75.OOO pixels viennent d'être aspirés dans un trou noir !
Le futur sera peut-être différent mais sur cette planète nous vivons encore grâce à la publicité.
Astuce N°6 : Vador nous consulte sans Adblock alors pourquoi pas vous ?
On vous aime et nous vous souhaitons une bonne lecture. "Longue vie et prospérité !"
Critique du Film : Ma sorcière bien aimée
Ma sorcière bien aimée >

Critique du Film : Ma sorcière bien aimée

Avis critique rédigé par Lucie M. le vendredi 23 septembre 2005 à 2223

Tada, Tada, tadata, tada, dada !!

Quoi vous ne reconnaissez pas ?! C’est le générique de Ma Sorcière bien aimée. Série des années 60 aux multiples diffusions. Tududududu !! Ben oui j’essaye de reproduire par écrit cet effet sonore des plus célèbres, vous savez, mais oui, celui qu’on entend quand Samantha fait bouger son petit nez. Que de souvenirs (merci M6)!! Mais on n’est pas là pour causer de cette série mais plutôt du film réalisé par Nora Ephron.
Donc tout commence quand la belle Kidman (Isabel Bigelow dans le film) essaye de se désintoxiquer de la magie et essaye de vivre de manière normal. Mais c’est dur au départ, surtout pour une sorcière, et pour obtenir sa maison, sa voiture (une new beetle ^^) et son intérieur tout rangé niquel ben elle use…de son nez, vous allez dire…et ben non de son oreille (éh tiens!). De plus son père, l’excellent Michael Caine, n’arrête pas de lui rabattre les oreilles que cela ne va pas être facile. Mais Nicole est têtue et comme une mule en plus. Elle refuse et elle résiste (Refuse/Resist, tiens ça me rappelle un titre de chanson ^^). Cependant, en regardant une quelconque émission de télévision, Nicole va comprendre que pour réussir sa nouvelle vie, elle va devoir travailler. Et ce qui va l’aider à trouver du travail, ce sera son nez, son joli petit nez qui va être découvert par Will Ferrell (un acteur sur le déclin dans le film du nom de Jack Wyat) qui doit interpréter Jean-Pietre dans le remake télévisuel de la série Ma Sorcière bien aimée et qui recherche une quelconque nana pour lui donnait la réplique dans la série dans le rôle de Samantha. Mais surtout qui ne soit pas du tout connue pour ne pas qu’elle lui fasse de l’ombre.
Bon tout le monde connaît Nora Ephron et ses multiples films à la sauce « fleur bleu », presque tous avec Tom Hanks, Meg Ryan et qui sont en général composés d’un même schéma scénaristique. On connaît tous la chanson : Ils se rencontrent, ils se détestent, ils se découvrent un peu, ils se séparent parce que l’un deux n’est pas ce qu’il prétend être, ils chialent (mangent de la glace devant la télé) et finalement tout ça pour rien puisqu’ils se remettent ensembles. Ouf !! Dur la vie de couple chez Nora, ça en fait des vas-et vient. Par contre dans Ma Sorcière bien aimée, Nora tente de critiquer « cyniquement » l’American way of life et tous les recyclages des vieilles séries américaines ou des acteurs qui filent telles des étoiles filantes. Mais elle n’y arrive pas. Pas un brin de sarcasmes dans la réalisation de Nora et donc le côté comique du film en ressort par certains moments un peu trop lourdement. Surtout à cause de la prestation de Will Ferrell qui en rajoute des tonnes et des tonnes. A l’exemple de la scène où Kidman lui jette un sort pour se venger quelque peu et qu’il répète pas mal de fois son texte d’acteur (dans le film) de façons différentes. Pfiuuu !!
Par contre ce qui m’a paru bizarre c’est le côté romantique quasi inexistant du film. Le spectateur a beau se forcer, le combo Kidman/ Ferrell ne dégage aucun charisme et aucun romantisme. Même quand on en vient au passage où ils sont en phase « séparation » et qu’on entend en musique de fond le sublime «Everybody hurts» de R.E.M et bien on ne ressent rien du tout…je crois même avoir baillé !!
A part ça, il y a certains passages qui m’ont fait bien marré. Comme celui où Kidman imite sa voisine (une blonde hollywoodienne en manque de mari argenté, non pas la couleur !) qui, pour montrer son enthousiasme, saute de joie en sautillant et en agitant ses mains de manières niaises. Très drôle, surtout quand Kidman se dit, en refaisant pareil, qu’elle ne sait pas à quoi ça sert mais que ça lui plait !! On peut noter aussi un petit pique pas mal sur le nez de Kidman, fait par la futur ex-femme de Will Ferrell (dans le film, hein), qui lui dit « beau travail pour le nez ». Bon on ne va pas oublier aussi les multiples clins d’œil à la série d’origine et à l’actrice Elizabeth Montgomery (qui en a fait rêver plus d’un grâce à ses mini-robes sexys) et de son rôle de sorcière gentillette et chipie Samantha. On remarquera aussi l’absence visuelle du second acteur qui avait repris le rôle de Jean-Pierre, quand Kidman se regarde les épisodes pour s’imprégner des expressions de Samantha. Une façon, peut être, de rendre hommage à Dick York qui fut bien malade et dû stopper la série. Mais le meilleur reste à la fin où Kidman et Ferrell s’installent dans leur jolie maison au beau jardin et où une voisine les espionne. On entr’aperçoit Richard Kind (le Paul Lassiteur de Spin City^^) qui interprète le mari de cette voisine hystérique et fouineuse si bien connue des fans de la série.
Niveau casting Kidman est présente et elle est sublime comme à son habitude. Mais je trouve que sa demi imitation de Meg Ryan ne lui convient pas du tout et qu’elle ferrait mieux de revenir à des films plus censés. Will Ferrell c’était la première fois que je le voyais évoluer sur grand écran et il m’a, dirons-nous, un peu gonflé. Bon un petit coup de cœur à Shirley Maclaine qui interprète Endora et Isis Smythson, normal respect. Et bien sur l’excellent Michael Caine qui se retrouve dans la peau du père de Kidman, en un beau charmeur de ses dames. Ce qui lui vaut pas mal de péripéties très drôles et cela à cause de Shirley Maclaine.

La conclusion de

Dans l’ensemble Ma Sorcière bien aimée est mi intéressant et mi gonflant ; on passe d’un bâillement à un éclat de rire en deux, trois mouvements. Le côté clins d’œil au niveau de la série est bien fait et il est plaisant. En définitive on passe un moment sympa ; mais il ne figurera sûrement pas dans ma dvdthéque. Et on se demande quand même à la fin du film (mais ironiquement): A quand la suite??

Que faut-il en retenir ?

  • Clins d'oeil à la série.
  • Le nez de Kidman.
  • Scènes marrantes.
  • Michael Caine en géant vert.

Que faut-il oublier ?

  • Le jeu d'acteur poussif de Will Ferrell.
  • Combo Ferrell/Kidman qui manque de charisme.
  • Le romanstime quasi inexistant.
  • Des scènes qui se répètent trop.

Acheter Ma sorcière bien aimée en un clic

Nous vous proposons de comparer les prix et les versions de Ma sorcière bien aimée sur Amazon, site de vente en ligne dans lequel vous pouvez avoir confiance.

Retrouvez les annonces de nos dernières critiques sur les réseaux sociaux

Sur Facebook | Sur Twitter | Sur Google+

Les autres critiques de Ma sorcière bien aimée

En savoir plus sur l'oeuvre Ma sorcière bien aimée