75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°7 : Reconfigurez votre Adblock d'un coup de baguette magique. Harry P. l'a fait et n'a pas eu de séquelles.
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Minority Report
Minority Report >

Critique du Film : Minority Report

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 27 décembre 2005 à 1026

Encore une adaptation du maître de la precognition.


2054. La police précog a permis de réduire à néant le crime. A sa tête, les policiers ont une longueur d'avance sur les criminels potentiels, de façon à intervenir avant que l'inévitable ne soit commis. Or ce jour là, John Anderton entrevoit son propre futur: il se voit assassiner un homme...

Minority Report Tom Cruise precog
Minority Report

L'univers de Dick. D'abord une petite présentation de cet auteur qui reste parmi les plus grands écrivains de Science Fiction du XXème siècle. La particularité de ses oeuvres réside dans quelques thèmes que lui seul a réussi à retranscrire au travers d'oeuvres magnifiques: la paranoïa, la precognition, la télépathie, la superposition de plusieurs niveaux de réalités. Ses univers sont assez sombres pour la plupart, où le pessimisme n'est pas la plus grande qualité. Son univers visuel est souvent proche de celui de Blade runner, le film le mieux adapté de P. K. Dick jusqu'à présent, et sa paranoïa ambiante est proche également de celui du film impostor, peu connu mais dont le doute quand à l'identité du héros plane en permanence.

Minority Report futuristic view
Minority Report: une vision futuriste

Le rapport minoritaire. En l'occurence, le thème principal est bien la precognition. Les décors particulièrement soignés. La légère colorisation bleutée et ombrée de l'image apporte cette ambiance sombre, glacée, impersonnelle, dans un monde où l'espoir n'a que peu de place. Le rôle du super flic en pleine dépression depuis la mort de son enfant est tenu par Tom cruise  qui l'incarne relativement bien. Le personnage ne parait pas tirer toutes les ficelles pour pouvoir défier le monde ou tout autre entité qui se mettrait sur son chemin (cf la guerre des mondes). Il ne surjoue pas, le film n'est pas sans arrêt centré sur Tom Cruise. On regrettera qu'il ne sache pas jouer le paranoïaque comme dans le roman. Max Von Sydow est égal à lui-même, toujours excellent et Jessica Capshaw est très convaincante.

Minority Report Tom Cruise
Minority Report

Ce qui est agaçant à la longue, c'est cette obsession qu'a Spielberg pour conclure ses films en jus de boudin mielleux famillial. Il va falloir arrêter ça, Steven !

La conclusion de

Malgré une happy end, comme toujours lorsque les films Hollywoodiens, Spielberg a su réaliser un film où la vision de Philip K.Dick a été plus ou moins respectée. Quel dommage que les plus grandes oeuvres (Ubik, le dieu venu du centaure) de cet auteur soient toujours dans les archives des scénaristes, qui se contentent d'adaptations des nouvelles. Amer constat.

Acheter Minority Report en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Minority Report sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Minority Report

En savoir plus sur l'oeuvre Minority Report