75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Roman : Tomorrow's parties
Tomorrow's parties >

Critique du Roman : Tomorrow's parties

Avis critique rédigé par Manu B. le mardi 25 octobre 2005 à 0538

L'évolution nano

"Son portable serré sous le bras comme la coquille de quelque espèce marine modeste mais peu chanceuse, Shinya Yamazaki fend la marée vespérale des anonymes aux parapluies pliés s'engouffrant, sur un staccato de chaussures noires, dans le coeur sans air de la station..."
Un monde Cyberpunk ? Ce qui frappe dans cette trilogie, est cette vraisemblance et la cohérence de l'univers. En fait, ce monde que nous décrit W. Gibson n'est pas si loin de notre vie de tous les jours. A la fois assez éloigné technologiquement et à la fois si proche pour ce qui concerne les moeurs de la société. C'est même assez effrayant par certains côtés. La technologie évolue si rapidement: quand on pense que le téléphone portable (un pavé de 10cm x10cmx5cm de 1 kg à l'époque, et j'exagère à peine!) a commencé à innonder les marchés il y a quoi? une dizaine d'années! Aujourd'hui on est déjà à recevoir la télévision sur les portables de 80g qu'il faut tenir entre 2 doigts. C'est pourquoi ce monde décrit par W. Gibson n'est pas si loin. Ces lunettes pour aller dans le multivers/le réseau/la matrice sont la prochaine étape après l'écran. Il n'y a qu'à voir ce que l'on fait pour les pilotes de chasse...
L'évolution. W. Gibson, après être l'artisan du cyberpunk décide d'en faire évoluer les règles. Il introduit la nanotechnologie. Cette technolgie sera reprise quelques années plus tard dans le magnifique roman de Neal Stephenson: l'âge de diamant. Ce dernier fera d'ailleurs aussi évoluer le concept en intégrant la théorie de l'information que G. Egan utilise et combine avec la théorie du tout dans son énorme roman: l'énigme de l'univers. Bref, les années 90 sont vraiment une période faste pour ce mouvement.
Enfin, pour ceux que ce genre laisse sceptiques, tomorrow's parties est un bon polar. L'univers est particulier, certes, dans l'esprit de dark city ou de ce que nous propose Ridley Scott dans Blade runner.

La conclusion de

Un troisième volet des aventures de Chevette vraiment superbe.

Acheter Tomorrow's parties en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Tomorrow's parties sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de The bridge

En savoir plus sur l'oeuvre The bridge