75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°4 : Au secours ! Un Publi-killer se ballade dans le coin. Une seule solution, le désactiver pour de bon.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Un Jour sans fin
Un Jour sans fin >

Critique du Film : Un Jour sans fin

Avis critique rédigé par Gil P. le samedi 21 janvier 2006 à 0302

Un bijou intemporel

Qu’il est bon de constater, la rediffusion aidant, qu’un film ne prend pas une ride. Mieux, qu’il embellit avec l’âge en comparaison du cinéma actuel dans sa catégorie qu’est la comédie fantastique. Harold Ramis est le réalisateur de deux films phares de cette catégorie que sont Mes clones, ma femme et moi et Un jour sans fin.
Peut-être que c’est le changement de mentalité qui fait qu’aujourd’hui ce genre de film a tendance à n’être qu’une bluette mais revenons à Groundhog Day (littéralement Le jour de la Marmotte), une œuvre à considérer sur la distance.
Tout d’abord car il s’agit, certes parmi d’autres, d’un rôle mettant en valeur les qualités souvent méprisées de Bill Murray. Ensuite car la construction du film tout en répétitions systématiques offre le parti pris d’entraîner le spectateur dans cette ronflante habitude, toujours le même jour encore et encore. Enfin car la logique est poussée au bout, le personnage las de tant de répétition finira par tenter par tous les moyens possibles de se suicider, se réveillant toujours indemne le lendemain (enfin le matin-même).
Ramis a su trouver l’équilibre entre une comédie teintée de sentiments et une analyse superficielle mais martelée avec force et convaincante sur la place de l’individu dans la société, son rôle au quotidien et ce que pourrait être le monde s’il on pouvait corriger ses erreurs.

La conclusion de

Un film d’excellente facture sur un sujet relativement léger cachant une analyse sur la place de l’individu dans la société. Un bonheur renouvelé à chaque vision !

Que faut-il en retenir ?

  • Un Bill Murray en roue libre absolument génial
  • Des seconds couteaux de qualité
  • Un rythme très bien étudié

Que faut-il oublier ?

  • I Got you Babe (après avoir vu le film, ne plus l’écouter pendant 6 mois)

Acheter Un Jour sans fin en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Un Jour sans fin sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Un Jour sans fin

En savoir plus sur l'oeuvre Un Jour sans fin