? Oui ! Est-ce que James McTeigue peut se venter d’être un nouveau Paul Verhoven ? Trop tôt pour le dire, mais le résultat ici est très prometteur.
Côté acteurs, le personnage de V est sublime. Pourtant, le visage de l’acteur n’apparaîtra jamais durant le film, tout le jeu de Hugo Weaving portera sur sa gestuelle et sa voix ! À ce titre, si vous avez la possibilité de voir la version originale allez-y ! Stallone pour son Judge Dredd aurait du penser a l’identique, hélas pas beaucoup d’acteurs accepterai de cacher leur visages sur tout le long d’un film, Weaving a ce titre à compris qu’il était bien au service d’un personnage et non d’une renommée. Nathalie Portman s’offre avec "V pour Vendetta" son meilleur rôle ! Déjà conquis aux charmes de la demoiselle, je dois avouer qu’elle à toujours bien choisi ses films, alors que jusqu’ici elle a été souvent un faire-valoir aux autres acteurs, avec "V" elle s’offre un personnage complexe avec un passé et un présent en perpétuelle évolution, "V" lui donne enfin les moyens de jouer un véritable personnage. Reste à parler de Stephane Rea acteur fétiche de Neil Jordan qui comme toujours est impeccable en policier menant l’enquête.

La conclusion de

Ovni pour Hollywood, Puissant pour le spectateur. V pour Vendetta c’est un film rare, audacieux, fort. Un film à la fois spectaculaire et intelligent. V pour Vendetta c’est un de ses films qui ne s'oublient pas et qui une fois sortie vous donne envie d’y repenser et de le revoir. De plus à l’heure des lois passant, permettant des surveillances de plus pointu des citoyens et des médias contrôlés, V pour Vendetta n’est plus si loin de nous et ne fait que rappeler que la détresse de l’homme a souvent mené des dictateurs au pouvoir !

Que faut-il en retenir ?

  • Les acteurs
  • L'ambiance
  • Le scénario

Que faut-il oublier ?

  • R.A.S.

Acheter V pour vendetta en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de V pour vendetta sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de V pour vendetta

En savoir plus sur l'oeuvre V pour vendetta